Recherche MU :
Groupes: 1308
Critiques CD: 2465
Nouvelles: 27667
Entrevues: 113
Critiques en Vrak
Groupe: O Linéa
Album: La Bête de L'Homme
Travaillant dans le domaine de la Radio, j'entends à tous les jours des tonnes de groupes de Rock Francophone, dû au quota imposé par le CRTC. La première fois que j'ai entendu ''Le Métronome'' 1er...
Groupe: Rhapsody
Album: Symphony of Enchanted Lands
Il faut toujours battre le fer pendant qu’il est chaud, et avec l’entrée très remarquée du tout premier groupe de Power Metal Symphonique, Rhapsody, sur le marché métal international, il était...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Devourment
 Album: Conceived in Sewage (2013)
Note:
7.0/10
Style : Death Metal

Compagnie : Relapse

Format : CD

Liste des pistes :

01. Legalize Homicide
02. Fifty Ton War Machine
03. Conceived In Sewage
04. Fucked With Rats
05. March to Megiddo
06. Today We Die, Tomorrow We Kill
07. Heaving Acid
08. Carved Into Ecstasy
09. Parasitic Eruption
MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Yanick Tremblay
 
Yanick Tremblay
Devourment a été signé chez Relapse après que les gens du label se soient rendu compte qu’ils vendaient énormément d’albums du groupe dans leur distro. Donc, tant qu’à faire, pourquoi ne pas les avoir avec nous se sont-ils probablement dit en réunion. Première offrande pour cette compagnie, ce disque demeure dans les entrailles les plus gutturales du death métal de la vieille école mais avec un pincement de modernisme grâce à la production croustillante d’Erik Rutan du groupe Hate Eternal qui est en plus un réalisateur émérite dans le domaine, ayant notamment tourné les boutons sur les dernières productions de Cannibal Corpse et Goatwhore.

C’est en plein dans le même baril sulfurique que Cannibal Corpse car Devourment propose un death métal juteux, des voix égorgeuses et une certaine technicité. Même si les chansons sont moins accrocheuses que celle de la troupe de Corpsegrinder, il demeure que Devourment exécute une musique à te faire taper du pied vigoureusement tout en te renversant de la broue sur tes shoeclacks. Préconisant aussi les mêmes thèmes au niveau des textes, vous pouvez conclure que la violence et l’écrapou sont des sujets aucunement tabous pour le groupe.

La chanson titre groove en sale avec un riff digne d’un compacteur en partie médiane, Fucked With Rats n’a pas que le titre d’éviscérant car cette pièce te martèle tendrement et Carved Into Ecstasy est bien ancrée dans les standards de la vieille école. Écouter cet album de Devourment n’est pas une cure de rajeunissement pour le genre death métallique, ce n’est qu’un amour très vil envers le genre qui ne semble pas s’essouffler avec les années car tu sais pertinemment qu’en entendant Fifty Ton War Machine en concert, le mosh pit sera gigantesque car c’est d’une efficacité assurée !

www.facebook.com/DevourmentOfficial





  Note de MU : 7/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau