Recherche MU :
Groupes: 1308
Critiques CD: 2465
Nouvelles: 27667
Entrevues: 113
Critiques en Vrak
Groupe: Still Remains
Album: The Serpent
Le groupe Still Remains revient en 2007 sur Roadrunner Records avec leur second opus, "The Serpent". Leur premier disque avait connu un grand succès, mais cette formation metalcore du Michigan a...
Groupe: Kataklysm
Album: Sorcery
Suite à la sortie du démo « The Death Gate Cycle Of Reincarnation », du mini-cd « The Mystical Gate Of Reincarnation » et du EP « Vision The Chaos », Kataklysm nous arrive finalement avec leur tout...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Graveyard
 Album: Lights Out (2012)
Note:
8.2/10
Style : Rock

Compagnie : Nuclear Blast

Format : CD

Liste des pistes :

01 – An Industry of Murder
02 – Slow Motion Countdown
03 – Seven Seven
04 – The Suits, The Law & The Uniform
05 – Endless Night
06 – Hard Tomes Lovin
07 – Goliath
08 – Fool In The End
09 – 2020 (Tunnel Vision)
MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Yanick Tremblay
 
Yanick Tremblay
La diversité semble être la nouvelle arme de certaines compagnies de disques depuis 2010 environ. Il y a 10 ans, il aurait été impensable d’avoir un groupe comme Graveyard sur Nuclear Blast. N’étant aucunement du domaine connu comme étant le métal extrême, cette formation est beaucoup plus rock, blues avec de l’âme que death métal ou black symphonique.

Mais pourquoi retrouve-t-on ce genre de groupes sur Nuclear Blast alors ? Probablement pour les deux raisons suivantes :

A- Les amateurs de métal ont l’esprit ouver, ca va passer!

B- Le groupe est tellement bon qu’il fallait le signer!

À moins que ce soit dans le but d’élargir sa clientèle en visant dans un "groupe d'auditeurs" autre que la clientèle métallique habituelle? Bah, de toute façon…

La première offrande pour Nuclear Blast, Hisingen Blues, m’avait vraiment plu mais avec Lights Out, je jubile ! Pouvant passer facilement pour un classique du rock classique, donc très chaleureux et CHOM FMien, cette nouvelle rondelle des Suédois peut se vanter d’avoir de la variance musicale tout en demeurant fixée sur un objectif bien précis qu’est celui d’offrir un rock habile, aucunement surproduit et honnête.

Sur ce disque, vous retrouverez une chanson du nom de Slow Motion Countdown qui demeure, jusqu’à maintenant, ma chanson favorite de 2012, toutes catégories confondues. La voix de Joakim Nilsson est au centre de cette pièce. Rappelant un brin la voix claire de Mikael Akerfeldt, si je dois vous obtenir une comparaison facilement identifiable, cette balade semi-apocalyptique est poignante.

En contrepartie, le reste du disque est beaucoup plus porté sur le rock qui te fait taper du pied. The Suits, The Law & The Uniforms possède une bonne rythmique lourdaude et bien fuzzée, Hard Times Lovin' est beaucoup plus de type cabaret enfumé par l’excès de tube de nicotine enfumé avec scotch de mauvaise qualité tandis que Fool In The End génère une bonne cadence rock qui pourrait même plaire aux damoiselles ne carburant qu’aux bonnes mélodies du coquin de Dallas Green de City & Colour.

Varié et convivial, cet album est de la trempe de ces albums de type passe-partout car toutes ses variances plaisent à tous ceux qui aiment les nombreuses couches du rock !

http://graveyardmusic.com





  Note de MU : 8.2/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau