Recherche MU :
Groupes: 1308
Critiques CD: 2464
Nouvelles: 27667
Entrevues: 113
Critiques en Vrak
Groupe: James LaBrie
Album: Elements of Persuasion
"Elements of Persuasion" est le troisième opus du projet solo du chanteur de Dream Theater, James LaBrie. Les deux premiers disques étant "Keep It To Yourself" en 1999 et "Mullmuzzler 2" en 2001....
Groupe: Vision Divine
Album: Vision Divine
Lorsque j’ai vu sur cet album qui formait les membres de ce groupe, je me suis dit : « Tiens, c’est le groupe Labyrinth qui a décidé de faire un 'side project' ??? » Bizarre. Je n’en voyais guère...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Anaal Nathrakh
 Album: Vanitas (2012)
Note:
8.0/10
Style : Black Métal/Grindcore

Compagnie : Candlelight Records

Format : CD

Liste des pistes :

01 – The Blood-Dimmed Tide
02 – Forging Towards the Sunset
03 – To Spite the Face
04 – Todos Somos Humanos
05 – In Coelo Quies, Tout Finis Ici Bas
06 – You Can’t Save Me, So Stop Fucking Trying
07 – Make Glorious the Embrace of Saturn
08 – Feeding the Beast
09 – Of Fire, and Fucking Pigs
10 – A Metaphor for the Dead
MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Yanick Tremblay
 
Yanick Tremblay
Avec ce nom si difficile à écrire sans modèle de base, il en est presque autant difficile de décrire la brutalité qui transpire de ce disque ! Anaal Nathrakh, qui seraient des paroles prononcées par Merlin paraitrait-il, est un duo anglais qui combine magnifiquement le black métal fulgurant avec le grindcore le plus cinglant, et sur Vanitas, vous en prenez pour votre rhume !

Ça passe à la moulinette, et ce dès les premières notes de The Blood-Dimmed Tide. Par la suite, aucun répit n’est permis, pas de pause, que de la chamade excessive qui se poursuit sur Forging Towards the Sunset qui offre, par contre, un refrain plus apaisant entremêlé dans une tempête musicale excessive tout en se terminant avec un intense rinçage de gorgoton. L’agressivité développée continue son envol par la suite avec des riffs très vifs, des percussions précises, une basse cadencée et des vocaux frénétiques mais qui offrent certaines variances par moment.

Comme de raison, ce type de groupe ne peut plaire à un large public car le tout demeure grandement animé. Certains passages peuvent être plus attendrissants pour l’oreille d’un excessif, comme sur To Spite the Face ou Make Glorious The Embrace of Saturn mais ce n’est que pour mieux préparer la prochaine vendetta sonore. Quelques moments musicaux renferment une dimension sonique plus électronique/industrielle, comme sur You Can’t Save Me, So Stop Fucking Trying ou Feeding the Beast où l’on peut retrouver des pulsions artificielles dotées d’une agressivité inouïe, bien entremêlées dans le mix de l’album. Le moment épique de l’album serait donc A Metaphor for the Dead avec une partie vocale de conquérant, question de bien terminer cette aventure frénétique.

Mais en général, c’est un 38 minutes de ballade dans la tête d’un schizophrène non-médicamenté que nous retrouvons sur Vanitas car avec autant d’intimidation sonore, nul ne peut se calmer après autant de ciment black métallique goudronné au grindcore !

www.facebook.com/Anaalnathrakhofficial





  Note de MU : 8/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau