Recherche MU :


The Black Keys
[Blues/Rock]
SKATERS
[Punk Rock]
Beck
[Rock / Indy]
Young The Giant
[Rock / Indy]
>>Voir liste
Spirit Adrift
Lamb of God
Ensiferum
Sirenia
>>Voir liste
Groupes: 1308
Critiques CD: 2455
Nouvelles: 27667
Entrevues: 112
Critiques en Vrak
Groupe: Insania
Album: Agony - Gift of Life
Ce qui est dommage avec Insania, c'est qu'on s'aperçoit à quel point la majorité des gros noms du power metal ont changé leur style depuis quelques années. Contrairement à certaines formations...
Groupe: Queensryche
Album: American Soldier
Considérés par plusieurs comme les maîtres des albums concepts, Queesrÿche nous revient avec un récit ayant pour sujet la guerre. Non, ce n’est pas un message pour appuyer ou dénoncer les guerres ou...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Kerion
 Album: CloudRiders Part 1: Road to Skycity (2012)
Note:
7.5/10
Style : Power Metal

Compagnie : Metalodic Records

Format : CD

Liste des pistes :

01. Rider's Theme
02. The Map
03. Everlasting Flight
04. Bounty Hunter
05. The Sky Is My Ocean
06. Fireblast
07. Tribal Vibes
08. Never More
09. Celticia's Song
10. Ghost Society
11. The Fall of Skycity Pt. 1
12. The Fall of Skycity Pt. 2
13. Rider's Theme (outro)

MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Marc Desgagné
 
Marc Desgagné
Kerion est loin d'être un nom inconnu pour les fans de power metal. "CloudRiders Part 1: Road to Skycity" est sa troisième offrande power metal symphonique. La France a su se démarquer depuis le début du nouveau millénaire, et via les nombreux groupes de cette période, il y avait déjà Kerion. Leur scène musicale est très forte en rock, hard rock, et dans le metal, plusieurs groupes ne laissent pas leur place. Qui peut remettre en doute la popularité du Hellfest ? Bref, c'est un pays avec une grande culture metal et j'étais curieux d'entendre cette nouvelle offrande de Kerion.

Débutant avec une introduction telle que "Rider's Theme", il nous arrive rapidement avec "The Map" et "Everlasting Flight". Cette dernière me rappelle Fairyland, mais leur style est bien amené. Avec la voix angélique de Flora Spinelli, Kerion nous offre "Bounty Hunter", qui se veut axé sur le chant combiné masculin/féminin. Dans une approche épique de ce genre, cette combinaison est tout à fait géniale. Cependant, il y avait matière à nous donner plus de profondeur, comme Kamelot est en mesure de le faire, mais je crois ici que Kerion a trop voulu soulever le rythme rapidement. Une excellente pièce, mais elle aurait gagné à nous donner plus de texture. Il le fait avec son changement de rythme, mais il aurait été en mesure de pousser la limite encore plus loin. Honnêtement, ce titre en dit beaucoup sur les capacités du groupe et tout est majoritement positif.

Ensuite, on enchaîne avec la ballade mélodique "The Sky Is My Ocean" et la très épique "Fireblast". Cette dernière est rapide, épique et elle offre probablement l'essence même de leur style symphonique. Il y a un petit quelque chose dans la production qui me dérange. Ce n'est pas mal, mais c'est surtout ce qui n'a pas été assez exploité. À certains endroits, nous avons l'impression qu'il s'agit vraiment d'un enregistrement, mais parfois nous avons l'impression que tout semble naturel. La magie dans le power metal et Kerion, c'est de réellement sentir qu'il s'agit d'un ensemble, d'un tout. Il touche sa cible plusieurs fois, mais je suis déçu à ce niveau.

D'un autre côté, je dois dire félicitation au groupe pour "Tribal Vibes". Ce n'est pas facile d'exploiter ce thème en général. Au niveau power metal, "Never More" démarre avec sa double-caisse, son échange masculin/féminin et une grande portion axée sur les mélodies aux guitares sont efficaces. Le disque se termine avec les deux parties de "The Fall of Skycity", qui sont intéressantes. La première est épique, comme "The Bard's Song" de Blind Guardian, mais elle est seulement un préambule pour la seconde partie. Cette dernière possède la mélodie, l'agressivité et la diversité, qui en fait un des incontournables de l'album.

En général, "CloudRiders Part 1: Road to Skycity" est un bon album de power metal symphonique en 2012. Il demeure fidèle à ses bases, mais il n'apporte pas nécessairement une grande nouveauté dans le style. Kerion semble continuer à améliorer toutes les facettes de son style et c'est agréable d'entendre un groupe qui ne change pas de A à Z tout son style. Kerion nous montre de très belles choses encore une fois sur cette sortie. N'ayez pas peur de pousser encore loin votre limite.



  Note de MU : 7.5/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau