Recherche MU :


The Black Keys
[Blues/Rock]
SKATERS
[Punk Rock]
Beck
[Rock / Indy]
Young The Giant
[Rock / Indy]
>>Voir liste
Hopeful Sixteen
Epîca
Jinjer
Principius
>>Voir liste
Groupes: 1308
Critiques CD: 2487
Nouvelles: 3874
Entrevues: 124
Critiques en Vrak
Groupe: Goatwhore
Album: Carving Out the Eyes of God
Goatwhore est un groupe de Black/Death Métal provenant de la Louisiane aux États-Unis. Sammy Duet (guitariste et vocaliste) fit naître le projet suite au démantèlement d’Acid Bath (Sludge/Doom métal)...
Groupe: Katatonia
Album: Live Consternation
Live Consternation est le premier CD/DVD live du groupe suédois Katatonia, si on ne compte pas le DVD bonus qui accompagnait la compilation The Black Sessions, parue en 2005. La première chose que...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Aevlord
 Album: The Nomad’s Path (2012)
Note:
7.2/10
Style : Black Symphonique

Compagnie : Indépendant

Format : CD

Liste des pistes :

01. Wandering 04:48
02. The Marvelous Gems 5:34
03. Northern lights 4:23
04. Lost in Despair 4:24
05. Raging Storm 4:24
06. His Majesty Pharaoh 4:11
07. Purple Haze 4:51
08. Soldiers Willpower 4:02
09. The Temple 3:46
10. Zenith 6:55
MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Yanick Tremblay
 
Yanick Tremblay
De l’autre côté de l’Atlantique sévissent les cousins que sont Aevlord. Prônant un style caractérisé par le black métal symphonique, le groupe cache plusieurs atouts dans sa manche. Riche musicalement, Aevlord possède cette facette plaisante qui titille l’oreille du plus avide amateur de métal. Avec des chansons accrocheuses, cette formation combine à merveille les tonalités symphoniques avec des parcelles plus planantes qui rappellent Opeth à l’époque de Morningrise et Orchid grâce à des passages plus acoustiques, planants ou semi jazzés dans l’interprétation de la basse, comme sur The Marvelous Gems.

Mais à la base, si le Dimmu Borgir de l’époque Enthrone Darkness Triumphant vous plaisait, Aevlord est dans vos cordes grâce à une maîtrise prononcée de genre black métal de type grand public tout de même car le travail d’Aevlord n’a rien de très élitiste. La preuve étant un titre comme Lost in Despair qui demeure écoutable même pour le plus craintif envers ce genre. Tandis que la suivante, Northern Lights nous ramène le groupe en mode beaucoup plus primitif avec quelques blast beats bien insérés après un passage aux voix claires en mode choral qui rappelle ce que Garm et les copains faisaient à l’époque où ce dernier chantait pour Borknagar lors de la sortie d’Olden Domain et même chose pour la pièce His Majesty Pharaoh.

Le groupe utilise de nombreux instruments non-conventionnels pour le genre mais le tout est parcimonieux, il n’y a pas d’exagération sur les chansons. Le tout est bien éparpillé, sans surdose car certains groupes saupoudrent à profusion lorsque les membres apprennent que l’un des leurs est capable de jouer d’un instrument plus étrange. C’est alors que nous en retrouvons sur toutes les pièces… Mais Aevlord utilise un bon dosage avec des instruments comme les congas sur His Majesty Pharaoh qui servent bien la chanson. Et que dire du marimba, un genre de xylophone en plus du clavier de type célesta qui se retrouvent sur l’album de façon plus que subtile.

La pièce possédant le riff le plus croustillant de l’album est Soldier’s Willpower car en plus d’être musclé comme He-Man, cette chanson possède une cadence très punitive et la voix de Julien touche légèrement à celle de Jeff Walker de Carcass. Effectivement, Aevlord n’est pas unidimensionnel en ce qui concerne les voix qui sont plutôt variées sur cet album. Au niveau du jeu des musiciens, le tout est impeccable et de grand niveau. Avec de nombreuses années derrière eux, nous pouvons ressentir que la formation passe de nombreuses heures dans leur local de répétitions pour peaufiner le tout.

Pour en finir avec ce dossier, il est important de confirmer que ce produit indépendant est de haut calibre et peut se frotter la braguette avec n’importe quel groupe dans le milieu. Avec un potentiel de signature avec une compagnie comme Napalm Records, Aevlord épate. Point !

www.aevlord.com





  Note de MU : 7.2/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau