Recherche MU :


The Black Keys
[Blues/Rock]
SKATERS
[Punk Rock]
Beck
[Rock / Indy]
Young The Giant
[Rock / Indy]
>>Voir liste
Lamb of God
Ensiferum
Sirenia
Seven Kingdoms
>>Voir liste
Groupes: 1308
Critiques CD: 2453
Nouvelles: 27667
Entrevues: 111
Critiques en Vrak
Groupe: Ion Dissonance
Album: Demos 2002 And 2004
Galy Records fait plaisir aux amateurs de metal et d’hardcore, ou plus précisément aux amateurs de Ion Dissonance et de Despised Icon, en 2006 avec un album splits. L'album nommé «Demos 2002&2004»...
Groupe: Les Ékorchés
Album: IV Démons
Le groupe metal québécois Les Ékorchés est de retour en mars 2009 avec son second album, "IV Démons". Sur ce disque, la formation est composée de Marc Vaillancourt (vocal)(BARF), Pat Gordon...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Obscurcis Romancia
 Album: Theatre Of Deception (2012)
Note:
8.8/10
Style : Black Metal

Compagnie : Indy

Format : CD

Liste des pistes :

1. Awakening in Spiritual Madness
2. Beware the Moon
3. Sanctuaire Damné
4. Le Quatrième Acte
5. Mournful Darkness
6. From Within the Fire of Eternity
7. In Memoriam
8. Seasons of Infinite Sorrow
MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Simon Trottier
 
Simon Trottier
Alors que nous ne les attendions plus (du moins pour ma part), les gars d’Obscurcis Romancia effectuent un retour sur les rails du métal, rails qu’ils avaient cessé de parcourir depuis leur album éponyme de 2002. Un retour totalement justifié, qui nous fait se demander pourquoi tant d’absence dans les dernières années. Alors que l’album Obscurcis Romancia se défendait beaucoup mieux en spectacle qu’en studio, Theatre of Deception vient combler cette lacune en nous défonçant littéralement les oreilles jusqu’à la nuque.

Outre le chanteur, c’est le groupe original qui revient sur les planches. Ne vous inquiétez pas, le nouveau venu tire plus que bien son épingle du jeu, vociférant comme s’il n’y avait pas de lendemain, ni de surlendemain d’ailleurs. Il passe aisément du gras guttural à l’aigu tyrannique, sans jamais nous faire regretter l’ancien vocaliste. Bienvenue dans le bal, Francis.

Musicalement parlant, ce disque chavire son auditeur en le surprenant de minutes en minutes. Cet album nous frappe et nous caresse, nous berce et nous brusque, bref il ébloui. Pendant un peu plus d’une heure, 6 musiciens expérimentés et originaux nous offre le fiel et la passion qu’ils ont accumulés durant leurs années de jachère.

L’album sonne la tonne de brique, les guitares vrombissent, la batterie martèle, mais la star de cet album demeure le pianiste, qui vole la vedette dans ce regroupement digne du match des étoiles. Le piano, durant l’écoute, fait passer l’auditeur par toute la gamme des émotions en alliant classique et ravage. Dès la première pièce, le ton est donné et demeure jusqu’à la fin, à notre plus grand plaisir. Mon coup de cœur ? La pièce In Memoriam, véritable symphonie pour laquelle je ne peux qu’être dithyrambique, sans enlever d’importance aux autres pistes, toutes aussi intéressantes.

Je n’ai rien d’autres à dire. Offrez-vous le plaisir de découvrir cet album qui est un must du métal québécois. Un autre groupe qui prouve hors de tout doute que notre métal n’a rien à envier aux autres.






  Note de MU : 8.8/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau