Recherche MU :


The Black Keys
[Blues/Rock]
SKATERS
[Punk Rock]
Beck
[Rock / Indy]
Young The Giant
[Rock / Indy]
>>Voir liste
BARF
Anonymus
Stitched Up Heart
Spirit Adrift
>>Voir liste
Groupes: 1308
Critiques CD: 2465
Nouvelles: 27667
Entrevues: 115
Critiques en Vrak
Groupe: Koritni
Album: Lady Luck
Le chanteur Lex Koritni a repris le contrôle du projet en y associant seulement son nom de famille, mais il possède une voix toujours aussi solide. Sous le nom Koritni, le groupe présente l'album...
Groupe: Firewind
Album: Few Against Many
Gus G. est un musicien très occupé comme le démontrent ses sept albums avec son groupe Firewind en dix ans. Mais ce n’est que depuis qu’il est le guitariste d’Ozzy Osbourne, que son groupe a...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Kamelot
 Album: Silverthorn (2012)
Note:
7.5/10
Style : Power Metal

Compagnie : Steamhammer Records

Format : CD

Liste des pistes :

01. Manus Dei 2:12
02. Sacrimony (Angel of Afterlife) 4:39
03. Ashes to Ashes 3:58
04. Torn 3:51
05. Song for Jolee 4:33
06. Veritas 4:34
07. My Confession 4:33
08. Silverthorn 4:51
09. Falling Like the Fahrenheit 5:06
10. Solitaire 4:56
11. Prodigal Son 8:52
12. Continuum 1:48
MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Albert Lamoureux
 
Albert Lamoureux
Il se sera écoulé deux ans entre le dernier album du groupe et leur nouvelle offrande intitulée ‘Silverthorn’. Ces deux ans ont été fort occupés, car le groupe a dû chercher non pas un, mais deux successeurs à Roy Kahn. Après un long délai, la tournée de l’album précédant a finalement eu lieu avec Fabio Lionne (Rhapsody Of Fire et Vision Divine). Mais la destinée du groupe allait cependant être confiée à Tommy Karevik (Seventh Wonder). Bien évidemment, les amateurs du groupe attendaient avec impatience la nomination d’un nouveau chanteur, mais ils attendaient encore plus le nouvel album du groupe afin de voir quel impact aurait ce dernier sur la direction musicale du groupe.

C’est après une introduction servant de mise en scène musicale que l’album prend véritablement son envol avec le titre ‘Sacrimony (Angel Of Afterlife)’. En plus de nous offrir une belle variation au niveau du rythme, nous y retrouvons une lourde mélodie dominée par les claviers. Comme ce fut le cas sur les deux derniers albums du groupe, le travail de Thomas à la guitare est encore une fois trop bien étouffé par les claviers d’Oliver et la basse de Sean. La voix de Tommy est cependant irréprochable et tellement similaire à celle de Roy que les amateurs auraient de la difficulté à savoir qu’il s’agit d’un nouveau chanteur. Fidèle à leur habitude, ce premier extrait nous offre des passages vocaux féminins clairs (Elize Ryd) et extrêmes (Alissa White-Gluz). De quoi plaire à tout le monde! Le style des titres ‘Ashes To Ashes’ et ‘Torn’ est un peu plus direct et véhicule à la perfection la sensation de tristesse du concept de l’album. La lourde mélodie nous offre aussi d’excellents solos de guitare. L’un des bijoux de cet album est cependant la ballade ‘Song For Jolee’. C’est sur cette dernière que Tommy peut s’exprimer pleinement avec seulement des claviers comme accompagnement. Il est dommage que la structure musicale de cette ballade soit aussi simpliste et ne rend pas justice à la prestation vocale de Tommy. C’est une structure musicale bien connue des amateurs du groupe que nous retrouvons sur les titres du milieu de l’album. La lourde mélodie des claviers est toujours l’élément central tandis que le rythme est dicté par la lenteur des couplets. Les refrains sont quant à eux plus dynamiques et les courts solos de guitare sont plus que bienvenus. Le groupe fait cependant un pas en arrière avec le titre ‘Falling Like The Fahrenheit’. Sans être mauvais, le manque de dynamisme de la mélodie et la lenteur du rythme font beaucoup trop penser aux pièces que l’on retrouve sur l’album ‘Ghost Opera’. L’album reprend tout de même vie avec le titre ‘Solitaire’. Le fait d’entendre le travail de Thomas à la guitare sur toute une pièce est un élément particulièrement rafraichissant, il est dommage que nous ne retrouvions pas d’autres titres comme celle-ci sur l’album. C’est avec une messe funèbre que s’amorce le titre le plus long de l’album (Prodigal Son). Malgré une autre excellente prestation vocale de Tommy et un très bon travail de Thomas à la guitare, ce n’est que dans les dernières minutes que ce titre devient plus dynamique et plus rapide, trop peu trop tard diront certains.

La superbe prestation vocale de Tommy Kaveric saura rassurer les amateurs qui croyaient que Roy Khan ne pouvait être remplacé. Il reste que les mélodies que l’on retrouve sur ‘Silverthorn’ sont trop souvent centrées sur les claviers et non sur les guitares, et ce, même si nous retrouvons à nouveau d’excellents solos de guitare ici et là. Le style gothique est cependant encore bien présent au détriment d’une musique plus dynamique. ‘Silverthorn’ contient plusieurs éléments positifs, mais nous sommes encore bien loin de l’excellence des albums comme ‘The Fourth Legacy’, ‘The Black Halo’, ‘Karma’ et ‘Epica’.




  Note de MU : 7.5/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau