Recherche MU :


The Black Keys
[Blues/Rock]
SKATERS
[Punk Rock]
Beck
[Rock / Indy]
Young The Giant
[Rock / Indy]
>>Voir liste
Spirit Adrift
Lamb of God
Ensiferum
Sirenia
>>Voir liste
Groupes: 1308
Critiques CD: 2457
Nouvelles: 27667
Entrevues: 112
Critiques en Vrak
Groupe: Icewind
Album: All Is Dust
La première écoute d’un album de power metal québécois est toujours spéciale. On s’attend généralement à un chanteur manquant de puissance et à des mélodies peu originales parce que trop près de...
Groupe: Liva
Album: De Insulis
En juin 2007, la formation québécoise Liva nous est revenue avec un deuxième album intitulé De Insulis. Alors que le premier album ‘Requiem’ nous offrait des pièces d'ordinaire classiques dédiées aux...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Rage
 Album: Soundchaser (2003)
Note:
8.8/10
Style : Power Metal

Compagnie : SPV/Steamhammer Records

Format : CD

Liste des pistes :

01. Orgy Of destruction 
02. War Of Worlds 
03. Great Old Ones 
04. Soundchaser 
05. Defenders Of The Ancient Life 
06. Secrets In A Weird World 
07. Flesh And Blood 
08. Human Metal 
09. See You In Heaven Or Hell 
10. Falling From Grace Part I: Wake The Nightmares 
11. Falling From Grace Part II: Death Is On It's Way 
12. French Bouree (Piste Bonus) 
MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Nexorak
 
Le trio infernal d’Allemagne nous offre un autre album forgé au metal punché et technique avec de brefs refrains mélodiques. On y ressent les vieilles influences speed et thrash de Peavy Wagner sur cet album. Cependant, je dirais, sans trop me tromper, que « Soundchaser » est la suite de « Unity ». Il n’y a pas de grandes nouveautés alors pourquoi changer une formule qui semble si bien marcher ? Et c’est peut-être là, la raison à laquelle je trouve les chansons moins bonnes et accrochantes.


Oui. Il y a de bons passages musicaux et d’excellentes chansons mais ce n’est pas la majorité à mon avis. Et ce, malgré une production sonore qui décape la peinture sur vos murs de salon. Le début de l’album est très intéressant mais cela nous conduit un peu vers l’épuisement avec les dernières chansons. Je recommande cet album aux fans de heavy metal technique punché aux passages rapides. Si vous connaissez Rage depuis peu alors, il est évident que vous allez adorer cet album. Pour ma part, je m’attendais à un peu plus mais ce n’est pas une grande déception. Sauf que je n’écoute pas cet album aussi souvent que les albums précédents.


  Note de MU : 7.8/10 Note des Membres : --/10  

 Auteur : Mathieu Grenon
 
Marchant dans les traces des autres critiques du site Stéphane et Marie-Ève, je vous présente moi aussi ma critique de l’album Soundchaser. J’ai d’ailleurs découvert le groupe par l’entremise de leurs critiques et par quelques discussions ici et là, mais c’est seulement il y a quelques semaines que j’ai pu finalement mettre la main sur le fameux Soundchaser, après une recherche approfondi dans quelques magasins. Et laisser moi vous dire que mes deux collègues avait entièrement raison sur la qualité de cet album.



Rage est un groupe créé en 1984 qui provient tout droit de l’Allemagne. Avec plus d’une dizaine d’album, quelques singles et compilations à leur actif, le groupe n’est toujours pas extrêmement connu, du moins ici au Québec. La formation est composée de 3 membres : Peter Wagner à la basse et au chant, Victor Smolski à la guitare et au clavier et finalement Mike Terrana à la batterie. Probablement le meilleur trio que je connais, Rage se classe dans le Heavy / Power metal. Le résultat est pourtant assez unique, puisque je ne pourrais pas vraiment comparé Rage à un autre groupe dans le même style.



Du côté des points forts de l’album, je crois que Soundchaser déborde de qualités ! Il n’y a vraiment aucunes chansons ennuyeuses, donc oublié le fameux bouton skip lors de vos écoutes ! C’est assez rare de voir un album vraiment excellent du début jusqu’à la fin mais Soundchaser relève très bien ce défi. Ceux qui aime la bonne guitare vraiment heavy seront également rassasiés grâce à Soundchaser. Lors de certaines chansons, on peut même entendre d’excellents passages acoustiques. D’excellent solos sont également présents, des solos qui sont assez prenant et assez impressionnant. On ne peut donc pas vraiment nier le talent de Smolski en écoutant cet album. Tant qu’a Peter Wagner au chant, il a vraiment une voix très prenante et accrocheuse et ce don ce manifeste bien tout le long de l’album. Tant qu’à la batterie tout est absolument impeccable. On a également des chansons plus agressives et d’autres plus douces. Depuis que j’ai écouté cet album, je ne peux tout simplement plus m’en passer



On ne peu également pas passer à côté du fait que Soundchaser est un album avec un concept : en effet, une longue histoire est à l’origine de toute les paroles du disque, l’histoire du dernier Soundchaser. Je ne m’éterniserai pas sur la description de cette dernière puisque l’on sortirai un peu de la critique musical du disque, mais l’histoire est écrite au complet à l’intérieur du bon vieux livret. C’est toujours intéressant, puisque le tout nous permet de vraiment plonger dans l’ambiance en écoutant les paroles des chansons. Je vous laisse donc la découvrir par vous-mêmes !



Passons donc a mes petits commentaires sur chacune des pistes de l’album. Une autre petite information, l’album dure 53 minutes 18 secondes sans la piste French Bouree, puisque je n’ai pas mit la main sur l’édition spéciale de l’album.



Orgy Of Destruction : La pièce d’introduction de l’album, Orgy Of Destruction commence sur un coup de tonnerre, pour ensuite se diriger vers bon rythme de batterie. On peut également entendre dans les premières secondes la petite voix d’un Soundchaser nous dicté quelques mots. Bien sure, la guitare rejoint le tout par la suite pour compléter le tout. Une excellente intro qui nous amène de façon très efficace sur la pièce suivante, War Of Worlds.



War Of Worlds : “Excellent”, c’est ce que l’on peut entendre dire Wagner au début du titre et ce mot convient parfaitement à la chanson. Le tout s’enchaîne rapidement avec un rythme puissant et agressif à la guitare. En plus d’entendre la voix normal de Wagner , on peut entendre à quelques reprises une voix un peu à la Death Metal venir ajouter « It’s the war of world » après le refrain. Ce dernier est d’ailleurs assez accrocheur, comme la chanson l’est d’un bout à l’autre. On a également droit a une excellente prestation de Smolski au moment du pré-solo et au solo, ou il fait totalement sentir sa présence. Ma chanson préféré de l’album, du Power/Heavy à son meilleur !



Great Old Ones : Sur celle-ci, Rage a mit un peu de côté l’agressivité de War Of World vers quelque chose d’encore d’un peu plus entraînant. Encore une fois, la guitare est vraiment bonne d’un bout à l’autre et Mike Terrana à la batterie vient compléter le tout de façon parfaite. Tant qu’a Wagner, sa voix colle vraiment bien à cette chanson ainsi qu’à toute les autres de l’album.



Soundchaser : La chanson thème de l’album, Soundchaser commence avec un début solide à la guitare, pour ensuite être complété par la batterie. On entend d’ailleurs la même petite voix de Soundchaser que dans l’intro. Celle-ci laisse rapidement place à Wagner ce qui est tant mieux ! La petite voix aux allures extraterrestres revient faire son tour un peu plus loin dans la chanson. On a droit a de bons passages Heavy, et un refrain un peu plus relaxant et doux, pour repasser au Heavy, Inutile de vous répéter que le solo est encore excellent.



Defenders Of The Ancient Life : Encore une chanson assez entraînante et encore une fois on peut très bien constater le mélange heavy/power qui donne tant de charme à cet album. Les paroles continuent toujours sur la base des Soundchasers, mais cette fois ci on croirait que la mystérieuse créature s’adresse à nous par l’intermédiaire de la voix de Wagner. Encore une fois musicalement tout est vraiment extraordinaire et la voix de Wagner continu dans la même veine.



Secrets In A Weird World : Cette fois si, Rage mais en valeur un aspect plus mélodique au début de la chanson avec le piano. Cette petit introduction est vraiment très bien réussi, mais après quelques secondes Rage nous ramène rapidement vers le Heavy ! Encore une bonne chanson, mais c’est loin d’être la meilleure de l’album. J’aime l’utilisation du piano ( on peut l’entendre également un peu dans le refrain) mais je trouve la chanson moins entraînante que les précédentes surtout au niveau du refrain.



Flesh And Blood : Flesh And Blood ne se démarque pas vraiment non plus comparé au 5 premières pistes, mais elle n’est également pas mauvaise. On utilise cet fois la guitare acoustique à la place du piano, contrairement a Secret In A Weird World. D’ailleurs, on retrouve le même point faible que cette dernière dans Flesh And Blood ; la chanson est encore une fois moins accrocheuse que les précédentes et encore une fois la même chose au niveau du refrain.



Human Metal : Une excellente chanson comme Rage nous a habituée en début d’album. Plus accrocheuse que les 2 dernières pistes, Human Metal est une autre des pistes a entendre !



See You In Heaven Or Hell : Un autre départ assez heavy et rapide, sans l’être toutefois extrêmement. Comme toujours, de la bonne guitare, batterie et vocal sont au rendez-vous !



Falling From Grace Part 1 – Wake The Nightmare et Falling From Grace Part 2 – Death Is On It’s Way: Un début entièrement à la guitare acoustique, accompagné de la voix de Wagner, qui cet fois nous montre un aspect plus doux et encore bien plus au refrain avec des back vocals. Rage nous amène encore une fois la guitare électrique qui cédera sa place encore pour un bon moment à la guitare acoustique. Cependant, le deuxième refrain avec la guitare électrique est tout simplement excellent. Le mélange acoustique / électrique du départ donne un très bon résultat. La 2e partie nous ramène d’ailleurs à l’acoustique mais l’électrique reprend rapidement le dessus, surtout avec le solo hallucinant que comporte Death Is On It’s Way. D’ailleurs après le solo, la chanson prend un peu de vitesse. 2 excellentes chansons qui ne terminent à merveille l’album et qui nous laisse présager la mort du pauvre Soundchaser.



Vous aimez le heavy et le power ? La musique accrocheuse ? Procurez-vous absolument cet album puisque qu’il mélange ces éléments à merveille. Si vous avez la chance de le voir en magasin et que vous cherchez quelque chose a acheter, prenez le sans hésiter puisque les albums du trio se font assez rare. Un album qui ne vous laissera sûrement pas indifférent, surtout avec la qualité qu’on y retrouve.



Mes recommandations :



-War Of Worlds

-Falling From Grace Part 1 & 2

-Great Old Ones

-Defenders Of The Ancient Life

-Soundchaser


  Note de MU : 9.5/10 Note des Membres : --/10  

 Auteur : Marie-Ève Crépeau
 
J’ai connu ce merveilleux groupe de power metal le jour où notre cher Midnight-Wolf s’amusait à en faire jouer à la radio PMU. En fait, j’avais juste entendu la fin de la pièce, mais Midnight, convaincu que j’aimerais, s’empressa de m’envoyer « War of World » par MSN. Le lendemain, j’étais chez mon disquaire préféré avec « Soundchaser » entre les mains.






Que dire… pour commencer, sur le coup l’album m’a déçu un peu, mais je me suis dit qu’il méritait une deuxième écoute plus approfondie. C’est à cet instant, que mon esprit à laissé ses portes ouvertes à « Soundchaser » et refermé les porte dès que l’album était terminer, pour en garder le maximum en tête, pour les moments où je ne pourrais pas avoir mes écouteurs sur les oreilles hihi.






En ce moment (et ça fait plusieurs mois que je connais), je pourrais vous dire que c’est un de mes groupes de power metal préféré. Il a un petit style différent des groupes de power qu’on entend normalement. Un mélange de plusieurs points forts qui rendent le groupe vraiment agréable à écouter.






Aussi, ce que j’apprécie particulièrement de ce groupe, si on porte moindrement attention aux paroles, c’est assez songer et original. En tout cas, j’adore!






L’album débute avec une petite intro : Orgy of Destruction. Elle est vraiment bien. Il y a une petite voix bizarre, mais ça nous fait sentir comme dans un autre monde. Ce que j’aime bien de cet intro, c’est qu’elle est vraiment attaché à la deuxième pièce, et on se sent glissé vers la prochaine pièce. Aussi, le drum et la guitare électrique de l’intro sont très, très, très agréables à l’oreille.






On arrive avec la deuxième pièce de l’album : War of Worlds. C’est une de mes pièces préférés de l’album. C’est surtout cette pièce là, qui a fait que je me suis précipité au centre-ville pour acheter cet album hihi. Aussi, c’est avec cette pièce là que j’initie mes amis à RAGE, et ça marche très bien! C’est vraiment une pièce écoeurante. Le refrain qui fait frissonner, on se sent vraiment dans la guerre des mondes! La guitare, le drum, la bass… tout est parfaitement harmonisé! Une pièce sans défauts et totalement entraînante. Le chanteur cri juste assez pour nous faire sentir la force et la puissance de sa voix. J’en ais des frissons dans le dos juste à décrire la pièce!






Ensuite : Great Old Ones. Comme le titre de la pièce l’indique, la pièce est assez « great » hihi. Elle est assez rapide, mais pas trop (le refrain semble un peu plus lent que le reste), mais elle est vraiment bonne aussi. J’aime trop cet album!!!






C’est alors qu’on tombe ensuite sur la quatrième pièce de l’album et non la moindre : Soundchaser. Je n’ai qu’une chose à dire : « Vous devez ABSOLUMENT l’écouter! » hihi. C’est vraiment une excellente pièce. Un des meilleurs refrains que je connaisse! Très rapide, encore plus entraînante; vos oreilles vont danser! Je n’arrive pas à retenir ma bouche de chanter lorsque vient le temps du refrain. On a envie de crier avec le chanteur tellement c’est puissant!






Defenders of the Ancient Life : Encore une pièce assez rapide (ce qui donne un album très entraînant!). Encore un refrain de fou et la musique qui déchaîne. Malgré les similitudes entre les pièces de cet album, aucune ne se ressemble. Vraiment excellent. Mon pied se met à taper sur le sol et je ferme les yeux pour apprécier cette musique fantastique au maximum! C’est une autre de mes pièces préférés.






Enfin vient la sixième pièce : Secrets in a Weird World. Ici, on a une pièce qui débute un peu plus lente que les autres, mais ce n’est pas long qu’on retombe dans l’effet « Soundchaser ». Ici aussi, je vous garantie que vous ne pourrai pas vous empêcher de crier « TAKE CARE! » hihi. C’est une musique qui vous entre dans le corps et qui ne peut sortir que par vos pieds, vos mains ou votre bouche hihi. On se sent pas mal agiter! Le refrain est beaucoup plus mélodique que le reste, accompagné de piano. Ça donne un très bon effet, comme un rêve.






Flesh and Blood! Lorsqu’elle commence, ça me fait toujours pensé à une pièce de film western (ça doit être la guitare, qui fait un peu trop cowboy, dans cette pièce hihi). C’est la pièce la plus douce de l’album. Heureusement, pour ceux qui détestent les p’tits hommes à chevaux, bien l’effet disparaît dès les premières paroles. La pièce est bien, ce n’est pas ma préféré, mais elle nous permet de voir à quel point le chanteur à une belle voix! Le refrain à pas mal de piquant, de puissance, et …. je ne trouve pas de mots. Trop bien le refrain.






Vient ensuite: Human Metal. Encore un départ qui défonce à la guitare. La pièce part plutôt doucement, mais la vitesse augmente à chaque seconde, pour nous faire fondre à chaque instant, jusqu’au refrain (eh oui, encore) qui me défonce, carrément. Une autre pièce que j’adore.






See you in Heaven or Hell: Cette pièce est la première partie d’une « longue pièce » (si on se fit aux titres, c’est en fait Falling From Grace Pt.1). Elle ne défonce rien, mais est quand même très bien! J’ai l’impression que c’est une pièce « good » lorsque je l’écoute, plutôt que d’avoir un sentiment « dark » comme certaines autres pièces. C’est quand même bien le mélange des deux parmi les différentes pièces. Ça ne nous donne pas l’impression de rester coller à un endroit. Le refrain sonne un peu moins spécial, mais la pièce reste très délicieuse à mes oreilles.






Wake the Nightmares: On commence avec de la petite guitare acoustique. Une autre pièce très douce. J’ai juste une chose à dire : le refrain est trop bon. Hahaha, bien non, après 1 minute et demi, on perd le petit côté doux et la pièce devient vraiment plus rapide, puis mélange la douceur et la rapidité par instants. J’adore. Le mix des deux devient vraiment fou.






Death is on it’s Way: Une autre pièce que j’adore de cet album! Elle est vraiment bonne. Encore une fois, le refrain nous emballes (faut croire que RAGE ont un talent particulier pour des refrains d’enfer!). La pièce me fait palpité le cœur. Ils ont le dont de nous faire sentir ce qu’il font vivre par leur chanson. Cette pièce est normalement la dernière pièce de l’album (si on a pas une édition spéciale) et je trouve qu’elle termine l’album extrêmement bien!






Pour terminer, vient la fameuse pièce : French Bourree. C’est une pièce bonus sur l’édition Digi-Pack (une boite en carton, mais vraiment jolie!). Par contre, je ne crois pas que c’est une pièce qui vienne d’eux, puisque je l’ai déjà entendu, il y a très longtemps. Disons que c’est celle que j’aime le moins de l’album, mais je ne me plaint pas de l’avoir hihi. C’est comme une ballade, mais avec un rythme plus rapide. Ça sonne un peu « non-métal », je sais pas hihi.






Bref, l’album en vaut l’achat selon moi. J’ai l’habitude de payé mes albums de métal au gros prix de 25$ et plus, et celui-ci ne coûtait que 23,99$. Il est vraiment excellent et c’est le genre d’album qui, lorsque tu l’écoute, tu te dis « Ah j’ai le goût d’acheter tous les autres albums du groupe si c’est aussi bon! » (ça risque juste de coûter une beurré puisqu’ils en ont beaucoup d’albums hihi). Sinon, à quand un show de RAGE à Montréal? J’irais sans hésité! Principalement pour pouvoir enfin crier les refrains sans me faire regarder toute croche hihi. Étant une personne qui accroche surtout aux bons refrains d’un groupe, RAGE m’a complètement charmé avec « Soundchaser »!


  Note de MU : 9.8/10 Note des Membres : --/10  

 Auteur : Stéphane Genest
 
L'album "Soundchaser" de RAGE est le tout premier album que j'ai entendu de ce groupe, alors c'est pratiquement une honte pour moi étant que RAGE existe depuis 1986. Ils ont tout d'abord commencé sous le nom d’AVENGER et on changé par la suite pour RAGE pour ensuite publier 13 albums sous ce nom, sans compter les EP et les Singles, donc pratiquement un album par année. Il me sera donc difficile de parler du groupe en tant que tel puisque ne connaître que les derniers albums rend difficile la tâche de décrire RAGE.




Alors allons-y donc avec ce que vous voulez tous lire, ma critique de l'album "Soundchaser" de ce groupe de Power/Heavy allemand. Je dis Power/Heavy en me fiant seulement sur ce que j'ai entendu jusqu'ici, certains site les classent par contre comme étant un mélange de Power, de Thrash et de Heavy.




Avant tout, pour vous mettre au parfum de l'album et de son concept, je vais vous résumer l'histoire des créatures que sont les "Soundchasers".




L'origine de la vie remonte à très loin, avec les "Great Old Ones", une espèce inconnue arrivée sur notre planète il y a très longtemps, avant même que l'évolution crée ce que nous appelons aujourd'hui l'environnement. Avec leur immense savoir ils créèrent les premières formes de vie qui devaient servir de source d'énergie et que nous connaissons seulement grâce aux fossiles trouvés vieux d'un million d'années. Ces formes de vie évoluèrent et les "Great Old Ones" se chargèrent de les protéger. Malheureusement, à force d'évoluer, elles devinrent très aggressives et les "Great Old Ones" durent trouver un moyen pour ne pas se faire dévorer par ces carnivores. Ils créèrent une créature bio-mécanique qu'ils appelèrent "Soundchaser", car elle réagissait aux signaux accoustiques. Elles remplirent leur fonction sans problème jusqu'à ce que les "Great Old Ones" décident de quitter la planète. Les "Soundchasers" furent abandonnés dans des caves situées sous l'Antarctique. Plus tard dans les temps modernes, des expéditions furent organisées pour retrouver les restants de ceux-ci. Le plan original des "Soundchasers" fut reproduit par un groupe d'archéologistes et de scientifiques de l'histoire de la musique. Ils décidèrent d'y inclure des matériaux génétiques humains et programmèrent un sens musical profond dans leur disque dur, pour que ceux-ci soit activés par la musique. Malheureusement, vu qu'ils étaient des antités bio-mécaniques, ils devraient donc mourir un jour. Ils furent utilisés pour libérer des sociétés contre des dictateurs et des terroristes à travers des missions secrètes. Étant des antités à moitié extra-terrestres, ils durent demeurer l'abris du public, donc ne jamais être connus et ne pouvaient donc échanger leurs sentiments et leurs pensées qu'entres elles. L'album "Soundchaser" raconte l'histoire de l'un des derniers "Soundchasers", qui mourrut seul et oublié...




Vous vous doutez donc surment que la plupart des paroles de l'album racontent cette histoire, que je trouve vraiment très originale. Allons-y donc avec la critique tant attendue, piste par piste.




La première piste, "Orgy Of Destruction", est une pièce instrumentale d'introduction et de courte durée commen on en retrouve souvent sur les albums de Métal, celle-ci commence avec un coup de tonnerre et un rythme de tambours vraiment entraînant qui démarre dans une ambiance que je qualifierais presque spatiale et qui enchaîne par la suite avec la guitare. On y entend ensuite une voix étrange qui semble être celle d'un "Soundchaser" selon-moi. La pièce enchaîne directement sur "War Of Worlds".




"War Of Worlds" est la deuxième piste de l'album, et ma préférée sur celui-ci. Le qualifiquatif de Power/Heavy que j'ai introduit au début de la critique s'associe justement très bien dans la composition de cette chanson, on commence sur un bon gros "riff" aggressif de guitare et un rythme de batterie rapide qui nous donnent un son très violent presque Death Metal , mais qui change dès qu'on entend Peter "Peavy" Wagner commencer à chanter. Peter a une voix vraiment parfaite pour la musique de RAGE, une voix presque aggressive dans un sens, mais très douce et harmonieuse dans l'autre, c'est assez difficile à décrire, mais quand vous l'entendrez vous comprendrez. Le refrain est tout simplement excellent autant dans sa musique que dans ses paroles, un mélange de guitare élecrique et de guitare accoustique avec la voix de Peavy par-dessus, tout ca qui nous donne une sonorité presque Power, si elle ne l'est pas. Le solo vient encore une fois nous amener un sentiment de Death Metal, avec Wagner qui chante très grave pour donner de l'émotion à ce solo. Les paroles de cette chanson sont d'ailleurs très songées, je vous conseille fortement de les lire tout en l'écoutant, comme quoi RAGE peuvent composer des paroles fictive qui s'appliquent totalement à notre réalité.




La troisième piste, "Great Old Ones", commence elle aussi avec un bon "riff", moins aggressif cette fois-ci, et un bon accompagnement de la batterie, ce qui est le cas dans pas mal toute les chansons de l'album puisque le batteur Mike Terrana et le guitariste Victor Smolski se complètent parfaitement l'un et l'autre. Cette chanson, comme vous vous en doutez surment, parle des "Great Old Ones". Excellente musique, excellent solo, encore un bon travail vocal de la part de Wagner, chose que je risque de dire dans toute les chansons puisque Wagner est excellent et ,finalement, paroles originales comme l'histoire derrière l'album.




La piste suivante porte le même titre que l'album, "Soundchaser", et parle bien-sûr de ces créatures bio-mécaniques créées par les "Great Old Ones". Elle commence avec un autre bon "riff" de Heavy typique de la part de Smolski avec Terrana qui enchaîne la batterie peu après. Une fois l'introduction de la chanson terminée, on entend à nouveau la voix étrange présente dans "Orgy Of Destruction" et elle revient à plusieurs reprises pendant la pièce, ce qui confirme donc que c'est bel et bien celle d'un "Soundchaser". Par la suite, Wagner se fait entendre. Encore une fois nous avons des paroles directement reliées à l'histoire, un très bon travail à la guitare, dont un solo vraiment intéressant qui joue entre le Heavy et le "presque" Power.




"Defenders Of The Ancient Life", la cinquième piste, commence avec une sonorité très Power, avec encore une fois une bonne complicité entre nos deux amis. Le son Heavy reprend vite sa priorité par contre et Wagner commence à chanter. Les paroles racontent encore une fois l'histoire des "Soundchasers", mais celle-ci est racontée comme si c'était un "Soundchaser" qui nous parlait, en racontant son histoire. Excellent solo, excellente batterie, excellent Wagner.




"Secrets In A Weird World", la sixième piste, est celle dont l'intro me fait le plus vraiment le plus d'effet. On entend quelques sons étranges qui nous mènent vers quelques notes de piano, instrument qu'on entend pour la première fois sur l'album, et qui, lui, nous mène vers LE "riff" d'intro de la chanson, je dis LE parce que c'est vraiment le plus accrocheur sur l'album selon moi. Ce début ne serait rien encore une fois sans la batterie de Terrana. Malheureusement, la chanson après l'intro est un peu moins intéressante, disons qu'elle a une sonorité que j'aime moins, mais elle n'est pas assez mauvaise pour que je la saute à chaque écoute de l'album. Les paroles sont basées sur les humains qui trouvèrent les plans du "Soundchaser".




La piste suivante, "Flesh and Blood", n'est pas la meilleure non plus, quoiqu'elle est une coche au-dessus de la précédente. Elle commence vraiment lentement sur un son de guitare accoustique, sans aucune percussion, et cela revient souvent au cours de celle-ci. Les paroles concernent quelque chose qui semblerait vouloir "être en vie", sentir la chair et le sang, mais même en lisant celles-ci il m'est encore impossible de déterminer de quoi exactement on traite. Le refrain est par contre très bon.




"Human Metal", la huitième piste, commence sur un ton très aggressif un peu comme "War Of Worlds", mais beaucoup moins rapide. Ce ton est ensuite remplacé par une sonorité Heavy et plus tard arrive Wagner et sa voix. Les paroles traitent encore une fois des "Soundchasers" et encore une fois sont racontées comme si c'était le "Soundchaser" lui-même qui parlait. Cette piste entre dans mes préférées de l'album, parce que j'adore le refrain ainsi que le petit bout qui précède chaque refrain. Le solo démontre encore le grand talent de Smolski pour passer aisément d'un son Heavy à un son Power.




"See You In Heaven Or Hell", la neuvième piste, encore une complicité parfaite dans l'intro entre nos deux amis, une intro que j'adore. Les paroles concernent encore les "Soundchasers" et c'est encore un de ceux-ci qui nous parle. Le refrain est lui aussi excellent et encore une fois laisse passer quelques aspects de Power à certains bouts et laisse paraître plus de Heavy dans la majorité des cas. Le solo est encore une fois excellent et les amateurs de Heavy en seront comblés.




Les deux prochaines pistes, "Wake The Nightmares" et "Death Is On It's Way", sont en quelque sorte les deux parties d'une grande piste intitulée "Falling From Grace". La première, "Wake The Nightmares", commence sur un ton très calme, un peu comme "Flesh and Blood", mais on accroche beaucoup plus à l'air de celle ci. Pour une autre rare fois sur l'album, c'est Wagner et Smolski qui ouvrent le bal, Wagner nous chantant le premier couplet de la chanson avec un fond de guitare accoustique pour ensuite laisser Terrana le déchaîné commencer à frapper sur sa batterie et Smolski nous ébahir avec un autre "riff" vraiment entraînant, c'est définitivement LA chanson où une envie de tapper du pied s'empare de nous. Le refrain est excellent musicalement et dans ses paroles, et la sonorité du solo vient carrément enfin appuyer pour vrai l'appellation de Power dont je parle depuis le début. Après cinq bonne minutes, la chanson principale change de ton en nous propulsant directement dans "Death Is On It's Way" qui reprend là où "Wake The Nightmares" s'arrête. Elle enchaîne un peu le rythme de la fin de la piste précédente pour ensuite tomber dans un ton aussi calme que cette dernière. Wagner y récite son premier couplet et ensuite, encore une fois, on démarre! Après le premier refrain, Smolski joue un "riff" étrange qui surprend, quelque chose à quoi on ne s'attend pas du tout, et la piste continue sur une partie rythmée chantée par Wagner. Nous avons droit à ce surperbe segment environ deux à 3 fois dans la chanson, pour ensuite s'en aller vers une finale digne d'un excellent groupe, avec des voix en canon et de la guitare vraiment disjonctée à l'arrière. La chanson se termine ensuite calmement et sereinement sur un petit air de guitare accoustique. Les paroles, quand à elles, n'ont pas vraiment l'air d'aborder l'histoire principale des "Soundchasers", mais elle n'en sont pas moins sensées pour autant et, comme pour "War Of Worlds", elles méritent amplement de s'y attarder.




Finalement, la dernière piste, "French Bouree", est une piste bonus disponible seulement sur la version Digi-Pack de l'album. C'est probablement la piste où le Power est vraiment plus présent que le Heavy pendant toute sa durée. Elle commence encore une fois avec le duo Terrana-Smolski qui se déchaîne, mais façon Power cette fois-ci. C'est la deuxième chanson qui utilise du piano dans sa composition, et pas juste un peu. Les paroles n'ont aucun lien avec l'histoire des "Soundchasers" et elles n'ont pas vraiment de sens profond non plus, mais elles font tout demême leur travail. Le solo, lui, est probablement la seule partie avec une présence de Heavy dans sa composition. Encore une excellente piste.




Alors donc, si vous avez eu le courage de lire cette critique en entier (je sais que c'est très long comme critique, mais j'n'ai pas pu m'arrêter alors je m'en excuse), je n'ai qu'une seule chose à vous dire, l'album "Soundchaser" du groupe allemand RAGE est un plat de résistance qu'il faut vous procurer si vous êtes moindrement amateurs de Heavy Metal et de Power, vous y trouverez un mix parfait des deux même si le Heavy l'emporte majoritairement dans cet album. RAGE est définitivement un groupe que vous vous devez de découvrir, et ce même si "Soundchaser" est leur dernier album, car par la suite vous n'aurez qu'à vous procurer leurs autres albums. RAGE est sans aucun doute un groupe qui entre dans mon palmarès personnel et je me dois d'écouter tout leurs autres albums, car c'est un trio d'enfer: Peter "Peavy" Wagner à la basse et aux vocales (où il excelle selon moi), Victor Smolski à la guitare et au clavier et, finalement, Mike Terrana à la batterie.


  Note de MU : 8/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau