Recherche MU :
Groupes: 1308
Critiques CD: 2476
Nouvelles: 27667
Entrevues: 117
Critiques en Vrak
Groupe: Dimmu Borgir
Album: Abrahadabra
Dimmu Borgir est un nom qui ne laisse personne indifférent. Symbole de la décadence commerciale du Black symphonique pour beaucoup, pionniers d’un style original et novateur pour d’autres, peu de...
Groupe: Dremora
Album: Martyrs
Mené par un son gothic/symphonique avec voix féminine, Dremora est un duo composé de Thomas Kampert (tous les instruments) et de Juliana Novo (vocal). Le EP de quatre titres, "Martys", est...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: AHOLA
 Album: Stoneface (2012)
Note:
9.0/10
Style : Heavy Metal / Hard Rock

Compagnie : Indépendant

Format : CD

Liste des pistes :

01. DonWana
02. Beerland
03. As Long As I Live (Rock’n’Roll Is Not Dead)
04. Hurricane
05. Restless
06. The Spell
07. I Walk Alone
08. We Want Out
09. Eat Me Alive
10. Livin’ The Dream
11. Stoneface
12. I Want You
13. Does It Matter What I Wear
14. Hurt You
15. Cold’n’Lonely
MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Marc Desgagné
 
Marc Desgagné
Suite à la pause de Teräsbetoni, le chanteur et artiste Jarkko Ahola a pu se concentrer sur la production de son premier album solo. Il voulait le faire depuis plusieurs années, alors de nombreuses idées et du matériel étaient déjà amassés. C'est cette démarche qui a rendu possible en 2012 la sortie de "Stoneface" d'AHOLA. Quatorze titres rock, heavy metal, hard rock, et des influences de blues rock, ainsi qu'une inspiration des années 70 et 80. Étant un amateur de cette époque, il ne s'est pas gêné pour amener ses influences à un autre niveau pour en faire un album varié et authentique. En plus de Jarkko au chant et à la guitare, on y retrouve également Antti Karhumaa en tant que guitariste principal, Jari Laitinen à la basse et Antti Mäkelä à la batterie.

Tout d'abord, il faut savoir que la seule vraie ligne directrice est la combinaison heavy rock/heavy metal, puisque l'écoute se veut très différente en raison des influences. Il débute avec une bonne rapidité heavy metal sur "DonWana", tout en continuant avec l'un des meilleurs titres du disque "As Long As I Live (Rock’n’Roll Is Not Dead)". Cette dernière possède l'énergie du vieux rock et le style rock plus moderne, ce qui l'a rend très accrocheuse. Des bons riffs, une bonne voix et un bon refrain, la recette fonctionne à merveille. Avant la sortie du disque d'AHOLA, "Hurricane" est l'un des premiers titres que nous avons pu entendre. Rock mélodique, plus up-tempo, la structure est intéressante. "Restless" et "The Spell" bouclent le côté rock pour quelques pièces.

Par la suite, nous avons la ballade "I Walk Alone", dont son intensité évolue tout au long de la pièce. C'est agréable de pouvoir entendre une ballade qui parvient à devenir intense, et qui ne reste pas toujours sur le même ton. Je ne sais pas si c'est voulu, mais le début de "Eat Me Alive" me fait vraiment penser à Ace of Spades de Motörhead, ensuite elle change de rythme avec une vitesse typique du punk et pour finir elle offre une sonorité près du speed/heavy metal. Voilà la beauté des compositions de AHOLA, plusieurs changements de rythme, mais le tout demeure fluide.

En fait, on peut noter une petite transition et une accentuation des influences 70-80 sur la dernière partie du disque. "Livin’ The Dream" est difficile à classer, je crois qu'on peut dire que c'est tout simplement; du AHOLA. Probablement le meilleur hommage au vieux rock/modern rock sur la pièce titre, qui est alimentée par un clin d'oeil à Led Zeppelin, un peu Rage Against The Machine à la guitare, tout en sachant revenir au calme avec un passage à l'acoustique vers la fin. Au cours du disque, les fans de Queen, Dio, Rainbow, Led Zeppelin, Jimi Hendrix ne seront pas déçus, en plus que le groupe apporte sa touche personnelle de façon très dominante. "Hurt You" est très planante et vous remarquerez plus le lien avec les noms précédents. Pour les influences vieux rock, "Does It Matter What I Wear" fait excessivement bien le travail.

Dans l'ensemble, on ressent beaucoup l'expérience des membres et de Jarkko Ahola, et on peut constater facilement que ceci a été un travail de plusieurs années. Et c'est peut-être une des raisons qui expliquent la diversité du disque et sa qualité générale. Une production solide, de bonnes compositions, un album à écouter absolument pour les fans du style.

Meilleurs titres: As Long As I Live (Rock’n’Roll), DonWana, I Walk Alone, Eat Me Alive, Stoneface, Cold’n’Lonely, Does It Matter What I Wear

Récente entrevue avec Jarkko Ahola sur AHOLA:



  Note de MU : 9/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau