Recherche MU :
Groupes: 1308
Critiques CD: 2465
Nouvelles: 27667
Entrevues: 113
Critiques en Vrak
Groupe: Skeletonwitch
Album: Forever Abomination
Oui, tu les as vu encore en ouverture de plein de groupes, tu sais qui est le groupe et tu aimerais le voir en tête d’affiche, copain, mais il semble que Skeletonwitch, malgré...
Groupe: Kamelot
Album: Silverthorn
Il se sera écoulé deux ans entre le dernier album du groupe et leur nouvelle offrande intitulée ‘Silverthorn’. Ces deux ans ont été fort occupés, car le groupe a dû chercher non pas un, mais deux...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Cattle Decapitation
 Album: Monolith of Inhumanity (2012)
Note:
8.5/10
Style : Death Metal

Compagnie : Metal Blade

Format : CD

Liste des pistes :

The Carbon Stampede
Dead Set on Suicide
A Living, Breathing Piece of Defecating Meat
Forced Gender Reassignment
Gristle Licker
Projectile Ovulation
Lifestalker
Do Not Resuscitate
Your Disposal
The Monolith
Kingdom of Tyrants

MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Yanick Tremblay
 
Yanick Tremblay
La troupe de végétariens la plus prolifique de l’univers death métallique américain propose un nouvel album de métal sans pitié, très sanguinaire et vif que le bâtard. Aucun répit tout au long des 11 chansons qui composent ce disque à la pochette surprenante, qui propose un clin d’œil à 2001 Odyssée de l’Espace de Kubrick. Très technique, les pièces s’enchaînent comme les meurtres d’un tueur en série fortement inspiré.

Ce qui étonne avec Monolith of Inhumanity, outre l’inhumanité musicale, est la panoplie de voix offertes sur l’album par Travis Ryan qui change de registre aisément, passant de la gorge aiguë fortement déstabilisante au gras le plus oléagineux possible. Acrobatique mais aucunement hermétique, Travis Ryan innove encore une fois. Mais il y a aussi les nombreuses présences des invités qui prêtent leur talent engorgé comme Mike Majewski de Devourment en plus des vois en chœurs interprétées par des membres et anciens membres de Cephalic Carnage.

Avec l’intensité des chansons à son paroxysme, il demeure que certaines chansons proposent une cadence plus pausée, comme Gristle Licker qui tombe dans un espace plus confiné et Lifestalker qui est bien scindée grâce à une partie habile interprétée à la basse, et qui se verse vers un solo de guitare complètement inattendue supporté par des voix plus apaisantes. Les véritables tueries sur cet album sont Your Disposal, Dead Set On Suicide et A Living, Breathing Piece of Defecating Meat qui génèrent autant d’énergie qu’un barrage électrique d’Hydro-Québec à forte capacité.

Cattle Decapitation n’est pas pour toutes les paires d’oreilles, il faut s’entendre sur le sujet. Il n’y a pas de breakdowns ici ni de passages caramélisés; que la violence la plus brute qui soit pour une formation death métallique.

www.facebook.com/cattledecapitation





  Note de MU : 8.5/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau