Recherche MU :
Groupes: 1308
Critiques CD: 2465
Nouvelles: 27667
Entrevues: 113
Critiques en Vrak
Groupe: Heathen
Album: The Evolution Of Chaos
Il s’est écoulé presque 20 ans depuis la parution du dernier album du groupe Heathen intitulé ‘Victims Of Deception’. La formation Thrash de San Francisco s’est reformée il y a peu de temps et nous...
Groupe: Gamma Ray
Album: No World Order
La première fois que j’ai écouté l’album « New World Order » au complet, j’étais non seulement déçu du résultat mais aussi furieux après Kai Hansen. Qu’un compositeur change de style musical pour...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Dehumanize
 Album: Full of Hate (2012)
Note:
6.0/10
Style : Death Metal

Compagnie : SPAWN Production

Format : CD

Liste des pistes :

As Time Goes By
Full Of Hate
The (un)discovery Channel
Get what you Deserve (Stolen Childhood)
Too Late
'Till I Die
Possess Me
Raise Your Fist
Too Early
Beneath The Surface
In My World
MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Yanick Tremblay
 
Yanick Tremblay
J’ai reçu dans ma boîte aux lettres l’album du groupe français Dehumanize qui arbore une flamboyante couverture avec une main de chimpanzé, victime d’expériences en clinique ; genre de clin d’œil à l’introduction du film 28 Days Later. Dehumanize présente un premier album en 2012 après quelques années de travail. Mis sur pied en 2007, le groupe est composé de musiciens de la scène française qui ont mérité leurs gallons avec d’autres formations totalement inconnues pour nous, de ce côté de l’Atlantique. Sonorité de la vieille école du death métal, Full of Hate demeure un album lourd et opaque.

Sur les 11 pièces proposées, ce groupe de France ne propose rien d’innovateur. L’amalgame sonore de Dehumanize laisse entendre une portion musicale métallique qui met au défi un death métal chaotique qui ne souffre pas d’une surproduction. C’est enregistré à la bonne franquette, très 90’s avec sa sonorité rasoir pour la guitare, une basse coulante, des percussions rigides et une voix bien asphyxiée dans le mix de l’album comme sur Raise your Fist et Get What You Deserve. Quelques passes black métalliques, sur certaines montées de la guitare, se retrouvent sur Till I Die, le tout délivré en mode excessivement aigu tandis que des chansons comme Too Early ou In My World offrent l’opposé, c’est-à-dire une opacité plus apaisante au niveau des guitares, qui se rapprochent des tonalités ténébreuses des formations de la Floride lors des beaux jours des productions de Scott Burns.

Dehumanize ne semble pas s’en faire avec la justesse sonore et technique, même qu’à certains moments, nous pouvons ressentir aisément que le groupe ne maitrisait pas totalement certaines parties d’une chanson mais a décidé de la garder telle quelle, question de conserver la dimension crue de l’œuvre. Résonance assourdie pour l’album, vous devrez crinquer votre volume au maximum pour pouvoir bien saisir chaque élément proposé par Dehumanize au niveau sonore.

Vraiment rien de très extraordinaire comme album, c’est tout simplement fait avec une certaine conviction et un amour du genre, tout en faisant fi des conventions !

www.myspace.com/dehumanize.death-metal





  Note de MU : 6/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau