Recherche MU :
Groupes: 1308
Critiques CD: 2465
Nouvelles: 27667
Entrevues: 113
Critiques en Vrak
Groupe: Mob Rules
Album: Ethnolution A.D.
Assez original le nom du nouvel album du groupe power metal Mob Rules, "Ethnolution A.D.". Ils nous ont habitué à un metal vraiment très mélodique, et sur le nouveau disque, ils n'y font pas...
Groupe: Stratovarius
Album: Under Flaming Winter Skies – Live in Tampere
Après une tourmente de quelques années, la formation power metal finlandaise Stratovarius semblait tranquillement retrouver ses ailles avec deux offrandes, "Polaris" (2009) et "Elysium"...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Cannibal Corpse
 Album: Torture (2012)
Note:
8.5/10
Style : Death Metal

Compagnie : Metal Blade

Format : CD

Liste des pistes :

01. Demented Aggression
02. Sarcophagic Frenzy
03. Scourge of Iron
04. Encased in Concrete
05. As Deep As the Knife Will Go
06. Intestinal Crank
07. Followed Home Then Killed
08. The Strangulation Chair
09. Caged...Contorted
10. Crucifier Avenged
11. Rabid
12. Torn Through
MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Yanick Tremblay
 
Yanick Tremblay
Question consistance, constance et intégrité métallique, nul ne peut accoter Cannibal Corpse qui n’a jamais dérogé de son plan de carrière d’un iota. Sur ce disque intitulé Torture, le 12e du groupe, la formation de death métal saigne. Le groupe insère la lame encore profondément dans ses victimes avec des riffs sanguinolents, des rythmiques punitives, une basse pimpante et la voix viandeuse de Corpsegrinder qui étanchent votre soif de death métal.

Malgré que le terme « recette » soit un peu rébarbatif, on peut croire que Cannibal Corpse garde ce « livre » bien ouvert tout en ajoutant encore plus d’épices et quelques carcasses fraîches, par-ci par-là. Certains auront le vilain réflexe de décrier le groupe en estimant que c’est toujours la même chose, mais ils se retrouvent dans une zone d’ignorance totale. Je m’attarderai donc envers les éléments dits « surprenants » que l’on retrouve sur cette nouvelle production, signée Erik Rutan.

Sur Torture, le groupe présente quelques passages déroutants, assez pour vous faire sursauter à la première écoute par leur justesse sonore. La preuve que je présente dans un premier temps est entendue lors de la chanson The Strangulation Chair où l’on peut entendre une performance à la basse d’Alex Webster qui est du contingent technique. Nul ne peut douter des immenses capacités du bassiste et son talent est reconnu parmi les amateurs et tous les experts s’entendent sur le talent du bassiste. Ayant participé à Blotted Science, le bassiste n’a fait que confirmer qu’il est l’un des bassistes les plus qualifiés dans le domaine. Sur cette chanson hautement technique, il ne fait que se rapatrier le trône grâce à quelques roulements hypnotiques effectués sur son instrument. Sur tout l’album, la basse est placée bien en évidence dans le mix, vous aurez le plaisir de bien entendre ses prouesses.

Autre pièce impressionnante, c’est Scourge of Iron, qui offre une rythmique plus diversifiée avec une démarche patibulaire, presque doom métal dans l’exécution musicale. L’attaque demeure viscérale mais d’entendre le groupe y aller avec une portion plus apathique et froide sur cette chanson nous offre une preuve que le groupe n’est pas seulement une troupe avide de vitesse musicale mais peut y aller aussi avec un alourdissement sans avoir à renégocier l’agression ! Followed Home Then Killed quant à elle, propose une introduction aux guitares qui versent une ambiance glauque, comme Slayer peut l’offrir généralement. Mais ici, c’est fait à la manière de Pat O’Brien et Rob Barrett. Ce climat sonore revient à un moment donné dans la chanson, question de remettre l’angoisse musicale en premier plan. Mais par la suite, c’est d’une brutalité habituelle… comme le titre de la chanson le laisse entendre !

Les autres chansons sont à la hauteur de ce que l’on peut s’attendre d’un groupe de leur calibre : de la vitesse, de la brutalité et une justesse musicale excessive. En proposant ce disque qui laisse entendre une certaine évolution mais en coulant dans le béton la consistance du groupe, Cannibal Corpse frappe dans le mille. Pourquoi m’attarder à tenter de vous convaincre ?

Efficace et fidèle depuis des années, Cannibal Corpse continue de régner en maitre sur les plaines décharnées du death métal!

Disponible le 13 mars!

www.cannibalcorpse.net





  Note de MU : 8.5/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau