Recherche MU :
Groupes: 1308
Critiques CD: 2465
Nouvelles: 27667
Entrevues: 113
Critiques en Vrak
Groupe: Jeff Walker Und Die Fluffers
Album: Welcome To Carcass Cuntry
Certains d’entre vous vont peut-être se demander pourquoi la critique d’un album de country sur Metal Universe ou encore qui est Jeff Walker? Pour répondre aux deux questions, Jeff Walker est le...
Groupe: rageArt
Album: Virtual
Pour cette nouvelle découverte, nous devons nous rendre en France avec la sortie du EP de la formation industriel metal rageArt, "Virtual". Les extraits que j'avais entendu auparavant m'avait...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Terrordome
 Album: We’ll Show you Mosh, Bitch! (2011)
Note:
8.0/10
Style : Thrash Metal

Compagnie : Defense/Krak Dev

Format : CD

Liste des pistes :

01. This Aggression Never Gives a Shit to the Society 00:34
02. Wish You Were Killed 02:32
03. Silence (While the Violence's On) 01:55
04. Thrash Till Deaf 02:21
05. Bad Motherfucker 02:19
06. Blowjobber 02:26
07. Chemicals of Death/Urban Mutants 01:52
08. Embodimental 02:22
09. New World's Evil 02:31
10. Broken Government 01:42
11. Terrorized 02:06
12. Hang the Cop (Nuclear Assault Cover) 00:42
13. The Whole Audience Goes Full Blast! 05:11
MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Yanick Tremblay
 
Yanick Tremblay
Ce groupe m’a contacté par un intermédiaire, ici au Québec. Terrordome vient de Pologne mais n’est pas un groupe typique de la place : pas de death métal au menu ! Étrangement, Terrordome verse son fiel vers le thrash métal de la vieille école américaine; celle qui se situe entre 1987 et 1991. Lorsque j’ai mis l’album dans mon instrument de lecture, j’avais l’aisance de mes 14 ans alors que j’achetais aveuglement tout produit portant le logo Roadrunner ou Metal Blade, sans me casser la casquette.

Tout au long de l’écoute, les noms de formations légendaires comme Atrophy, Defiance, Sacred Reich et Nuclear Assault me venaient en tête. Pas surprenant dans uns sens car le groupe reprend Hang the Pope de Nuclear Assault, rebaptisée ici Hang the Cops. Pour ce qui est de la livraison musicale, c’est vigoureux et fidèle aux classiques du genre.

Plus vif que ce que le genre nous a habitués à la base, Terrodome est agile et vif sur l’exécution, et le talent sur les instruments est non-négligeable comme sur Silence (While The Violence's On) et Blowjobber, deux chansons hyperactives. La voix n’est pas sans nous remémorer celle de Kurt Brecht de DRI à une époque où il avait un débit plus rapide, donc lors des premières années d’existence du groupe. Les riffs sont copieux et le picking très rigoureux comme sur New World's Evil qui salue Slayer en introduction. Même si l’on peut ressentir la dimension thrash métal qui est dominante, la facette punk est bien présente, surtout grâce à la voix comme je le disais plus haut mais quelques pièces sont tributaires envers ce genre comme Terrorized et Chemical Of Death/Urban Mutants.

Avec cette mouvance du renouveau thrash métal, les poseurs se tassent sur le côté pour laisser la place aux véritables amateurs du genre et Terrordome est un modèle parfait d’émulateurs qui innovent malgré le fait qu’ils demeurent immuables envers une époque mémorable pour tous les amateurs du genre. Une époque où tes alliés étaient les jeans délavés à l’acide et l’ennemi juré était nul autre que le pathétique groupe… Bon Jovi.

http://terrordome.net.pl/en/





  Note de MU : 8/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau