Recherche MU :
Groupes: 1308
Critiques CD: 2465
Nouvelles: 27667
Entrevues: 113
Critiques en Vrak
Groupe: Therion
Album: The Crowning of Atlantis
Après la légère déception de l’album « Vovin », Therion nous offre l’album « The Crowning of Atlantis » qui contient de nouvelles pièces, certaines qui ont été remixées, d’autres enregistrées à des...
Groupe: Junk Farm
Album: Ugly Little Thing
Junk Farm n’est pas le type de formation qui se fixe des limites musicales et qui s’assure que son style soit conforme à ce que les amateurs aimeraient percevoir, elle combine simplement les...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Corrosion of Conformity
 Album: Corrosion of Conformity (2012)
Note:
8.5/10
Style : Punk Metal

Compagnie : Candlelight Records

Format : CD

Liste des pistes :

1. Psychic Vampire
2. River of Stone
3. Leeches
4. El Lamento de Las Cabras
5. Your Tomorrow
6. The Doom
7. The Moneychangers
8. Come Not Here
9. What We Become
10. Rat City
11. Time of Trials
MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Yanick Tremblay
 
Yanick Tremblay
Retour aux sources pour le groupe Corrosion of Conformity. Pourquoi ? Il semble que Woody Weatherman à la guitare et Mike Dean à la basse en avaient ras le pompon d’attendre après Pepper Keenan qui passerait, selon eux, un peu trop de temps avec son projet en parallèle, le puissant Down. Dean et Weatherman sont donc retournés avec le batteur Reed Mullin aux bases de la formation, ce qui se traduit par une attitude plus punk au niveau de l’écriture, comme à l’époque d’Animosity. Autre alternance majeure, le retour au microphone de Mike Dean car nous étions habitués à la gorge poivrée de Keenan, avec ses performances qui ont donné toute l’âme au groupe depuis une bonne décennie. Mais la dizaine d’années en mode métal n’ont pas effacé le travail d’écriture métallique et ce disque homonyme comporte un doux mélange des deux styles... mais qui nous donne une balance qui se verse plus d’un sens que de l’autre.

L’éthique punk est bel et bien en train de flotter tout au long du disque mais le groupe nous a habitué à un son métal empreint de blues qui effiloche l’âme lors de la période allant de l’album Blind en 91 jusqu’à 2005, avec In the Arms of God. Sur ce disque, le jeu à la guitare est chaleureux, la basse est ondulante et les percussions sont embrasées. Donc même si certains croient être en présence d’un retour très punk du groupe, ca demeure excessivement métal à la base.

Avec 13 chansons, ce disque nous indique que le groupe était fin prêt, Pepper ou pas ! En y allant avec Psychic Vampire en ouverture, la table est mise : l’introduction est très Sabbath mais se verse rapidement vers une cacophonie plutôt punk après le premier couplet, question de démontrer d’où le groupe vient et à quel endroit il nous guide. Ensuite, River of Stone détonne avec sa facture lourde avec la voix de Dean qui s’est grandement améliorée en passant. Immédiatement après, c’est un retour à la connotation plutôt punk avec Leeches qui remet les pendules à l’heure avec cette facette de la vieille école.

C’est avec ce genre d’observations que vous devez jongler tout au long de l’album mais on remarque que malgré certaines chansons plutôt punks, elles possèdent tout de même de nombreuses intrusions métalliques comme avec The Moneychangers ou Rat City. Mais ce sont les pièces vraiment lourdes qui impressionnent comme The Doom, What We Become, Time of Trials et Your Tomorrow qui nous font apprécier ce changement de garde qui se veut en même temps, un retour à la formation classique.

Dean à la voix se fait rassurant, ce n’est plus le genre de performance qu’il offrait à l’époque. Maintenant, il chante, il ne gueule plus. Il demeure très près du style préconisé par Pepper Keenan donc l’amateur du groupe n’est pas très déconnecté par ce changement car c’était ma peur au début car je suis, à la base, un fanatique du Corrosion of Conformity version métallique, donc la mouture Pepper Keenan.

Et cette édition 2012 m’offre le meilleur des deux mondes, c’est nouveau dans un sens et rafraichissant! Il est évident que j’aurais choisi un album avec Keenan aux voix mais cette facette me plait quand même car le tout demeure dans les cordes du groupe, version 91 à 2005.

À savoir si le groupe reviendra en mode complet reste un foutu mystère mais si ce n’est pas le cas, j’aime mieux que Corrosion of Conformity version 2012 soit présent avec un Down en résultat de sa séparation, ce qui donne un bon compromis qui ne se compare pas avec ce que nous a donné le départ de Max Cavalera, nous offrant le nouveau Sepultura et Soulfly.

Il faut avouer qu’avec cette formule, il y a de nombreux gagnants mais bien peu de perdants !

Album disponible le 28 février!

http://www.coc.com/





  Note de MU : 8.5/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau