Recherche MU :


The Black Keys
[Blues/Rock]
SKATERS
[Punk Rock]
Beck
[Rock / Indy]
Young The Giant
[Rock / Indy]
>>Voir liste
BARF
Anonymus
Stitched Up Heart
Spirit Adrift
>>Voir liste
Groupes: 1308
Critiques CD: 2466
Nouvelles: 27667
Entrevues: 115
Critiques en Vrak
Groupe: HammerFall
Album: Chapter V : Unbent, Unbowed, Unbroken
Encore une fois, Hammerfall nous offre un album déjà réchauffé. Dès les premières notes de l’album, je me dis : - pas encore, #$%?&* !!! N’étant pas déjà un grand amateur de ce style de métal au...
Groupe: Dionysus
Album: Fairytales And Reality
Parmis les noms du power metal qui ont commencé à se faire une réputation dans la scène, il y a Dionysus. Est-ce que le groupe doit seulement le début de sa popularité au fait que le chanteur Olaf...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Firebird
 Album: Double Diamond (2011)
Note:
6.0/10
Style : Blues/Rock

Compagnie : Rise Above/Metal Blade

Format : CD

Liste des pistes :

01 Soul Saviour
02 Ruined
03 Bright Lights
04 For Crying Out Loud
05 Farewell
06 A Wing & A Prayer
07 Pound Of Flesh
08 Arabesque
09 Lose Your Delusions
10 Pantomime
MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Yanick Tremblay
 
Yanick Tremblay
L’oiseau de feu est le projet de Bill Steer de Carcass. Ne te garoche pas, oh l’ami, nous sommes loin du death/grindcore qui a fait la réputation de CarcassFirebird, c’est du rock bluesé très chaleureux… et qui n’a pas vraiment bougé depuis le dernier album quoique les rythmiques soient plus impétueuses. Probablement que les concerts réunion de Carcass ont été excitants pour Steer qui a augmenté le tempo d’un iota.

Mais le tout demeure du classique rock mais avec quelques influences de rock de guedailles des années 80 comme sur Ruined avec les voix en arrière-champ qui accentue la dimension « rocke ta fourche » et Lose Your Delusions qui pourrait être la deuxième chanson d’un set de trois chansons pour la plantureuse Brenda au chic cabaret Les Championnes de l’Érotisme. Tandis que de l’autre côté, For Crying Out Loud est plus classique, presque Thin Lizzyesque et Bright Lights semble tout droit sorti du catalogue de Jake E Lee de l’époque Badlands

Je dois admettre que l'album précédent m’avait surpris par l’effet choc, mettons… Car d’entendre Firebird, sachant que Steer provient de la vague death/grind, le tout demeure impressionnant car c’est de l’inconnu et de l’inédit. C’est le même effet que de voir Kevin Parent qui joue dans le film Café de Flore ! Tsé, il sort de sa zone de confort. Le précédent était plus blues tandis que celui-ci me semble trop cocky et empli de testostérone, mal placée. Surtout avec la voix de Steer qui ressemble trop à Vince Neil, époque Too Fast For Love, par endroits.

L’effet surprise est estompé, je ne suis plus aussi enthousiasmé par Firebird…pas avec ce disque en tout cas !

www.myspace.com/firebirdpage





  Note de MU : 6/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau