Recherche MU :
Groupes: 1308
Critiques CD: 2477
Nouvelles: 27666
Entrevues: 119
Critiques en Vrak
Groupe: Billy Sheehan
Album: Holy Cow
Billy Sheehan est un musicien connu de tous, que ce soit pour son association avec Talas, David Lee Roth, Mr. Big ou Niacin. Billy nous présente maintenant son troisième album solo qui a pour titre...
Groupe: Domine
Album: Stormbringer Ruler - The Legend Of The Power Supreme
Bien oui! Malgré la critique de l’album précédent « Dragonlord », j’ai décidé de laisser une seconde chance au groupe « Domine ». C’est rare que je fais cela mais il faut dire que j’ai bien aimé la...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Switchfoot
 Album: Vice Verses (2011)
Note:
7.0/10
Style : Rock

Compagnie : Atlantic / Warner

Format : CD

Liste des pistes :

Afterlife
The Original
The War Inside
Restless
Blinding Light
Selling the News
Thrive
Dark Horses
Souvenirs
Rise Above It
Vice Verses
Where I Belong
MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Yanick Tremblay
 
Yanick Tremblay
Autre formation de type caméléon, ce qui veut dire que chaque chanson sur l’album ne ressemble aucunement à la précédente. C’est varié, c’est frais mais sans véritable fil conducteur. C’est un peu comme une compilation de rock à la Big Shiny Tunes. Switchfoot propose justement un rock parfait pour les radios à format rock comme Buzz ou Radio X, c’est la combinaison parfaite et encore une fois, je ne le dis pas d’un point de vue négatif ou complaisant qui combine le snobisme des grands centres, c’est seulement que le format est parfait !

Dès la première chanson, Afterlife, on pense à ce que peut offrir musicalement un groupe comme Oasis mais plus musclé au niveau de son rock, la seconde pièce intitulée The Original est un pastiche flagrant du défunt groupe The Hellacopters et avec la troisième chanson, The War Inside, on croirait que nous sommes en train de se retaper l’album Title of Record de Filter. De plus, la chanson Restless semble être un hommage au groupe suédois Kent


L’originalité n’étant pas une priorité pour ce groupe, il faut donc le prendre pour ce qu’il est ; un bon groupe qui propose une musique variée et qui tire dans de nombreuses directions mais qui, heureusement, atteint toujours sa cible.

Production solide et efficace pour Switchfoot. L’album possède une sonorité précise, c’est vaste musicalement et le tout respire agréablement grâce à des arrangements qui préconisent l’émancipation sonore. On peut entendre chaque instrument comme s’il était placé à nos côtés. De plus, la basse occupe une place très importante dans ce groupe car elle roule de façon importante dans le mix de l’album.

Pour retomber aux chansons, l’album en propose d’autres assez intéressantes comme Selling The News qui combine une sonorité blues rock sur des percussions et une rythmique plutôt soul, funky et rappé au niveau de la voix. Il est de mise d’avoir une pièce plutôt mielleuse sur ce genre de disque et elle nous arrive avec Souvenirs, une chanson calme mais pas ballado-sentimentale. C’est plutôt une chanson de type rock FM qui se prend bien et qui met en valeur la voix du chanteur Jon Foreman. La chanson qui déstabilise, après autant de richesse sonore et de surproduction, est la pièce titre qui se veut un truc plus épuré, plus squelettique car nous n’avons que la voix de Foreman avec un effet de cathédrale, accompagnée uniquement d’une guitare.

Avec les bonnes décisions de la part du marketing chez Warner, cette chanson pourrait devenir un méga monstre, un succès monumental et mondial. Est-ce que l’équipe chez Warner va optimiser et maximiser leurs énergies vers la dimension plus rock du groupe plutôt que la portion plutôt paisible du groupe ? Car par la suite, nous retrouvons la chanson Where I Belong qui elle aussi, est plutôt onctueuse et très captivante grâce à sa portion calmante et ses combinaisons de voix très apaisantes qui écorchent au passage Oasis encore une fois.

Switchfoot est un groupe qui, lorsqu’il rocke est plutôt en mode émulation mais lorsqu’il nous la joue en douce, c’est plus intéressant au niveau de l’écoute. Est-ce que ce groupe devrait se concentrer sur la dimension plutôt mollasse de sa personnalité ? C’est ce que nous pourrons entendre sur le prochain album mais en attendant, celui-ci est un choix adéquat.

www.switchfoot.com







  Note de MU : 7/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau