Recherche MU :
Groupes: 1308
Critiques CD: 2477
Nouvelles: 27666
Entrevues: 119
Critiques en Vrak
Groupe: Heavenly
Album: Dust To Dust
Il a fallu presque trois ans avant que cet album ne voit le jour. « Heavenly », le groupe français nous revient à la charge avec un 3ième album. « Dust to Dust » nous offre une histoire concept d’une...
Groupe: Atheist
Album: Elements
Dernier album de la trilogie d’Atheist. « Elements » connaît quelques changement au sein du groupe comme le départ du batteur Steve Flynn remplacé par Marcell Dissantos, le bassiste Tony Choy...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Doug Stanhope
 Album: Oslo: Burning The Bridge To Nowhere (2011)
Note:
7.0/10
Style : Humour

Compagnie : Roadrunner/ Roadrunner Comedy

Format : CD

Liste des pistes :

CD1

1. Noah
2. New Oslo
3. Royalty
4. Dead People's Baggage
5. Olympics
6. Complete Unemployment
7. What Have You Done For Me Lately?
8. Stinkless Pussy
9. Strong Target
10. Spinning Dildo

CD2

1. Spoken Word Intro
2. Noah
3. New Oslo
4. Royalty
5. Dead People's Baggage
6. Olympics
7. Complete Unemployment
8. What Have You Done For Me Lately?
9. Stinkless Pussy
10. Strong Target
MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Yanick Tremblay
 
Yanick Tremblay
Oui, vous avez bien vu! Roadrunner a maintenant une division «comédie» Nous sommes loin du Roadrunner des débuts avec Suffocation et Obituary! Il y a quelques mois, le Festival Juste pour Rire se laissait aller à Montréal et aux Katacombes,un humoriste américain faisait fureur sur scène avec son humour décapant. C’était Doug Stanhope, le nouveau king du stand-up plutôt salé aux Etats-Unis.

Étant donné qu’au Québec, les humoristes sont membres à part entière de notre environnement quotidien, si vous voulez savoir dans quel carcan se verse Stanhope, vous devez vous imaginer le vocabulaire et l’attitude de Mike Ward mais avec le commentaire social, économique et politique de Guy Nantel, environ. Mélange explosif, n’est-ce pas ?

Sur ce combo CD et DVD, comme de raison, la portion DVD est la plus intéressante. Lors de ce « concert » assez improvisé, on peut voir Stanhope sur une petite scène à Oslo en Norvège, dans une ancienne manufacture de chocolat transformée pour l’occasion en salle de spectacle, les gens assis inconfortablement sur des chaises de jardin ! En voyant le DVD, vous allez comprendre pourquoi Stanhope s’est produit dan un bar plutôt underground de Montréal plutôt que dans une salle de spectacle conventionnelle.

Au niveau des sujets, l’utilisation de termes à caractère sexuel et vulgaires est omniprésente mais ce n’est pas le point majeur de son humour. Il adapte son texte à la situation socio-politique norvégienne et il est beaucoup plus porté à critiquer des choses comme la monarchie qui est encore présente là-bas, la démocratie, les Olympiques, l’avortement ou le taux élevé de suicide en Finlande; le tout en parallèle avec son point de vue nord-américain, en n'oubliant jamais d'égratigner au passage son propre pays. Tout ça en symbiose parfaite avec les sujets cabotins comme les belles-sœurs, l’éjaculation précoce ou les odeurs dégagées par certaines parties du corps !

Stanhope est caustique, il va droit au but! Il ne passe pas par 26 détours pour se faire comprendre et c’est ce que les gens semblent apprécier du type !

www.dougstanhope.com





  Note de MU : 7/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau