Recherche MU :


The Black Keys
[Blues/Rock]
SKATERS
[Punk Rock]
Beck
[Rock / Indy]
Young The Giant
[Rock / Indy]
>>Voir liste
Lamb of God
Ensiferum
Sirenia
Seven Kingdoms
>>Voir liste
Groupes: 1308
Critiques CD: 2453
Nouvelles: 27667
Entrevues: 111
Critiques en Vrak
Groupe: October Falls
Album: Marras
Voici le deuxième opus, de plus longue durée cette fois, de folk acoustique d’October Falls. Après le merveilleux Tuoni, Marras présente 8 nouvelles hymnes dédiées à la nature, en gardant la musique...
Groupe: Aun
Album: Motorsleep
Aun, acteur prédominant de la scène drône montréalaise, nous revient avec son dernier album : Motorsleep. Pour ceux qui ne connaitraient pas Aun et qui aiment le drône, vous êtes à la bonne place...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Symphony X
 Album: Iconoclast (2011)
Note:
7.7/10
Style : Progressive Metal

Compagnie : Nuclear Blast

Format : CD

Liste des pistes :

Disque 1

Iconoclast (10:53)
The End of Innocence (5:29)
Dehumanized (6:49)
Bastards of the Machine (4:58)
Heretic (6:26)
Children of a Faceless God (6:22)
When All Is Lost (9:10)

Disque 2

Electric Messiah (6:15)
Prometheus (I Am Alive) (6:48)
Light Up the Night (5:05)
The Lord of Chaos (06:11)
Reign in Madness (08:37)
MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Daves Couture
 
Daves Couture
SYMPHONY X – ICONOCLAST
2011

Symphony X est arrivé en 2007 avec un album très surprenant en ‘Paradise Lost’ qui laissait un peu tomber la formule majoritairement progressive des CD’s précédents en nous présentant des pièces plus lourdes, plus ‘dark’ et vraiment dans la tradition purement ‘heavy’. Si on prenait par exemple’ Domination et Set the World on fire’ c’était vraiment ‘straight’ comme métal. 2011 fait maintenant place à Iconoclast, un CD double composé de 12 morceaux, beaucoup de musique si on considère la longueur des pièces généralement offertes par Symphony X.

À la première écoute, je me suis immédiatement dit que les arrangements, les instruments et ajustements de la séance ‘studio’ de l’album précédent avaient été laissés tel quel tellement il sonne pareil, avec des différences trop subtiles pour que ça paraisse vraiment à l’oreille. Iconoclast est beaucoup moins ‘Dark’ dans les voix, on revient plus à la méthode Russel Allen qui a fait ce que Symphony X a toujours été. Mélodique à souhaits, sa puissante voix charismatique beaucoup plus en chant qu’en voix lourde et ‘dark’ comme je le disais. Certaines pièces dans les albums précédents, avaient des airs de ‘power’ mais Iconoclast n’a pas réservé d’espace pour cette couleur, c’est complètement exclu. L’équilibre entre les différentes saveurs musicales que Symphony X nous offre habituellement est très similaire à Paradise Lost. On est au moins sûr que le groupe couvre son terrain habituel sauf le volet ‘power’ tel que mentionné.

Il y a également ce ‘feeling’ de première écoute qui n’a pas été au rendez-vous comme sur ‘Paradise Lost’. Les ‘oh’, les ‘wow’ n’ont pas fusé de toute part. J’ai écouté Iconoclast avec un sentiment de déjà vu et sans vraiment de grandes réactions. Je trouvais ça bon mais je n’avais pas nécessairement l’empressement de le réécouter sauf pour les besoins de l’analyse de celui-ci. Le CD 2 m’a beaucoup plu par rapport au premier et je crois qu’il est plus relevé dans son ensemble. Les arrangements sont plus savoureux et se prêtent mieux pour leur originalité. Cependant, la pièce ‘Heretic’ sur le CD 1 m’a fait tomber en bas de ma chaise, j’adore réellement ce morceau qui est lourd à souhaits, très technique, on s’attend à cela de Symphony X, et surtout qui fait bien le pont avec ‘Paradise Lost’.

Dans sa globalité, Iconoclast un bon album mais pas époustouflant. Le nouveau style du groupe, je dirais plutôt les quelques ingrédients qui parsèment maintenant la musique de Symphony X, donne vraiment une nouvelle forme pour de nouveaux amateurs qui se sont greffés ou ceux qui le feront. Ces nouvelles couleurs plairont à ceux qui apprécient les voix plus ‘dark’ avec plus de ‘growl’ sans perdre de vue le chant….


  Note de MU : 7.7/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau