Recherche MU :
Groupes: 1308
Critiques CD: 2465
Nouvelles: 27667
Entrevues: 113
Critiques en Vrak
Groupe: Pseudogod
Album: Deathwomb Catechesis
Quand tu apprends qu’un groupe vient du grand pays frette qu’est la Russie, tu sais que tu n’auras pas à faire à de la musique de lopette ! Avec une sonorité fortement habile qui emmagasine le...
Groupe: Annihilator
Album: The Best Of
On sait que les années '80 ont amené une révolution marquante du "heavy metal" et plusieurs nouvelles appellations quant au style nous sont apparues. Le "trash metal" en est un exemple. Amené par la...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Foster the People
 Album: Torches (2011)
Note:
7.0/10
Style : Rock

Compagnie : Columbia/Sony

Format : CD

Liste des pistes :

Helena Beat
Pumped Up Kicks
Call It What You Want
Don't Stop (Color On the Walls)
Waste
I Would Do Anything for You
Houdini
Life On the Nickel
Miss You
Warrant
MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Yanick Tremblay
 
Yanick Tremblay
Il y a un certain buzz autour de ce groupe en ce moment. Étiqueté comme étant, excusez l’anglicisme mais c’est ceci : The Next Big Thing ou la prochaine grosse affaire, mettons. Ce groupe surfe sur une vague plus que démentielle mais sauront-ils faire face à cette pression ? Le ciel semble rose nanane pour Foster the People car les critiques dithyrambiques fusent de tous les médias, ce qui n’est pas peu dire pour un groupe qui propose un premier album.

Ce trio offre une musique festive qui peut s’apparenter à ce que fait Clap Your Hands Say Yeah mais avec un potentiel plus dansable, Hot Hot Heat mais en moins prétentieux ou une version moins hippie de MGMT. Sur ce disque, les nombreux clins d’œil sont palpables car on se rend compte que malgré les bonnes intensions, Foster the People ne réinvente rien, il ne fait que s’approprier ce qui existe.

Sur Pumped Up Kicks, qui est un extrait sorti il y a quelques temps, on sent la rengaine auditive de Young Folks du groupe Peter Bjorn and John, incluant même le même genre de sifflet. Assez similaire… Sur la pièce suivante, Call It What You Want, il faut croire que Mark Foster, le leader du groupe a probablement fait une razzia dans un marché aux puces parisien et s’est dégotté le CD de Yannick, celui qui incluait sa célèbre reprise de Ces Soirées Là tant les similitudes sont omniprésentes… Ensuite, avec Don't Stop (Color On The Walls) il faut croire que Foster the People a ressorti son album des Dandy Warhols « Thirteen Tales from Urban Bohemia » car cette chanson coule dans le même cercle chromatique que la chanson Bohemian Like You avec le même type de guitare, le même choix de voix grave par bouts et les mêmes chants à l’unisson qui font des Wouhou!

Et c’est là le problème majeur avec ce disque, le temps que l’on passe à se demander à quoi ressemble telle ou telle portion de chanson ou même la chanson au complet… Mais si l’on considère cette production pour ce qu’elle est à la base, donc un album de fête et de danse déjantée, l’exercice passe beaucoup mieux!

En laissant les comparaisons de côté, Torches demeure un disque enivrant qui vous démènera le popotin!




  Note de MU : 7/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau