Recherche MU :


The Black Keys
[Blues/Rock]
SKATERS
[Punk Rock]
Beck
[Rock / Indy]
Young The Giant
[Rock / Indy]
>>Voir liste
BARF
Anonymus
Stitched Up Heart
Spirit Adrift
>>Voir liste
Groupes: 1308
Critiques CD: 2467
Nouvelles: 27667
Entrevues: 115
Critiques en Vrak
Groupe: DevilDriver
Album: The Last Kind Words
Évidemment, je veux souligner que la catégorie de DevilDriver se situe beaucoup plus au niveau du death metal mélodique/groove metal digne de groupes européens. Plusieurs connaissent le passé musical...
Groupe: Bon Jovi
Album: What About Now
Depuis de nombreuses années, Bon Jovi demeure toujours aussi actif sur la scène musicale. Il a connu ses moments de gloire et ses déceptions, mais il a su rejoindre un nombre incalculable de...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Sons of Seasons
 Album: Magnisphyricon (2011)
Note:
7.0/10
Style : Progressive Gothic Metal

Compagnie : Napalm Records

Format : CD

Liste des pistes :

01. Magnisphyricon: Temperance 02:03
02. Bubonic Waltz 05:47
03. Soul Symmetry 05:01
04. Sanctuary 05:56
05. Casus Belli I: Guilt's Mirror 06:01
06. Magnisphyricon: Adjustement 00:41
07. Into the Void 05:17
08. A Nightbird's Gospel 07:03
09. Tales of Greed 04:56
10. Lilith 05:30
11. Casus Belli II: Necrologue to the Unborn 05:26
12. Magnisphyricon: The Aeon 00:23
13. 1413 06:53
14. Yesteryears 05:06
MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Albert Lamoureux
 
Albert Lamoureux
Presque deux ans après leur premier album, le groupe allemand Sons Of Seasons nous revient avec leur second album intitulé Magnisphyricon. Juste le titre de l’album est assez pour attirer la curiosité de plusieurs, le prononcer demandera un peu d’exercice par contre. Heureusement pour l’auditeur que la musique est plus accessible que ce titre.

L’introduction orchestrale est sombre et fait penser à ce que l’on pourrait retrouver dans un bon film de suspense ou d’horreur. C’est cependant sous un rythme rapide que s’amorce ‘Bubonic Waltz’. Les guitares sont lourdes et agressives et elles sont bien contrebalancées par la touche classique des claviers. Le traitement vocal de Henning Basse ressemble un peu à celui préconisé par Jon Oliva et aussi à ce que l’on retrouve dans Kamelot, l’autre groupe d’Oliver. La présence du chœur et de l’orgue donne une tout autre dimension à la fin de cette composition. Le rythme saccadé de ‘Soul Symmetry’ fait opposition à la fluidité de la pièce précédente. Son style vocal plus agressif rappelle davantage la musique du premier album du groupe. L’atmosphère est toujours sombre, mais nous avons droit à plusieurs variations tant au niveau du style que du rythme. Le solo de guitare et de clavier est digne de mention, il met en évidence les musiciens sans toutefois nuire au reste de la musique. Il n’y a aucune surprise de voir que le premier extrait de l’album à une connotation plus industrielle et commerciale, ce que l’on ne retrouve pas vraiment sur le reste de l’album. ‘Sanctuary’ est aussi la pièce choisie pour mettre en évidence le duo entre Henning et Simone Simons. La musique est mélodique et centrée principalement sur ces voix ainsi que sur les claviers d’Oliver. Le groupe s’aventure dans de nouveaux territoires sur les deux parties de ‘Casus Belli’. Tout en restant sombre et troublante, la musique contient plusieurs éléments progressifs et classiques. Ces pièces représentent bien le style préconisé par le groupe sur ce deuxième effort. On retrouve l’intensité et l’orchestration comme éléments principaux de la pièce ‘Into The Void’. Son rythme rapide lors du refrain contrebalance bien le lent tempo préconisé dans le reste du titre. Cela fait cependant penser immédiatement au style que préconise Kamelot sur ces derniers albums, est-ce une coïncidence? ‘Tales Of Greed’ est sans contredit l’une des meilleures pièces de ce second album. La musique est rapide et féroce, la voix de Henning regorge d’agressivité. Cette hargne est parsemée de passages plus tranquilles qui incorporent parfaitement la voix d’enfant afin de rehausser le reste de la musique.

Sans être aussi agressif que le premier album du groupe, Magnisphyricon est un album sombre, bien orchestré qui incorpore plusieurs styles musicaux. Cette grande variété musicale est bien entendu le résultat des influences Métal, Classique et Jazz d’Oliver.
Non seulement la suite logique de Gods Of Vermin, Magnisphyricon va aussi trouver preneur chez les amateurs d’Evergrey et bien évidemment de Kamelot.


  Note de MU : 7/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau