Recherche MU :


The Black Keys
[Blues/Rock]
SKATERS
[Punk Rock]
Beck
[Rock / Indy]
Young The Giant
[Rock / Indy]
>>Voir liste
Spirit Adrift
Lamb of God
Ensiferum
Sirenia
>>Voir liste
Groupes: 1308
Critiques CD: 2457
Nouvelles: 27667
Entrevues: 112
Critiques en Vrak
Groupe: Katatonia
Album: Live Consternation
Live Consternation est le premier CD/DVD live du groupe suédois Katatonia, si on ne compte pas le DVD bonus qui accompagnait la compilation The Black Sessions, parue en 2005. La première chose que...
Groupe: Potion 13
Album: Porte-Bonheur
Qu'est-ce que Potion 13? C'est un groupe heavy metal québécois composé d'un (1) gars et trois (3) filles, d'où Potion 13. Nous y retrouvons Danielle Langlois (chant), Annie Leclerc (batterie),...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Evergrey
 Album: Glorious Collision (2011)
Note:
8.4/10
Style : Progressive Metal

Compagnie : Steamhammer/SPV

Format : CD

Liste des pistes :

01. Leave It Behind Us 05:09
02. You 06:23
03. Wrong 05:07
04. Frozen 04:57
05. Restoring The Loss 04:40
06. To Fit The Mold 05:20
07. Out Of Reach 03:40
08. The Phantom Letters 05:31
09. The Disease ... 04:10
10. It Comes From Within 04:22
11. Free 03:42
12. I'm Drowning Alone 04:11
13. ... And The Distance 03:47
MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Albert Lamoureux
 
Albert Lamoureux
Tout comme l’homme sur la pochette du nouvel album, le groupe Evergrey semblait en chute libre suivant le départ de Jonas Ekdahl (batterie), Jari Kainulainen (basse) et Henrik Danhage (guitare). Ils furent rapidement remplacés par Marcus Jidell (Ex Royal Hunt) à la guitare, Johan Niemann (ex Therion et Tiamat) à la basse et par Hannes Van Dahl derrière la batterie. L’écriture de ‘Glorious Collision’ est donc le résultat des deux seuls membres restants, soit le chanteur Tom S. Englund et le claviériste Rikard Zander.

Comme c’est souvent le cas avec la musique progressive, nous avons une brève introduction qui nous plonge dans le monde sombre du titre ‘Leave It Behind Us’. Contrairement à ce que plusieurs autres groupes nous ont offert récemment, l’introduction est courte et s’agence bien avec la mélodie de la pièce elle-même. La musique est mélancolique et centrée sur la guitare, mais les claviers sont eux aussi très présents, principalement lors des refrains. La voix de Tom est plus mélodieuse et moins grave que ce qu’il nous a offert lors des derniers albums. La lourdeur des guitares est omniprésente sur la pièce ‘You’. On y retrouve plusieurs changements de rythmes et de mélodies, mais le groupe réussit tout de même à garder le cap. Évidemment, toute composition progressive d’une durée de 6 minutes contient une section instrumentale, cette dernière est jumelée à un très bon solo de guitare. Malheureusement, la musique prend fin abruptement sur une belle mélodie de piano. Le groupe s’aventure dans un style plus commercial avec le titre ‘Wrong’, cette dernière fait même penser à la musique de Nickleback par moments! J’imagine qu’il faut des pièces de ce genre afin d’attirer de nouveaux amateurs, mais plusieurs vont simplement passer par-dessus ce morceau après l’avoir écouté quelques fois. Dommage que cette dernière fut choisie comme premier extrait vidéo, car elle ne représente pas le reste de l’album. Si le groupe voulait une pièce plus accessible tout en restant fidèle à leur style, ‘Frozen’ est le titre qui répond à ces critères et est nettement supérieur à la pièce précédente. Son refrain est très simple, mais tellement efficace qu’il est facile de voir la foule chanter ce refrain lors des concerts. ‘To Fit The Mold’ débute sur une mélodie de guitare acoustique, mais rapidement cette dernière est remplacée par des guitares lourdes agressives. La voix de Tom est puissante et remplie d’émotions, ce qui est bien repris lors du solo de guitare. La meilleure composition de l’album est sans contredit ‘The Phantom Letters’. Un autre titre qui débute avec une mélodie acoustique, mais plus on avance, plus la musique devient lourde, puissante et intense. Le groupe y ajoute plusieurs couches d’harmonies ainsi que des claviers afin de créer une atmosphère sombre. Les solos de guitare se démarquent beaucoup du reste de la pièce, tant au niveau des tonalités que du style. La vitesse est de retour sur le titre ‘It Comes From Within’. Les guitares sont puissantes, le rythme est galopant et l’ambiance est toujours aussi sombre. Bien entendu, la voix de Tom est encore une fois l’élément central de la musique, mais l’apport vocal de Carina vous hantera pendant longtemps. ‘I'm Drowning Alone’ est une autre très bonne composition de l’album. Elle met en évidence non seulement Tom et Carina, mais aussi Salina, leur fille pour un court moment avec une prestance vocale innocente. La pureté des voix est une belle opposition à l’agressivité des guitares. Sans être très complexe, cette pièce contient assez de variations pour nous garder sur nos gardes.

‘Glorious Collision’ n’est pas l’album le plus lourd ni l’album le plus sombre du groupe, mais il est néanmoins mélodique et puissant. Il trouvera sa place dans le haut de la discographie du groupe. Est-ce le résultat d’une pression additionnelle suivant le départ des autres membres du groupe? Est-ce simplement le fait que Ton et Rikard ont finalement pu écrire à leur guise? Seul l’avenir pourra répondre à ses questions, mais cela ne nous empêchera pas d’écouter le fruit de leurs efforts sur une base régulière.



  Note de MU : 8.4/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau