Recherche MU :


The Black Keys
[Blues/Rock]
SKATERS
[Punk Rock]
Beck
[Rock / Indy]
Young The Giant
[Rock / Indy]
>>Voir liste
Spirit Adrift
Lamb of God
Ensiferum
Sirenia
>>Voir liste
Groupes: 1308
Critiques CD: 2455
Nouvelles: 27667
Entrevues: 112
Critiques en Vrak
Groupe: Burst
Album: Lazarus Bird
Et voilà. Lazarus Bird, la toute dernière bête de Burst, arrive enfin sur nos écrans…euh, écouteurs. Leurs deux derniers albums nous ont habitué à un son unique et intéressant, jouant dans les cordes...
Groupe: The Sounds
Album: Crossing The Rubicon
Originaire d'Helsingborg en Suède, le groupe rock pop/new wave The Sounds n'en est pas à ses premières notes. Avec la sortie de sa troisième offrande, "Crossing The Rubicon", le 2 juin 2009,...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Beto Vazquez Infinity
 Album: Existence (2010)
Note:
7.6/10
Style : Progressive Gothic Metal

Compagnie : Beto Vazquez

Format : CD

Liste des pistes :

CD 1 :
01- Shadows Fall
02- Council Of My Dreams
03- The Temple
04- Existence
05- Beyond Myself
06- Celestial Meeting
07- Tonight
08- Future City
09- Freedom
10- Dark Night

CD 2 :
01- Eyes of Destiny
02- Cold Soul
03- Endless Tears
04- Epic Travel
05- Arwen Song
06- Watching You
07- The Vortex
08- Earth
09- Ghost Of Time
10- To Live for The King ( Bonus Track)

MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Daves Couture
 
Daves Couture
BETO VAZQUEZ INFINITY – EXISTENCE
2010

Les formations qui comportent un seul compositeur qui crée des pièces en imaginant la voix parfaite pour chacune d’elles ne sont pas légion. Il y a bien Arjen Lucassen (Ayreon) et Tobias Sammet (Avantasia) mais le plus méconnu de ceux-ci est Beto Vazquez, ce multi-instrumentiste argentin qui a lancé depuis 2000 son projet ‘Beto Vazquez Infinity’. Après ‘Darkmind’ paru en 2009, qui a fait très bonne figure dans le monde des compositions ‘power metal’ et gothique, Existence est lancé en 2010 avec un CD double qui multiplie les voix et les couleurs des pièces qu’il contient. Beto Vazquez y invite également des musiciens qui sont appelés à y inclure quelques lignes musicales de leur propre cru tels Timo Tolkki (ex-stratovarius) et Dominique Leurquin (Rhapsody). Ce que ça donne? Allons donc voir….

Le premier CD est beaucoup plus ‘power’ que le deuxième et a le mérite que l’on s’y attarde car la clientèle visée est plus large que Darkmind. Le mélange des voix masculines et féminines est plus adéquat pour ma part et on y retrouve beaucoup de tonalités. Les voix masculines y sont particulièrement intéressantes et sont utilisées de façon appropriée. Prenons l’exemple de la 1re pièce Shadows Fall et la voix de Jason Droguett qui est particulièrement efficace dans un morceau rapide et extrêmement bien dosé en rythmique. Même chose pour Beyond Myself (Jacob Hansen) dans un tout autre ordre au niveau tempo. L’autre voix masculine de Alfred Romero (Dark moor) est très à propos dans ‘The Temple’. Les voix féminines sont également placées dans les pièces ‘power’ ce qui leur donnent une saveur ‘Nightwish’ qui fait un beau contraste avec le reste du premier CD. Au niveau musical, ce n’est pas innovateur mais c’est la mélodie de la voix qui prime et crée un bel agencement « rythmes vs mélodies ». Vous n’aimerez probablement pas l’effet ‘batterie électronique que l’on entend dans les 2 CD’s. Je ne sais si un batteur a enregistré ‘Existence’ mais ça ne paraît pas dans le son, c’est désagréable.
J’aimerais également mentionner qu’il ne faut pas oublier la performance de l’artiste canadienne Mikki Straatsma dans la pièce Celestial Meeting. Beto Vazquez aime beaucoup sa voix et elle a encore une fois été invitée à chanter sur Existence. Son style de voix va parfaitement avec les chansons gothiques de BVI qui sont adaptées de belle façon.

Le 2e CD contient l’approche plus gothique du groupe et y propose un agencement plutôt étrange de pièces dont l’accent est fortement teinté d’opéra, ce qui me plaît moins car on y retrouve beaucoup de couleurs de ‘Darkmind’. Les pièces sont correctes mais on ne semble pas y déceler une teinte aussi originale que le premier CD. Les claviers sont beaucoup prisés sur celui-ci et une fois de plus, tout transparaît dans l’accent opératique. Il y a beaucoup moins de variantes dans les pièces composées et on n’y retrouve beaucoup moins de surprises (voir mélodies) agréables et surprenantes. Vous laisserez probablement jouer le CD au complet sans l’arrêter mais vous n’en retirerez pas autant de satisfaction que le premier CD globalement.

‘Existence’ est un projet audacieux mais je vous propose quand même d’en faire l’écoute, il a un mélange de deux styles qui plairont à certains mais pas aux autres selon le CD écouté. Rien ne dit que vous n’apprécierez pas le résultat global mais il y aura beaucoup plus de chance que votre préférence penche sur l’un ou l’autre…






  Note de MU : 7.6/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau