Recherche MU :
Groupes: 1308
Critiques CD: 2465
Nouvelles: 27667
Entrevues: 113
Critiques en Vrak
Groupe: Therion
Album: Theli
Il y a longtemps, on m’avait parlé du groupe Therion mais je n’avais guère pris le temps d’écouter comme il le faut, trop occupé ailleurs sans doute. Héhéhé! Et voilà qu’un beau jour, un ami décide...
Groupe: Rob Rock
Album: Eyes of Eternity
Rob Rock, un groupe américain qui ont mis en vente leur deuxième album, "Eyes of Eternity", en 2003. Le producteur est Roy Z, celui qui travaille sur le nouvel album de Judas Priest pour 2005. La...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Loudness
 Album: King of Pain (2010)
Note:
6.5/10
Style : Heavy Metal

Compagnie : Tokuma Japan Communications

Format : CD

Liste des pistes :

01. Requiem 02:59
02. The King of Pain 05:30
03. Power of Death 04:21
04. Death Machine 05:42
05. Doodlebug 05:07
06. Rule the World 03:11
07. Straight Out of Your Soul 03:51
08. Where Am I Going? 03:50
09. Emma 05:25
10. Naraka 03:34
11. Doctor from Hell 04:32
12. Hell Fire 04:19
13. #666 03:30
14. Never Comes 05:02
MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Albert Lamoureux
 
Albert Lamoureux
Presque un an jour pour jour après la parution de l’album ‘The Everlasting’, le groupe nippon nous offre leur premier album depuis la mort du batteur Munetaka Higuchi. Nous retrouvons donc Masayuki ‘Ampan’ Suzuki à la tête de la section rythmique du groupe.

Après une longue introduction lugubre, le groupe met immédiatement en valeur le nouveau batteur de la formation. Est-ce un hommage au défunt batteur, ou est-ce une façon de montrer que Masayuki est aussi bon que Manuteka? Néanmoins, la pièce titre est rapide et entrainante. Le rythme est percutant et fera hocher la tête des amateurs sans aucun doute. ‘King Of Pain’ pourrait facilement se retrouver sur les albums 'Lightning Strikes' ou 'Hurricane Eyes'. La mélodie de guitare se retrouve au premier rang du titre ‘Power Of Death’. La voix de Minoru est puissante et s’harmonise parfaitement avec la musique. Le solo de guitare d’Akira est encore une fois bien exécuté, sans être trop long. Le groupe continue à incorporer des éléments modernes dans leur son. Cela est particulièrement évident sur les titres ‘Death Machine’ et ‘Doodlegug’. La voix de Minoru contient beaucoup d’effets et le style musical est quant à lui très moderne. Ce qui se traduit par une musique centrée sur de simples mélodies de guitare qui sont peu mélodiques. Le résultat est quand même puissant, mais peu entrainant. Heureusement, ce passage sombre est de courte durée. La vitesse est de retour sur le titre ‘Rule The World’. La composition est courte, mais très intense, la voix est puissante tout comme le travail d’Akira à la guitare. Le groupe intègre des éléments doom dans la composition ‘"Straight Out Of Your Soul’. Le style préconisé ressemble un peu à ce que faisait Black Sabbath au début de leur carrière. La composition est intéressante même si totalement différente de ce que le groupe fait habituellement. Le groupe continue dans le style minimaliste avec le titre ‘Where Am I Going?’ On retrouve la basse de Masayoshi au premier rang de cette lente mélodie. La voix de Minoru est quant à elle plus grave qu’à l’habitude et renferme beaucoup d’émotions. Il s’offre même quelques passages criés, ce qui est aussi très inhabituel pour lui. Les dernières compositions en fin d’album sont plus lourdes et animées que celles de la première moitié. La pièce ‘Emma’ amorce le bal avec une mélodie cyclique à la guitare ainsi qu’un refrain accrocheur qui fera certainement participer la foule lors des concerts. La lourdeur rythmique se continue sur le titre ‘Naraka’. L’alternance de segments rapides et lents combinés avec l’opposition au niveau des dynamiques fait de cette composition l’une des meilleures de l’album. Continuant dans le même thème, ‘Doctor From Hell’ s’inspire du travail de Darrell ‘Dimebag’ Abbott au niveau de la guitare. La performance du nouveau batteur est précise et complexe tout au long de cette composition. On retrouve quelques éléments thrash sur le titre ‘Hell Fire’. Dommage que la performance vocale de Minoru laisse tant à désirer. Toujours dans le thème de l’enfer et de Satan, le titre ‘666’ met en valeur la basse de Masayoshi encore une fois. La guitare d’Akira est encore une fois efficace et simple, un peu trop simple si l’on compare avec ce qu’il nous a offert dans le passé.

Avec le décès de Manuteka, plusieurs amateurs se demandaient ce qu’allait devenir la formation, mais les voici avec leur 24e album très diversifié. ‘King Of Pain’ est certainement l’un des albums les plus lourds du groupe. Cela est malheureusement au détriment d’un manque de complexité au niveau des guitares. Un autre point marquant sur cet album est le manque de voix de Minoru, cette dernière est tout simplement plus ce qu’elle était jadis, cela est particulièrement flagrant lors des ballades. Cet album plaira à l’amateur de longue date, mais ceux qui découvrent Loudness pour la première fois devraient se concentrer sur les albums ‘Thunder In The East’ et ‘Lightning Strikes’.



  Note de MU : 6.5/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau