Recherche MU :
Groupes: 1308
Critiques CD: 2465
Nouvelles: 27667
Entrevues: 113
Critiques en Vrak
Groupe: Dream Evil
Album: Dragonslayer
Depuis plusieurs années, la Suède nous a offert de très bon groupe de Power Metal. On a qu’a penser à Hammerfall, Firewind et Falconer à titre d’exemples. Mais il y a quelques années, en 1998 lors de...
Groupe: Kemilon
Album: Twisted Storm
Je dois avouer que lorsque j’ai vu la pochette avec un logo forgé de diamants et un nom de groupe aucunement viril, ce groupe québécois partait avec deux prises dans la mitte. J’ai mis...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Sons Of Liberty
 Album: Brush-Fires Of The Mind (2009)
Note:
7.5/10
Style : Power Metal

Compagnie : Indépendant

Format : mp3

Liste des pistes :

01. Jeckyll Island
02. Don't Tread on Me
03. False Flag
04. Our Dying Republic
05. Indentured Servitude
06. Tree of Liberty
07. Feeling Helpless
08. The Cleansing Wind
09. We the People
MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Albert Lamoureux
 
Albert Lamoureux
Sons Of Liberty est le nouveau projet solo de Jon Schaffer, guitariste et fondateur du groupe Iced Earth. Cet opus de neuf chansons est en quelque sorte une dénonciation de la corruption qui règne dans la politique moderne. Jon nous a déjà démontré sa passion pour ce type de sujet par le passé, on n’a qu’à penser à la trilogie de ‘Something Wicked’. Il est donc normal de le voir s’épanouir pleinement dans ce genre de projet. Contrairement à plusieurs autres musiciens, Jon prend le terme projet solo à la lettre, il s’occupe bien entendu des guitares, mais aussi de la voix. Il fait appel à ses bons amis Jim Morris (Morrisound studios) et Troy Seele (Iced Earth) pour quelques solos de guitare ici et là ainsi qu’à Ruben Drake à la basse. La batterie est l’œuvre de la programmation de Jon lui-même, mais c’est à peine perceptible tellement c’est bien réussi.

La mélodie d’introduction est suivie d’une musique rapide et agressive qui nous fait bien entendu penser immédiatement à la musique d’Iced Earth, ce qui est bien entendu tout à fait normal. La musique de ‘Jeckyll Island’ est orientée non pas sur une mélodie, mais sur la section rythmique comme c’est souvent le cas dans l’autre groupe de Jon. Ce dernier fait un très bon travail au chant et sa voix s’harmonise merveilleusement avec la musique. Après une composition au tempo moyen, la vitesse augmente d’un cran sur ‘Don’t Tread On Me’. La mélodie est entrainante et Jon utilise à la perfection le style galopant qui lui est particulier. Le tout est très bien supporté par la section rythmique. Encore une fois, Jon nous offre une belle performance à la voix, mais un léger supplément d’agressivité aurait été souhaitable sur ce titre en particulier. Parlant d’agressivité, elle est justement au rendez-vous sur le titre suivant, ‘False Flag’. Cette dernière est l’une des meilleures compositions de l’album. En plus de l’agressivité dans la voix de Jon, on y retrouve aussi une puissante mélodie qui ferait hocher la tête des amateurs lors de concerts. L’album contient bien entendu une ballade, cette dernière a pour nom ‘Our Dyiyng Republic’. Dès les premières notes, on ne peut passer sous silence les similarités avec ‘Watching Over Me’ d’Iced Earth. La pièce est prenante au plus haut point, surtout lors du refrain. ‘Indentured Servitude’ est une autre pièce entrainante qui contient le meilleur solo de guitare de Jim Morris sur cet album, dommage qu’il est un peu trop court. Il faut aussi noter que cette composition contient énormément de messages préenregistrés qui sont superposés à la musique, l’abondance de ces derniers est plus irritante qu’autre chose.

Sur cet album, Jon canalise toute sa passion pour la politique et véhicule un message pour une pensée libre. Il dénonce du même coup les tirants, les manipulateurs et les banques qui contrôlent le monde. Le message est puissant, mais la musique de Jon possède autant de passion et de puissance que le message lui-même. Évidemment, on retrouve plusieurs similitudes entre Sons Of Liberty et Iced Earth, après tout ils ont le même fondateur. Le résultat est réussi, même surprenant au niveau de la batterie et de la production. De plus, les mélodies sont simples, bien structurées et entrainantes. Il y a cependant trop de messages préenregistrés superposés à la musique, soit en introduction ou en fin de pièces. Même si ces derniers sont essentiels à la promotion du message, cela se fait au détriment de la fluidité de la musique.
L’album ‘Brush-Fires Of The Mind’ n’est pas offert en CD, mais il est possible de le télécharger gratuitement sur le site du groupe :

http://www.sons-of-liberty.net


  Note de MU : 7.5/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau