Recherche MU :


The Black Keys
[Blues/Rock]
SKATERS
[Punk Rock]
Beck
[Rock / Indy]
Young The Giant
[Rock / Indy]
>>Voir liste
BARF
Anonymus
Stitched Up Heart
Spirit Adrift
>>Voir liste
Groupes: 1308
Critiques CD: 2465
Nouvelles: 27667
Entrevues: 115
Critiques en Vrak
Groupe: Stryper
Album: Murder by Pride
Avec le succès obtenu pour l’album ‘Reborn’ paru en 2005, Stryper nous revient quatre ans plus tard avec un nouvel album qui a pour nom ‘Murder By Pride’. Même si la formation comprend tous les...
Groupe: Iced Earth
Album: Days Of Purgatory
Je ne me rappelle plus pourquoi j’ai acheté cet album. En fait, j’ai succombé à la pression. Je m’explique. En premier lieu, je n’étais pas attiré vers Iced Earth, sauf que mes amis m’en parlaient...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Astral Doors
 Album: Requiem Of Time (2010)
Note:
8.9/10
Style : Power Metal

Compagnie : Metalville

Format : CD

Liste des pistes :

01. Testament of Rock 5:31
02. Power and the Glory 4:10
03. Rainbow Warrior 3:42
04. Call of the Wild 3:22
05. St. Peter's Cross 5:02
06. So Many Days, So Many Nights 4:39
07. Blood River 4:30
08. Anthem of the Dark 4:06
09. Metal DJ 3:34
10. Fire and Flame 4:21
11. Greenfield of Life 3:57
12. The Healer 3:36
13. Evil Spirits Fly 4:12
14. When Darkness Comes 5:09
MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Albert Lamoureux
 
Albert Lamoureux
‘Requiem Of Time’ est le cinquième album du groupe suédois Astral Doors. On retrouve encore une fois Nils Patrick Johansson au premier plan de ce groupe qui mélange admirablement le métal et le hard rock. Si bien que l’on compare régulièrement Astral Doors à des groupes comme Dio, Rainbow et Black Sabbath (époque de Tony Martin).
Pour être à la hauteur de ces comparaisons, l’introduction du titre ‘Testament Of Rock’ est dans la même lignée que les meilleures écrite par Dio lui-même. Suit une musique rapide bien soutenue par la section rythmique ainsi que par les claviers. Bien entendu, la voix de Nils est le point marquant, après tout c’est l’une des forces du groupe. Les guitares de Martin et de Joakim brillent aussi de belle façon, spécifiquement lors des solos. Le refrain est un autre élément accrocheur qui saura faire participer la foule lors des concerts. Nils n’est pas un clone de Ronnie James Dio, il a sa propre voix et le démontre bien lors du second titre de l’album. ‘Power And The Glory’ est puissant du début à la fin et encore une fois Nils démontre à quel point il possède une excellente voix. Le tempo est plutôt lent, mais contient tout de même un rythme martelant. C’est cependant avec ‘Rainbow Warrior’ que l’album vraiment prend son envol. Cette dernière est rapide, dynamique et sa mélodie est bien structurée. La voix de Nils est légèrement agressive et bien appuyée par les guitares et la batterie. Cette composition a certainement le potentiel d’être un nouveau classique pour le groupe tellement elle est bonne. Par opposition aux guitares dominantes, c’est la basse qui est le centre de la pièce ‘St Peter’s Cross’. Le côté obscur et lourd de cette composition fait tout un contraste avec le reste de l’album. Après une telle pièce, le groupe revient avec une composition entrainante au rythme galopant. Un peu comme Jon Schaffer le fait si bien dans Iced Earth, ‘So Many Days, So Many Nights’ fera hocher la tête des amateurs dès ses premières notes. Avec les influences citées en début de critique, il n’est que normal de voir le groupe s’aventurer dans le monde de Dio! ‘Blood River’ est une preuve que le groupe peut rivaliser avec ce pionnier duquel ils s’inspirent sans aucune honte. Puissance, mélodie, émotion et changements de tempo, tout y est pour faire de ce titre un succès garanti. ‘Anthem Of The Dark’ est une autre composition qui saura plaire aux amateurs du groupe. Elle n’a rien à envier aux autres succès du groupe tels ‘Bride Of Christ’ et ‘Evil Is Forever’. Guitares et claviers s’unissent admirablement afin de célébrer la noirceur! ‘Greenfield Of Life’ est un autre chef-d'œuvre que l’on peut découvrir dans la seconde moitié de l’album. La mélodie est complexe et la voix de Nils est prenante et dynamique. Tous les éléments sont présents pour faire de ce titre un autre succès immédiat. Le groupe ne possède pas seulement une excellente voix, mais aussi une très bonne section rythmique. Cette dernière est mise en évidence sur ‘The Healer’, un autre morceau de courte durée ayant beaucoup d’entrain et un refrain simple, mais très efficace.
Avec cet album, Astral Doors démontre non seulement qu’ils s’inspirent toujours du hard rock et du métal classique des années ’70 et ‘80, mais qu’il est possible de conserver ce style tout en ayant un style moderne et actuel. ‘Requiem of Time’ contient 14 titres aussi solides les uns que les autres et fera ouvrir les oreilles de plusieurs amateurs de métal. Avec un peu moins de claviers en avant-scène et une plus grande variété dans la structure des compositions, il ne faudrait pas être étonné que cet album soit déterminant dans la carrière du groupe.


  Note de MU : 8.9/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau