Recherche MU :
Groupes: 1308
Critiques CD: 2465
Nouvelles: 27667
Entrevues: 113
Critiques en Vrak
Groupe: Finsterforst
Album: Weltenkraft
Sorti tout droit de la Forêt Noire (Schwarzwald) en Allemagne, Finsterforst, dont le nom signifiant sombre forêt s’apparente à sa région, nous présente son tout premier album intitulé...
Groupe: Keep Of Kalessin
Album: Kolossus
Il y a de cela 2 ans, sortant tout droit de la Norvège qui a vu naître le Black Metal, un groupe a lancé un album qui a su surprendre la grande majorité des fans du genre. Keep of Kalessin avait su...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Tyr
 Album: By The Light Of The Northern Star (2009)
Note:
8.5/10
Style : Viking Metal

Compagnie : Napalm Records

Format : CD

Liste des pistes :

01. Hold the Heathen Hammer High
02. Tróndur í Gøtu
03. Into the Storm
04. Northern Gate
05. Turið Torkilsdóttir
06. By the Sword in My Hand
07. Ride
08. Hear the Heathen Call
09. By the Light of the Northern Star
10. The Northern Lights (bonus)
11. Anthem (bonus)
MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Louis Goulet
 
Louis Goulet
C’est avec un cinquième album, nommé By The Light Of The Northern Star, que le plus célèbre des groupes de métal des îles Féroé nous revient. Toujours aussi imprégné du folklore et des traditions viking et nordique, Týr offre ici neuf pièces (onze avec les deux bonus) dont la grande majorité provient d’adaptation de mélodies et/ou de textes traditionnels, que ce soit des îles Féroé, de la Norvège ou d’autres contrées du Nord. Force est de constater que Heri Joensen (chant et guitare), Terji Skibenæs (guitare), Gunnar H. Thomsen (basse) et Kári Streymoy (batterie) ont voulu rendre plus accessible leur musique, puisque que la plupart des textes sont en anglais, mais également parce que la musique même est la plus « catchy » qu’il ait été donné d’entendre sur un album de Týr. Le groupe ne renonce pas à son aspect beaucoup plus progressif et différent des autres groupes du genre, par exemple en ne changeant pas son habitude de composer des hymnes épiques au tempo appuyé, des mélodies harmoniquement complexes et parfois atonales et des harmonies vocales riches, mais introduit tout de même une grande dimension plus accessible, avec des refrains qui restent dans la tête, des riffs plus simples, des solos de guitare accrocheurs et plusieurs pièces où l’on se surprend à chanter en chœur la mélodie vocale.

C’est avec l’épique Hold The Heathen Hammer High que Týr lance l’album : un riff lourd et plutôt rapide accompagné d’une mélodie représentative de ce que le groupe aura à nous offrir. La voix, toujours clean, de Joensen, en vient à chanter la mélodie avec la guitare, ouvrant la voie à un solo des plus sentis. D’autres pièces sont en partie rapides comme la première, telle que Into The Storm ou encore Hear The Heathen Call. Le groupe est également facilement identifiable sur Tróndur Í Gøtu : un début a capella avec plusieurs voix, déclamant une ballade traditionnelle féringienne, qui laisse place à une mélodie de guitare harmonisée. Les musiciens semblent au sommet de leur forme sur la plupart des pièces, alors que le tout est livré avec une précision et une qualité d’exécution remarquable. Le chant est puissant et distinct, les guitares sont toujours claires et les solos sont beaucoup plus techniques et intéressants que sur les premiers albums, et la section rythmique réussit à transmettre une énergie sans précédent, la batterie presque tribale fournissant rythmes qui poussent tantôt à un headbang intense, tantôt à un trash violent, et la basse qui passe des harmonies aux assises harmoniques avec fluidité. Turið Torkilsdóttir ou encore Ride sont de bons exemples de cette virtuosité, tant dans la composition que dans l’exécution.

Si les morceaux sont en général d’une grande qualité, l’élément de répétition n’est tout de même pas à nier, Týr réutilisant toujours, pour le meilleur et pour le pire, la même formule dans chacune des pièces : les récits épiques chantés en harmonie et les mélodies accrocheuses. Par contre, le but est atteint, et le tout demeure assez varié et d’une grande qualité (pourquoi changer une formule gagnante ?). Jusqu’à la grandiose chanson-titre, qui ferme l’album (sans compter les deux pièces bonus instrumentales), l’intérêt est maintenu et l’on se surprend à s’imaginer, sur la terre ou sur l’eau, levant haut épées et marteaux, en route vers un épique combat, guidés par la lumière de l’étoile du Nord.


  Note de MU : 8.5/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau