Recherche MU :
Groupes: 1308
Critiques CD: 2465
Nouvelles: 27667
Entrevues: 113
Critiques en Vrak
Groupe: Seyminhol
Album: Ov Asylum
Après 4 ans d’attente, enfin le voici le nouvel album de nos cousins francais Seyminhol. Et oui, leur dernier opus remonte à 2005 avec un "Septentrion's Walk" qui nous avait laissé une...
Groupe: Biopsyhoz
Album: Sperm Period
Biopsyhoz, de très étranges personnages nous venant de la Russie avec un metal industriel psychotique. Découvert par Samuel Falardeau de MetalUniverse.net, le groupe semble pratiquement inconnu en...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Stratovarius
 Album: Polaris (2009)
Note:
7.6/10
Style : Power Metal

Compagnie : Armoury Records

Format : CD

Liste des pistes :

01. Deep Unknown
02. Falling Star
03. King of Nothing
04. Blind
05. Winter Skies
06. Forever Is Today
07. Higher We Go
08. Somehow Precious
09. Emancipation suite: I Dusk
10. Emancipation suite: II Dawn
11. When Mountains Fall
MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Daves Couture
 
Daves Couture
Avant même d’écouter le nouvel album de Stratovarius intitulé ‘Polaris’, j’étais sous l’impression que le départ de Timo Tolkki donnerait un souffle nouveau à cette formation qui a su nous donner de si beaux moments vers la fin des années ’90. L’arrivée du jeune Matias Kupiainen, qui est un musicien de la nouvelle génération des guitaristes spectaculaires, nous permet maintenant de croire que les solos seront beaucoup plus au diapason du style ‘Power’ de Stratovarius. Allons donc maintenant voir ce que nous réserve ‘Polaris’.


Sand dire que ‘Polaris’ est le fait de grandes nouveautés, il est maintenant à la base du renouveau des jeux de guitare et des claviers qui caractérisaient le style d’antan. De plus, on redonne à Jens Johansson (claviers) la place qui lui revient, i.e. qu’on l’entend de nouveau en première ligne et non simplement en support de fond comme il y était confiné dans les derniers albums. Il s’agit d’un changement qui fait vraiment du bien sur ‘Polaris’. Cependant, j’aurais bien aimé que le style de l’album suive la tendance dégagée par la pièce ‘Deep Unknown’, j’aurais pu être épaté à ce moment. Un autre morceau a également piqué ma curiosité et m’a offert quelque chose d’assez unique, considérant ce que Stratovarius dégageait comme style depuis une dizaine d’années. ‘King of Nothing’ combine d’étranges mélodies qui se marient bien mais qui ont une sonorité particulière. La mélodie vocale du couplet qui s’insère dans les claviers et la guitare, m’a grandement plu même si une légère adaptation a été nécessaire pour en retirer une belle satisfaction.

Pour les amateurs qui préfèrent de beaucoup la période 1997/2000 (Visions, Destiny, Infinity), vous aurez également de quoi vous réjouir. Les pièces ‘Blind’ et ‘Forever is Today’ sont un beau retour aux sources et nous rappellent que Stratovarius est encore capable de naviguer dans la vague ‘power’ à son plus pur. Je ne crois pas cependant qu’elles sont d’une originalité importante, il s’agit simplement d’un style directement relié à cette période et qui en fera sourire plusieurs. Vous aurez encore beaucoup de plaisir à entendre la voix de Timo Kotipelto qui est toujours aussi agréable à écouter.

‘Polaris’ est un album intéressant dans son ensemble, surtout si on le compare à ses prédécesseurs (Elements, part I & II + Stratovarius). L’arrivée du nouveau guitariste et le bonheur qui semble maintenant régner dans la formation aideront sûrement à faire de cet album un succès pour les ventes et, aux guichets lors de la prochaine tournée. Si j’avais une faiblesse globale à dégager sur ‘Polaris’, ce serait le fait que l’on retrouve dans chacune des pièces des éléments très positifs mais souvent combinés à d’autres qui contribuent à rendre chacune d’elles plus ordinaires. Ça ne veut cependant pas dire que les pièces deviennent mauvaises en soi. Ça éteint quelque peu les séquences dominantes mais ça ne les annule pas complètement quand même. Vous apprécierez beaucoup les solos de Matias Kupiainen car son style est nouveau pour Stratovarius et ça redonne bien sûr vie à Jens Johansson.

Mes coups de cœur : Deep Unknown, Higher We Go (surtout le couplet), Somehow Precious dans son ensemble (quel solo de guitare), Emancipation I & II (et surtout encore les solos de guitare qui sont d'une mélodie exceptionnelle) et tout spécialement King of Nothing qui est unique.


  Note de MU : 7.6/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau