Recherche MU :


The Black Keys
[Blues/Rock]
SKATERS
[Punk Rock]
Beck
[Rock / Indy]
Young The Giant
[Rock / Indy]
>>Voir liste
Spirit Adrift
Lamb of God
Ensiferum
Sirenia
>>Voir liste
Groupes: 1308
Critiques CD: 2457
Nouvelles: 27667
Entrevues: 112
Critiques en Vrak
Groupe: Opeth
Album: Lamentations
Opeth… Les mots ne me viennent pas facilement en écoutant cette mélodie envoûtante…À vrai dire, elle m’aveugle, elle m’hypnotise. On ne peut qu’écouter et se laisser guider. Michael Ậkerfield,...
Groupe: Enemy Unknown
Album: Alert Status: RED
Enemy Unknown est un jeune groupe thrash de l'Angleterre qui a été créé en 2004. Ils ont rapidement mis en vente leur premier album en 2005, "Alert Status: RED ". La promotion a été réalisée par...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Eluveitie
 Album: Evocation I - The Arcane Dominion (2009)
Note:
8.5/10
Style : Folk Metal

Compagnie : Nuclear Blast

Format : CD

Liste des pistes :

01. Sacrapos - At First Glance
02. Brictom
03. A Girl's Oath
04. The Arcane Dominion
05. Within the Grove
06. The Cauldron of Renascence
07. Nata
08. Omnos
09. Carnutian Forest
10. Dessumiis Luge
11. Gobanno
12. Voveso in Mori
13. Memento
14. Ne Regv Na
15. Sacrapos - The Disparaging Last Gaze
MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Louis Goulet
 
Louis Goulet
Ayant au fil des années acquis une grande renommée auprès des amateurs de folk metal, le groupe suisse Eluveitie nous offre cette fois son troisième album pleine longueur en autant d’années (sans compter un album « live »). « Evocation I – The Arcane Dominion » est le premier d’une série de deux albums-concepts, et a la particularité d’être entièrement acoustique. Pas de guitares distorsionnées ni de riff à la Amon Amarth ici, le seul élément métal retenu étant les quelques growls dont sont parsemées quelques pièces. Christian « Chrigel » Glanzmann fait ici office de second vocaliste après Anna Murphy, qui chante la plupart des pièces, sa voix convenant effectivement très bien au style de l’album. Une autre surprise est l’utilisation de la langue gauloise/celtique ancienne pour les paroles, alors que Eluveitie nous avait plutôt habitué à du chant en langue anglaise. Loin d’être négatif, ce point renforce également l’ambiance folklorique acoustique de l’album.

Le groupe de huit musiciens est également augmenté par les collaborations de cinq autres instrumentistes, apportant leur expertise principalement au niveau des instruments folkloriques. Plus que jamais ceux-ci sont à l’avant-plan, la musique étant basée plus sur le hurdy gurdy, le bodhran, les flûtes, le violon, la cornemuse, la harpe celtique, le dulcimer et les dizaines d’autres instruments traditionnels de la culture celte ancienne que sur les guitares. Avec la basse et la batterie, ces guitares acoustiques servent en tant que section rythmique forte et efficace, afin de fournir une base aux mélodies tantôt entraînantes, tantôt mélancoliques que nous servent les autres instrumentistes et vocalistes du groupe.

Malgré l’ambiance folklorique qui réussit très bien à nous transporter en Europe du nord au temps des vikings et des légendes celtiques, le côté énergique propre au groupe lorsqu’il joue ses pièces plus métal n’est pas remisé. On a tout de même l’impression d’entendre le Eluveitie de « Slania », avec ses mélodies folkloriques et sa base métallique. Effectivement, il n’est aucunement difficile de s’imaginer la plupart des pièces de l’album en version métal, les exemples les plus concrets étant les titres très rythmés comme « The Cauldron Of Renascence » ou « Omnos ». Sur « Memento », l’impression dominante est que le groupe a simplement remplacé les guitares électriques par des guitares acoustiques, et joué une chanson qui aurait pu se trouver sur « Slania » ou « Spirit ». Ceux qui sont sceptiques au départ ou qui auraient eu des doutes quant à la pertinence d’un album de métal folklorique acoustique ont de fortes chances d’y trouver quand même leur compte.

Ceci étant dit, « Evocation I – The Arcane Dominion » demeure un album efficace et ancré entièrement dans la thématique folk. De plus, les paroles sont toutes tirées de textes anciens, trouvés lors de fouilles archéologiques et datant de plus de 1600 ans. Cela a par contre pour effet d’empêcher la traduction, mais l’on peut se rabattre sur la musicalité de la langue. De ces paroles relatant la mythologie gauloise chantées par Anna Murphy, Christian Glanzmann et de multiples invités jusqu’à l’ambiance de fête païenne, en passant par les mélodies de flûte ou de violon et les rythmes qui nous surprennent à taper du pied en les suivant, le dernier-né d’Eluveitie est une réussite en son genre. Alternant entre interludes (nombreux), pièces instrumentales et chansons traditionnelles, il est varié, mais plusieurs trouveront que les morceaux se ressemblent, ceux-ci ayant tous une instrumentation et une structure semblable. Malgré tout, « Evocation » est somme toute un album d’une grande qualité, qui plaira fort probablement aux amateurs de folk metal bien qu’il soit acoustique.


  Note de MU : 8.5/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau