Recherche MU :
Groupes: 1308
Critiques CD: 2465
Nouvelles: 27667
Entrevues: 113
Critiques en Vrak
Groupe: Rammstein
Album: Reise Reise
Rammstein. Un nom que nous avons tous déjà entendu, un nom qui sonne lourd, oppressant, comme un bélier qui défonce une porte en acier, ou une gigantesque usine de métaux lourds. Avec Reise Reise,...
Groupe: Pestroyer
Album: Inquisiteurs des Temps Modernes
Pestroyer est une des nombreuses formations de Black Métal qui provient de la Capitale Nationale. D'ailleurs, elle se veut un amalgame de certains membres de la formule ‘’live’’ de Monarque sous la...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: HDK
 Album: System Overload (2009)
Note:
8.0/10
Style : Death Metal Melodic

Compagnie : Season of Mist

Format : CD

Liste des pistes :

01. System Overload
02. Request
03. Let Go
04. Terrorist
05. Pedestal
06. On Hold
07. Breakdown
08. March
09. Perfect
10. Fight or Flight
11. Fine Lines
MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Albert Lamoureux
 
Albert Lamoureux
HDK (né Hate, Death, Kill) est le projet de Sander Gommans, le guitariste de After Forever. Comme inspiration il utilise des idées accumulées depuis les trois dernières années. Sachant fort bien que ce matériel serait trop extrême pour After Forever, il fut conservé pour son projet solo.

Sander s’occupe de toutes les guitares et d’une bonne partie des styles vocaux. On retrouve à ses côtés Peter Vink (Star One) à la basse, Arien Van Weesenbeek (Epica) à la batterie et son bon ami Joost van den Broek aux claviers. Pour les voix, on a droit à une multitude d’invités; les plus connus étant Amanda Somerville (After Forever, Epica, Kamelot, Luca Turilli et bien d’autres) ainsi que Andre Matos (ex Angra) pour n’en nommer que quelques-uns.

D’entrée de jeu, on remarque que le style préconisé dans After Forever est laissé loin, très loin derrière. La pièce titre nous offre un mélange Speed-Thrash accompagné de voix de style Death alternées de voix claires. Tout un méli-mélo pour débuter l’album. Suit ‘Request’ qui continue dans le même style agressif, rapide, lourd et direct. La voix claire est l’œuvre d’Andre Matos. La voix rauque et grave qu’il utilise le rend méconnaissable! Le refrain est accrocheur et mélodique, ce qui lui procure la possibilité d’être l’extrait potentiel de l’album. Sander vide toute son agressivité sur ‘Let’s Go’ et ce, tant à la voix qu’à la guitare. La pièce est agressive à souhait, peut-être même un peu trop comparativement aux autres compositions de l’album tellement elle est différente. Amanda fait sa première apparition marquée sur la pièce ‘Terrorist’. On peut penser que sa voix était absente au début de l’album afin de minimiser les comparaisons avec After Forever en ouverture d’album. La musique est encore une fois rapide, lourde et agressive. La voix alterne entre une voix Death, une voix claire masculine et une voix féminine tout de même agressive, œuvre impressionnante d’Amanda. La pièce ‘Pedestal’ débute avec une belle introduction avant d’enchainer sur une guitare infernale. Encore une fois, l’alternance des différentes voix est au rendez-vous, cette fois Amanda nous offre une voix qui nous est plus familière. Les claviers de Joost se font plus présents, nous avons même droit à quelques solos. Sur ‘Breakdown’ on retrouve un beau mélange de sections mélodiques et brutales, de cris agressifs et de mélodies vocales sensuelles. Certaines sections de musiques sont axées sur un style plus moderne afin de contraster avec les sections plus mélodiques. On se trouve devant un tableau évoquant les moments difficiles qu’a surmontés Sander pendant l’écriture de cet album.

Avec l’album ‘System Overload’, Sander nous livre ses compositions les plus lourdes et agressives. Notons que dans le domaine de l’agressivité, il est brillamment rejoint par Amanda et André. Tout en nous offrant du matériel original, la présence d’une voix féminine sur certaines pièces nous rappelle After Forever. Les comparaisons s’arrêtent toutefois là. Si la maladie de Sanders a été l’élément déclencheur de la séparation du groupe After Forever, on peut se réjouir qu’il ait donné naissance à cet album. Reste à savoir si le projet va se transformer en un groupe permanent…


  Note de MU : 8/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau