Recherche MU :
Groupes: 1308
Critiques CD: 2465
Nouvelles: 27667
Entrevues: 113
Critiques en Vrak
Groupe: Dragonland
Album: Starfall
Starfall, troisième album de la formation suédoise Dragonland va être dans mes coups de cœur de l’année 2004. Pas pour son originalité, mais pour la maturité et la qualité de ses compositions. Je ne...
Groupe: Megadeth
Album: Th1rt3en
Comme vous pouvez le deviner, ‘Th1rt3en’ est le treizième album du groupe Megadeth. Si la seule référence à ce chiffre mythique n’est pas suffisante, on retrouve ce nombre intégré dans le titre de...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Sons Of Senoka
 Album: The Blacksky Stand Alone (2008)
Note:
8.0/10
Style : MetalCore

Compagnie : Indépendant

Format : CD

Liste des pistes :

01. The Blacksky Stand Alone
02. Comes by the Tears of Gods
03. Day
04. Make Cry
05. In Vain
06. Pray the Devil and the Angel
07. Work in Progress
08. Revolve
09. Let Me Down
10. Refused
MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Marc Desgagné
 
Marc Desgagné
C'est souvent incroyable à quel point on peut découvrir un pays de plus en plus riche pour le metal. La France a produit une autre formation très intéressante, Sons Of Senoka. Outre une démo disponible en 2006, le disque "The Blacksky Stand Alone" est la première réelle offrande de ce groupe. Rapidement, je dois dire qu'il s'agit d'une agréable surprise. Sons Of Senoka se veut de la nouvelle ère metalcore/mélodique, tout en offrant une saveur rockish/fêtarde surprenante.

Même si c'est seulement son premier disque, il a bien compris qu'il devra mettre toutes les chances de son côté en se démarquant au niveau du style musical. Les fans de As I Lay Dying et Killswitch Engage ne seront pas déçus, mais Sons Of Senoka se démarque du lot. Sur "Comes by the Tears of Gods", le metalcore/thrashy se mélange à merveille avec une petite attitude et un polissage heavy rock. Lors de certains passages, "Pray the devil", le rythme est plutôt bien soutenu et heavy/thrash metal. Il manque tout de même de solos aux guitares, mais le temps est bien utilisé alors cet impact est moins évident. D'un autre côté, les amateurs de Soilwork se retrouveront facilement avec le morceau "Revolv". Donc, Sons Of Senoka montre qu'il peut puiser aussi dans le death mélodique.

Donc, nous ne sommes pas dans le metalcore standard, ni dans un style metal précis. Sa recherche dans les divers styles aidera sans aucun doute le groupe à attirer l'attention plus largement. La structure des pièces se distingue et la facette heavy, presque punk sur le refrain de "Let Me Down", se combine parfaitement. Finalement, il va même dans la petite mélodie acoustique sur "Refused". Bref, un peu de groove metal, heavy, thrash, rock et metalcore, sans oublier l'aspect mélodique, et le tout estoffert dans une solide production.

En général, Sons Of Senoka a produit avec "The Blacksky Stand Alone" une occasion parfaite de se faire connaître. Il peut rester la tête bien haute devant les grands noms, je vous le recommande fortement si vous aimez le metalcore/très rock avec des vocaux growls/clairs. Il y a une bonne quantité de surprises sur ce cette sortie, ce qui rend l'album accrocheur à de nombreux niveaux. Le résultat n'est pas parfait - quelques détails dans le vocal -, mais l'album est excellent.

MySpace: (http://www.myspace.com/sonsofsenoka


  Note de MU : 8/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau