Recherche MU :
Groupes: 1308
Critiques CD: 2477
Nouvelles: 27666
Entrevues: 119
Critiques en Vrak
Groupe: Blind Guardian
Album: Somewhere Far Beyond
Après le smash de « Tales from the Twilight World », le nom de Blind Guardian se répand sur le marché métal international comme une véritable tempête de sable. Les fans désirent connaître ce nouveau...
Groupe:
Album:
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Slipknot
 Album: Iowa (2001)
Note:
8.0/10
Style : Nü Metal

Compagnie : Roadrunner

Format : CD

Liste des pistes :

01. (515)
02. People = Shit
03. Disaster Piece
04. My Plague
05. Everything Ends
06. The Heretic Anthem
07. Gently
08. Left Behind
09. The Shape
10. I Am Hated
11. Skin Ticket
12. New Abortion
13. Metabolic
14. Iowa
15. Liberate (live)(Bonus: Japon)
MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : François Toutée
 
François Toutée
Slipknot est un groupe très particulier qui a maintes fois changé de style au cours de sa carrière. Après deux premiers albums au son très typique Nu metal, le groupe s’injecte une grosse dose de brutalité avec Iowa, album qui flirte avec le Death Metal. Voyons ce qui résulte de ce curieux mélange.

Avec (515), le groupe nous sort un morceau d’ambiance dérangeant et malsain comme lui-seul sait en faire : une bonne introduction au style torturé de l’album. Le reste de l’album est du même genre : des riffs discordants, une voix assez brutale, des paroles très violentes comme à l’accoutumée, et surtout une production bien meilleure que les deux premiers albums, ce qui fait beaucoup de bien.

Le plus gros point fort de cet album, c’est que c’est réellement un album sincère. Contrairement à un All Hope Is Gone certes bien écrit mais très conventionnel, dans Iowa on sent réellement quelque chose de plus, quelque chose de fort. On sent que c’est un album écrit par des malades complètement dérangés avec qui la vie n’a pas été très clémente. Un élément particulièrement remarquable dans la voix de Corey Taylor, qui alterne entre le growl très brutal et une voix à mi-chemin entre les pleurs et les gémissements d’un mourant, ça fait toujours son effet.

Au niveau des chansons, l’album en comporte un peu trop (15 pièces), mais il y a des petites perles dans le lot. People = Shit est un véritable hymne à la misanthropie, idéale dans les moments de colère, violente et brutale au possible. The Heretic Anthem, très dynamique, possède également un refrain accrocheur qui fait fureur sur scène. Left Behind est une pièce classique mais efficace, assez représentative de l’album.

Au final, le seul défaut de cet album est de parfois faire passer l'agressivité au détriment de la musique. Mais on ne peut nier qu’on tient entre les mains un album d’une sincérité et d’une violence rare.


  Note de MU : 8/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau