Recherche MU :


The Black Keys
[Blues/Rock]
SKATERS
[Punk Rock]
Beck
[Rock / Indy]
Young The Giant
[Rock / Indy]
>>Voir liste
BARF
Anonymus
Stitched Up Heart
Spirit Adrift
>>Voir liste
Groupes: 1308
Critiques CD: 2466
Nouvelles: 27667
Entrevues: 115
Critiques en Vrak
Groupe: Hirax
Album: El Rostro de la Muerte
Pour les fans de thrash metal, la formation américaine Hirax est déjà bien connue. Créé en 1984, il a mis en vente deux albums dans les années 80 et deux albums dans les années 2000. "El...
Groupe: Feast of Corpses
Album: Sickness of Mankind
Feast of Corpses est un groupe de Death Metal originaire de Sept-Îles. Une région, il faut l’avouer, d’ou les bands n’affluent pas en quantité. Sickness of Mankind est le 2e effort et un simple...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Mayhem
 Album: Life Eternal (2009)
Note:
8.4/10
Style : Black Metal

Compagnie : Season Of Mist

Format : EP

Liste des pistes :

01. Cursed In Eternity
02. Pagan Fears
03. Freezing Moon
04. Funeral Fog
05. Life Eternal

MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Pierre-Yves Bédard
 
Pierre-Yves Bédard
Mayhem est sans contredit le groupe ayant le plus fait parler de lui depuis que le Black Métal est né. Plusieurs des musiciens ayant fait parti intégrante de la formation norvégienne (Dead, Euronymous, Varg Vikernes, Maniac) ont marqué à jamais l’histoire d’un style musical rempli de controverses par leurs actions où leurs idéologies. Dans le même ordre d’idées «De Mysteriis Dom Sathanas», est un album culte que chaque amateur de Vrai Black Métal Norvégien qui se respecte doit avoir dans sa discographie. Pour l’enregistrement de ce dernier, Attila Csihar fut recruté pour remplacer Dead qui s’était suicidé quelque temps auparavant. Durant cette séance, le vocaliste hongrois fit quelques cassettes contenant des ébauches de chansons qui allaient se retrouver sur le disque en question. Quinze longues années ont passé depuis et c’est en janvier dernier que «Life Eternal» vit le jour, mais seulement trois mille copies sont en circulation dans le monde.

Avant de commencer, il est important de mentionner que seulement cinq des huit pièces de «De Mysteriis Dom Sathanas» sont présentes sur cet EP, mais plusieurs exclusivités font en sorte que les collectionneurs feront des pieds et des mains pour mettre la main dessus. Tout d’abord, quelques indices démontrent que ce qui est présenté est loin d’être un produit fini. Plus précisément, il est possible de discerner le son fait par le batteur qui frappe ses baguettes ensemble pour donner le tempo au début de quelques chansons. De plus, un solo de batterie au début de «Funeral Fog» qui fut coupé au montage est audible.

Finalement, la qualité sonore est de loin inférieure à ce qui se retrouve sur l’opus original, mais une ambiance plus lugubre s’y dégage, ce qui saura être apprécié par les fans de musique crasseuse dont je fais partie.
Une autre caractéristique majeure rendant cet album fascinant est la possibilité d’entendre clairement la basse jouée par Varg Vikernes qui fut presque effacée après que ce dernier ait assassiné Euronymous. Par ailleurs, concernant la partie vocale, Attila n’utilise pas toujours le même style que sur le pleine longueur, mais je devrai vous avouer que ces variations sont assez difficiles à distinguer à moins d’être vraiment concentré et de comparer les versions côte à côte.

Concernant l’aspect matériel, «Life Eternal» offre vraiment une quantité impressionnante d’items de collection qui, selon moi, valent le déplacement. En effet, l’EP se présente sous forme d’une pochette de DVD cartonnée qui s’ouvre en trois sections pour révéler ses secrets à l’amateur avide d’exclusivités. Plus précisément, l’intérieur de la pochette contient non seulement plusieurs autocollants, mais une série de photos inédites prises en Norvège en 1993 lors de l’enregistrement de «De Mysteriis Dom Sathanas». Ces dernières sont aussi agrémentées de commentaires tirés du journal d’Attila décrivant les clichés et ce qu’ils contiennent.

En résumé, Mayhem n’apporte rien de nouveau avec «Life Eternal», mais cet ensemble, quoique très coûteux et difficile à se procurer, est rempli de trésors qui viendront chercher les fans qui ont le nom du groupe tatoué jusque sur les os. Si vous n’adorez pas vraiment la formation, je vous conseille de tout simplement passer à côté de cette sortie, mais si vous êtes prêt à investir dans un item de collection tout à fait sublime, je vous assure que vous ne serez pas déçu. Après tout, il faut bien se gâter dans la vie !


  Note de MU : 8.4/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau