Recherche MU :
Groupes: 1308
Critiques CD: 2464
Nouvelles: 27667
Entrevues: 113
Critiques en Vrak
Groupe: Blind Guardian
Album: Live
C’est aujourd’hui que je décide de critiquer le dernier album live de ce merveilleux groupe unique qu’est Blind Guardian. Cet album démarre avec une chanson plus ou moins bonne, Into the Storm,...
Groupe: Sacred Mother Tongue
Album: The Ruin Of Man
Sacred Mother Tongue est une jeune formation anglaise oeuvrant dans le death mélodique/metalcore/rock, qui a lancé en 2009 son premier album "The Ruin Of Man". Majoritairement axé sur une...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Hollywood Undead
 Album: Swan Songs (2008)
Note:
7.0/10
Style : Rock / Rap

Compagnie : A&M/Octone Records

Format : CD

Liste des pistes :

01. Undead
02. Sell Your Soul
03. Everywhere I Go
04. No Other Place
05. No. 5
06. Young
07. Black Dahlia
08. This Love, This Hate
09. Bottle And A Gun
10. California
11. City
12. The Diary
13. Pimpin'
14. Paradise Lost

MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Marc Desgagné
 
Marc Desgagné
Régulièrement, nous voyons surgir à l'avant-plan des groupes sans aucun avertissement, comme c'est le cas avec Hollywood Undead. Les Américains se sont fait connaître rapidement, puisqu'il semble avoir trouvé une voie parfaite à suivre. Dans les années 90, plusieurs formations nommées "nu metal", "neo metal" ou rap metal ont mené une chaude lutte dans les palmarès. Cependant, au début du nouveau millénaire, la vague musicale s'est calmée dans un silence presque total. Or, Hollywood Undead s'est inspiré des faits marquants de cette ère pour le dévoilement de sa première offrande en 2008, "Swan Songs".

Premièrement, les personnes qui se sont basées sur la pièce electro/indus/metal "Undead" pour acheter l'album ont sûrement dû recevoir une surprise tel un coup de katana dans le milieu du visage. D'un côté du visage, la peau se détache et un long lambeau de chair laisse entrevoir une rivière de sang bouillante. Par contre, l'autre facette en place satisfera les amateurs de rap rock moderne avec une saveur usagée délicieuse. L'ensemble est complet et les influences sont faciles à assimiler.

La plupart des morceaux sont originaux et une quantité respectable de refrains vont retenir l'attention. La facette plus électro-pop-rock arrive dès la seconde pièce, "Sell Your Soul", et c'est maintenant que débute le clin d'oeil à de nombreux groupes connus. Cette dernière rejouera les fans de Linkin Park avec l'ajout de 2 types vocaux distincts, clair et "crié". On dirait même un mélange entre Linkin Park et Fort Minor (groupe de Mike Shinoda, chanteur dans Linkin Park).

Bref, la valeur ajoutée a un potentiel énorme, surtout lorsque nous arrivons à "Everywhere I Go". Très énergique, et l'apport de l'un des chanteurs dans le style de Eminem), elle sera un hymne pour les personnes qui aiment le rap rock à son meilleur. Honnêtement, sa simplicité en fait une des meilleures de l'album.

Cependant, Hollywood Undead désire tirer un petit peu partout, et "No. 5" remporte aussi sa part de succès. La qualité principale du groupe est probablement sa capacité à remettre au goût du jour un style rap/rock/pop américain. Ensuite, l'attrait des amateurs de "Undead" souffre et implose à l'écoute de "Bottle And A Gun" ou "The Diary". L'effet up-beat électro est disparu et elles sont typiquement rap/pop. Quoi dire à propos de "This Love, This Hate"? Un rythme électronique et une présentation qui semblent provenir des années 80.

Dans l'ensemble, "Swan Songs" est une tentative de plaire à plus de fans et styles différents et le résultat continuera sans aucun doute bénéfique. Toutefois, il est évident que les passages pop/rap vont décevoir ceux qui s'attendent à quelque chose d'heavy. L'album est plutôt léger, mais il possède une première moitié excellente et très dominante. Il est dommage de constater que la seconde partie manque autant de "punch". Un bon petit album avec deux pièces très accrocheuses, "Everywhere I Go", "California" et "Undead". Il aurait peut-être fallu retravailler les paroles (fuck, bitch, sex, drug, alcool, yeah) et mettre moins de pièces sur le disque pour en faire ressortir toute son originalité.


  Note de MU : 7/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau