Recherche MU :


The Black Keys
[Blues/Rock]
SKATERS
[Punk Rock]
Beck
[Rock / Indy]
Young The Giant
[Rock / Indy]
>>Voir liste
Spirit Adrift
Lamb of God
Ensiferum
Sirenia
>>Voir liste
Groupes: 1308
Critiques CD: 2458
Nouvelles: 27667
Entrevues: 112
Critiques en Vrak
Groupe: Sepultura
Album: Kairos
Quand j’ai vu que j’avais le nouveau Sepultura à critiquer, j’ai eu des frissons car je savais que j’allais m’en cri**er royalement. Derrick Green pour moi n’est pas...
Groupe: Helloween
Album: Gambling With The Devil
Ayant grandi avec l'Helloween de l'aire Kiske/ansen, le matériel avec le nouveau chanteur m'a beaucoup moins plus et j'ai perdu un certain intérêt pour le groupe. Lors de la parution du...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: In This Moment
 Album: Beautiful Tragedy (2007)
Note:
8.0/10
Style : MetalCore

Compagnie : Century Media

Format : CD

Liste des pistes :

01. Whispers Of October
02. Prayers
03. Beautiful Tragedy
04. Ashes
05. Daddy's Falling Angel
06. The Legacy Of Odio
07. This Moment
08. Next Life
09. He Said Eternity
10. Circles
11. When The Storm Subsides
MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Patrick Paquin
 
In This Moment est un groupe que j’ai découvert en première partie du spectacle de Rob Zombie et Ozzy Osbourne. En voyant le nom sur l’affiche, je me suis procuré Beautiful Tragedy, le premier album, question de voir qui ils étaient. Et je n’ai pas été déçu. Comparativement au power-metal les femmes sont assez rares dans la scène death ou hardcore et à mon avis Maria Brink est la meilleure chose qui soit arrivée depuis la chanteuse de Arch Enemy. Les parties vocales sont certainement le point fort de l’album en mélangeant « Scream » et «Clean » comme peu sont capables de le faire.

Même si je n’ai trouvé aucune preuve officielle, tout laisse à croire qu’il s’agit d’un album concept, car le sujet des chansons est très semblable d’une pièce à l’autre. Elles parlent beaucoup de la vie après la mort. Une intro très calme débute l’album et la conclusion nous ramène à cette intro.

La deuxième chanson « Prayer » est une des meilleures de l’album. Elle est puissante et montre toutes les capacités de la chanteuse. De plus, les paroles sont bien et les « back vocals » sont excellents. Et cela non-seulement sur cette piste, mais sur tout l’album en général. ‘’Beautiful Tragedy’’, la pièce titre, est aussi très puissante et entraînante. Là où subsiste un problème c’est à partir de la quatrième pièce, qui est bonne, mais qui ne réussit pas à se démarquer des autres très semblables comme les chansons ‘’This Moment’’, ‘’Next Life’’ et ‘’He Said Eternity’’. On aime les entendre, mais pas de là à les mettre sur la même « playlist ». La meilleure chanson est sans doute « Daddy’s Falling Angel » qui est la plus énergique du disque grâce à sa guitare lourde et à son solo. Le guitariste Chris Howorth ne se déchaine pas que sur cette chanson. Quelques autres bons solos sont présents sur l’album. Le groupe a aussi écrit deux pièces plus calmes et pour ma par il y en a seulement une des deux qui m’a accroché. ‘’When The Stom Subsides’’ est une belle balade acoustique plutôt mélancolique.

En résumé si vous êtes fan de metalcore, cet album est un ‘’must’’, car, sans comporter de mauvaises chansons, seulement quelques unes se ressemblent. Il ne faudrait surtout donc pas se priver de l’acheter pour ça.


  Note de MU : 8/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau