Recherche MU :
Groupes: 1308
Critiques CD: 2465
Nouvelles: 27667
Entrevues: 113
Critiques en Vrak
Groupe: Indian
Album: Guiltless
Aucun groupe n’avait pensé à prendre ce nom encore? Pourtant, quoi de plus puissant qu’un Indien, hein? L’utilisation de ce nom va à ravir avec le son proposé par ce groupe américain car on imagine...
Groupe: Vanishing Point
Album: Tangled In Dream
Deuxième album de cet excellent groupe de Metal Progressif Mélodique Australien. Mes attentes (et les attentes en générale je crois) étaient très très élevés pour ce jeune groupe puisque le premier...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Heidevolk
 Album: Walhalla Wacht (2008)
Note:
7.5/10
Style : Viking Metal

Compagnie : Napalm Records

Format : CD

Liste des pistes :

01. Saksenland
02. Koning Radboud
03. Wodan Heerst
04. Hulde Aan De Kastelein
05. Walhalla Wacht
06. Opstand Der Bataven
07. Het Wilde Heer
08. Naar De Hal Der Gevallenen
09. Zwaarden Geheven
10. Dagenraad
MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Karyn Bellamy-Dagneau
 
Karyn Bellamy-Dagneau
La première chose qui m'a intriguée avec le nouvel album de Heidevolk était le titre de leur premier album : Walhalla Wacht. Était-ce une regrettable faute d'anglais pour « Walhalla voit/regarde/surveille » ou bien était-ce un groupe allemand (pour « Walhalla attend »)? Cette dernière supposition me semblait plus probable, à voir le nom du groupe, mais là encore je me suis trompée : Heidevolk est en fait Hollandais. À ce moment-là, je me suis intéressée aux paroles. Pour un groupe folk metal, chanter dans sa langue maternelle est la moindre des choses, et je crois bien que c'est le premier groupe que j'entends dans cette langue. À lire les paroles, j'ai l'impression d'avoir affaire à un mélange d'allemand et de danois (ce dernier que je trouve déjà hilarant, Heidevolk me promet donc un excellent moment!) Mais ceci n'est pas un cours de linguistique, mais une critique de musique.

Walhalla Wacht est le deuxième album de la formation après De Strijdlust Is Geboren (« le combat est né »). Dix titres entremêlent leurs histoires de bières, de combats, de légendes et de mythologie. Question de faire des comparaisons, je dirais que l'album est un Svartsot dilué au Tyr ou encore un Korpiklaani et un Finntroll sur tranquillisants. « Hulde Aan De Kastelein » (Hommage au Tavernier) et « Naar De Hal Der Gevallenen » (Dans le Hall des Morts au Combat) sont deux courtes ballades accompagnées minimalement par ou une flûte ou une guitare sèche. Comme de fait, dans la première on se croirait dans une taverne où des guerriers se mettent soudainement à taper du pied et chanter ensemble en l'honneur du tavernier. La seconde serait ces mêmes soudards qui auraient péri (lors des trois pièces qui séparent ces deux dernières, qui racontent batailles et faits historiques) et se retrouveraient au Walhalla. Sans tout comprendre de ce qu'ils racontent, ils mentionnent tout de même Heimdallr, Baldr et Hodr, des personnages de la mythologie germaine scandinave. Mis à part encore la dernière pièce qui est instrumentale, les autres sept morceaux sont un métal folklorique sans couleur black ou death. Le chant est clean et double, la musique très rythmée et pas particulièrement agressive ou rapide. Ce n'est pas ce qui siérait à Heidevolk de toute façon : Walhalla Wacht est une question d'harmonie de chaque instrument, et c'est réussi. Aucun instrument n'empiète sur l'autre, sauf peut-être la bass qui se fait enterrer, mais c'est une surprise pour personne, n'est-ce pas? À plusieurs reprises, sur « Saksenland », « Koning Radboud » et « Walhalla Wacht » notamment, l'envie de battre le rythme de la tête ou du pied se fait sentir. La composition des morceaux est irréprochable, les riffs sont mélodiques et entraînants, mais je sens que, comme pour la majorité des groupes folk, écouter les albums ne rend jamais justice à une performance vive.

Cependant, je me surprends, après plusieurs écoutes, à désirer un peu plus d'agressivité, mais ce n'est pas Heidevolk qui me satisfera. Cet album est complet en soi, et donner plus de présence à la batterie et aux guitares et changer la voix déséquilibrerait ce qui est déjà bien accompli et exécuté. Walhalla Wacht ne vient pas révolutionner la scène folk metal, mais le groupe mériterait que les fans du genre lui prêtent l'oreille, ne serait-ce que pour une seule écoute.


  Note de MU : 7.5/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau