Recherche MU :
Groupes: 1308
Critiques CD: 2465
Nouvelles: 27667
Entrevues: 113
Critiques en Vrak
Groupe: Gamma Ray
Album: Silent Miracles
Quand j’ai vu ce mini-album que je qualifierai d’interlude sur l’étagère, je me suis dit : « Ouais, pourquoi pas ? » Bon. Quant à moi, c’était une sortie un peu inutile. Il faut dire que la première...
Groupe: Stalwart
Album: Manifest of Refusal
Si vous repassez dans votre tête tous les groupes soviétiques que vous connaissez, le jeu s’arrête probablement à Arkona… et Gorky Park pour les plus âgés du lot!...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Cradle of Filth
 Album: Thornography (2006)
Note:
5.0/10
Style : Gothic Metal

Compagnie : Roadrunner Records

Format : CD

Liste des pistes :

01. Under Pregnant Skies She Comes Alive Like Miss Leviathan
02. Dirge Inferno
03. Tonight in Flames
04. Libertina Grimm
05. The Byronic Man
06. I Am the Thorn
07. Cemetery and Sundown
08. Lovesick for Mina
09. The Foetus of a New Day Kicking
10. Rise of the Pentagram
11. Under Huntress Moon
12. Temptation
MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Melisa Aballay
 
On connait plusieurs cas de groupes qui veulent expérimenter de nouveaux sons et de nouveaux styles pour agrandir leur base de fans et rafraîchir leur musique. Cette stratégie a donné des chefs d’ouvres, ainsi que des albums très mémorables, mais ce n’est pas toujours le cas. Dans le cas de «Thornography », on peut prédire que l’album plaira aux gothiques qui ne connaissent pas trop le black metal. Par contre, l’album ne plaira que très peu aux anciens fans de Cradle of Filth et encore moins aux fanatiques extrêmes de black metal.

«Thornography » est de loin l’album le plus tranquille, gothique, commercial et «catchy» que Dany Filth et la formation du moment a crée dans toute l’histoire de Cradle.

Les paroles ont sensiblement le même style que les albums précédents : de la poésie bizarroïde influencée par des films d’horreur, la mythologie, la littérature, etc. C’est quelque chose que j’ai toujours aimé chez Cradle. On trouve aussi plusieurs passages qui font référence à Dracula et quelques uns à Lestat (parfait pour les amoureux des vampires comme moi). Par contre, les paroles sont légèrement plus répétitives. Dany Filth n’utilise pas trop ses typiques cris aigus, et quand il utilise sa voix grave, on a plutôt l’impression qu’il ne parle qu’avec style.

Comme dans «Nymphetamine», Dany Filth a décidé d’inviter d’autres chanteurs. On a Dirty Harry dans «Temptation » qui est une reprise de Heaven 17. Je dois avouer que j’aime la chanson. Elle n’a aucune caractéristique de Cradle, mais je l’aime. Le son est beau, la voix de la fille est correcte et elle va bien avec la chanson. Dans «The byronic man » on a Ville Valo de HIM qui chante dans deux petites strophes. J’aime beaucoup Ville Valo et je trouve qu’il a une très belle voix, mais je suis probablement la seule fan de Cradle qui pense ainsi. Ville Valo doit être la seule chose que j’aime dans «The byronic man », puisqu’elle est la chanson la plus répétitive de l’album et on a l’impression que Dany Filth écrivait quelque chose qui rimait plutôt que quelque chose qui avait du sens.

De plus, on a une présence assez limitée de Sarah Jezebel Deva. Je ne suis pas une grande fan de Zara, mais elle apporte quelque chose au groupe. Également, j’ai trouvé assez beau le petit solo de piano dans «Tonight in Flames» et l’intro de «Lovesick for Mina». Il n’est pas d’une grande complexité, mais assez charmant. À mon avis, Rossi Smith a beaucoup de talent, mais il n’est pas assez exploité dans l’album. Pour le reste, il n’y a pas de riffs que j’ai trouvé assez mémorables ou assez complexes.

Il y a aussi une version ‘’deluxe’’ de «Thornography» qui contient quelques chansons de plus. Il y en a une qui a capté particulièrement mon attention, c’est une reprise de The Shakespeare's Sister qui s’appelle «Stay». Ce qui a de particulier avec «Stay» c’est qu’on ne sait pas trop si c’est une blague du genre Children of bodom avec «Oops I did it again» ou si c’est quelque chose de sérieux. Toutefois, c’est assez drôle à écouter.

L’album n’est pas nécessairement très mauvais, mais il ne contient pas les éléments qu’on aime le plus chez Cradle Of Filth. Les fans peuvent survivre s’ils n’ont pas cet album dans leur collection.


  Note de MU : 5/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau