Recherche MU :
Groupes: 1308
Critiques CD: 2465
Nouvelles: 27667
Entrevues: 113
Critiques en Vrak
Groupe: Savallion Dawn
Album: The Charge
"La Charge", c'est fort probablement ça qui nous vient en tête après avoir entendu les premières pièces du disque. Plusieurs semblent surpris que je note assez haut plusieurs albums, comme je l'avais...
Groupe: Archons
Album: Demo 2006
Créé à Rouyn-Noranda, le groupe québécois Archons a enregistré sa première démo en 2006. Personnellement, j'ai vu Archons en spectacle à Jonquière l'année dernière avant même d'écouter cette démo....
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: DevilDriver
 Album: DevilDriver (2003)
Note:
8.5/10
Style : MetalCore

Compagnie : Roadrunner Records

Format : CD

Liste des pistes :

01. Nothing's Wrong?
02. I Could Care Less
03. Die (And Die Now)
04. I Dreamed I Died
05. Cry For Me Sky
06. The Mountain
07. Knee Deep
08. What Does It Take
09. Swinging The Dead
10. Revelation Machine
11. Meet The Wretched
12. Devil's Son
MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Pier-Philippe Moreau
 
Paru en 2003, l’album ‘self titled’ de DevilDriver, fut un peu oublié par le public contrairement aux deux suivants. Monstre sans âme pour certain, prodige musical pour les autres, peu importe, DevilDriver nous livre une musique énergique sans pareil. Les guitares n’abusent pas d’une complexité que peu de mortels peuvent apprécier à sa juste valeur, mais nous donnent une mélodie très enivrante et un jeu aussi coupant qu’un rasoir. La batterie très présente et intense est capable de faire comprendre à un sourd l’étendue du talent que possède John Boeckling, ce virtuose des percussions. John Miller, le bassiste de la formation, tant qu’à lui, n’est pas laissé en reste. Il crée une ambiance permettant de joindre les riffs des guitares au travail du batteur avec une réussite sans contre dit. Malheureusement, le son de la basse est de beaucoup atténué par la performance des autres musiciens.

N’oublions pas le chanteur de la formation. Il fait preuve d’un très grand talent et d’une parfaite maitrise de ses capacités vocales. De plus, il ne s’est pas facilité la tâche sur certaines pièces de l’album en choisissant des paroles qui misent ensemble demandent un contrôle de la prononciation très rigoureux. Comme dans la pièce Swinging The Dead. L’album est en soi très entrainant. Peu pourront résister à l’envie de se secouer la tête sur ces airs gorgés de violence, mais aussi de beauté. Par contre, je déplore le manque de sujet dans les pièces choisies, car une grande partie de l’album est strictement consacrée au sujet de la mort, mais on leur pardonnera un peu plus au fil des écoutes.

L’album commence doucement, du moins si on compare la première pièce avec le reste de l’album, avec la chanson ‘’Nothing’s wrong?’’ qui nous permet de découvrir à quoi s’attendre et ne fait que nous mettre l’eau à la bouche pour les autres petites merveilles de cet album oublié. S’en suit une série d’œuvres très entrainantes telle ‘’Die (and die now)’’ pour ne nommer que celle ci. Puis la chanson ‘’Cry for me sky’’ amène un renouveau dans l’album avec une partition très lourde et un ‘’scream’’ plus intense que ses prédécesseurs. Puis l’album reprend sa saveur précédente en nous faisant rêver au retour de l’été lorsqu’on pourra se promener en voiture vitres baissées et système de son au bord de l’autodestruction. Près de la fin de l’album apparait une pièce réveillant le ‘’headbanger’’ et qui donne envie de se brasser la tête jusqu'à s’en défaire le cou. Par contre, parce que tout ne pouvait pas être parfait, la dernière pièce de l’album me déçoit un peu comparée au reste. Non pas par la qualité, ni par le jeux offert, mais bien par les paroles. La chanson ‘’Devil’s Son’’ connait une répétition ennuyante pour ceux qui aiment analyser la musique en même temps que l’écouter. Le volet instrumental est égal à lui-même, la qualité des chants également, mais une grande partie de la chanson pourrait être résumé par ces mots : ‘’The devil son is just begun, the devil son it just begun, the devil son it just begun to shine et I am the one I am the one.’’ La chanson reste très bonne et entrainante, mais laisse un petit quelque chose de désagréable après plusieurs écoutes.

En conclusion, Devil Driver est un très bon album. Même s’il peut vous amener une mince déception après de multiples et innombrables écoutes. On comprend pareil aisément comment ils ont obtenu le succès qu’on leur connait aujourd’hui. Je résumerais donc cet album par trois mots : brutal, rapide et ensorceleur. Trois mots qui décrivent merveilleusement bien DevilDriver.


  Note de MU : 8.5/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau