Recherche MU :
Groupes: 1308
Critiques CD: 2475
Nouvelles: 27667
Entrevues: 117
Critiques en Vrak
Groupe: Archons
Album: Demo 2006
Créé à Rouyn-Noranda, le groupe québécois Archons a enregistré sa première démo en 2006. Personnellement, j'ai vu Archons en spectacle à Jonquière l'année dernière avant même d'écouter cette démo....
Groupe: Black Breath
Album: Sentenced To Life
Selon certains spécialistes métalliques, le Entombedcore serait une nouvelle tendance aux États-Unis. Ce phénomène, qui prendrait de l’ampleur de façon exponentielle,...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: A Forest Of Stars
 Album: The Corpse of Rebirth (2008)
Note:
8.3/10
Style : Avant-Garde Metal

Compagnie : Transcendental Creation

Format : CD

Liste des pistes :

01. God
02. Female
03. Male
04. Earth and Matter
05. Microcosm
MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Nicolas Crépeault
 
Nicolas Crépeault
Peu de gens sauraient s’entendre sur ce qui défini véritablement la musique avant-gardiste, si ce n’est justement le manque de définition. Un groupe dont la musique déforme les barrières sonores pour créer une œuvre unique. A Forest of Stars fait partie de cette catégorie de groupes, attirant l’œil par une esthétique étrange et unique et galvanisant l’oreille d’une musique originale et recherchée.

Bien qu’évidemment, une telle musique soit complexe à décrire tout autant qu’à comprendre, nous ne sommes pas plongés dans l’univers du groupe sans repères. Le travail de la guitare, bien qu’efficace, ne relève que rarement de la fantaisie, cependant on en comprend tout le charme lors des très nombreux passages plus atmosphériques intégrés à l’album. D'ailleurs, le climat est principalement construit autour d'une alternance entre des passages au sonorité plus black métal a ceux au coté plus atmosphérique. Les premier sont agrémenter d'une instrumentation tourtant vers le psychédélique et l'avant-garde, ainsi que de vocaux a la fois torturés, unique et étrange. Les passages atmosphériques quand a eux sont principalement battit autour d'une ambiance solide créer au synthétisuer ou a la guitare, auquel se greffe le son uniquement de la violoniste.

L’apport du violon et de la flûte est d’ailleurs considérable, car loin de donner un effet folklorique ou quétaine à l’ensemble, ces instruments traditionnels donnent plutôt une touche plus glauque à la musique. Laissant ainsi flotter ses mélodies pour ajouter de l’ambiance ou venant supporter la section rythmique lors de passages plus agressifs. Ces sonorités contribuent à démarquer le son du groupe. La structure de la musique est également tout autant travaillée que la musique même, le groupe introduit de nombreux changements de directions aussi saugrenus qu’agréablement surprenants pour l’auditeur, contribuant à maintenir l’intérêt bien éveillé et à le renouveler. Ces changements paraissent cependant parfois trop forcés et peut créer une certaine confusion lors des premières écoutes. Également, de par le style bien particulier du groupe, les différentes pièces manquent d’identité au travers de l’album.

Pour l’amateur de musique moyen, le genre particulier de A Forest of Stars aura quelque chose de rebutant et de choquant. Cependant, toute personne souhaitant s’ouvrir à des sonorités nouvelles et à une musique originale trouvera dans ce premier opus du groupe de quoi être satisfait.


  Note de MU : 8.3/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau