Recherche MU :
Groupes: 1308
Critiques CD: 2465
Nouvelles: 27667
Entrevues: 113
Critiques en Vrak
Groupe: Icon and The Black Roses
Album: Icon and The Black Roses
Icon & The Black Roses a été créé en 1999 sous le nom Blue Obsession par le chanteur Joao Da Silva (aka Johnny Icon) et par le batteur Miguel Da Silva Casais. Par la suite, la formation s'est...
Groupe: Royal Arch Blaspheme
Album: II
Pas besoin d’être un devin pour comprendre que ceci est le deuxième album de ce groupe occulte qui joue un black métal répugnant et venant du New Jersey. Avec une approche qui peut sembler...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Hammer On Faith
 Album: United Slayers (2008)
Note:
7.0/10
Style : Death / Thrash Metal

Compagnie : Indépendant

Format : EP

Liste des pistes :

01. Intro
02. Back From Hell
03. The Legend of the Immortal One
04. Overdose
05. Heretic
MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Pierre-Yves Bédard
 
Pierre-Yves Bédard
Hammer On Faith est un groupe de Death/Thrash Métal de Québec. Il est reconnu et se démarque des autres par leur excellent sens de l’humour et leur énergie sur scène. D’ailleurs, paraîtrait-il que son interprétation de «L’Âge de Bière» de Mononc’ Serge et Anonymus vaut vraiment le détour. Le 2 mars dernier, au Monkey de Ste-Foy, il a lancé un EP dont il est présentement question. Ce dernier fut succédé dernièrement par un démo de trois chansons comprenant le très loufoque jingle de Jos Louis.

L’album commence en force avec une introduction assez patriotique qui, ma foi, recrée très bien une ambiance de champ de bataille de guerre avec les sons d’engins aériens et d’armes à feu de toute sorte faisant en sorte qu’on s’y croirait presque. De quoi faire faire des flashbacks aux anciens combattants de ce monde. Il est à noter que la qualité sonore de cette première pièce est responsable en grande partie de son effet sur le psychique de l’auditeur. Malheureusement, cette caractéristique ne se limite qu’au début de l’album, ce qui vient en quelque sorte miner totalement le reste de l’effort. Par contre, en tant que groupe émergeant, il est normal que certaines contraintes aient pu jouer sur le produit fini, mais une homogénéité de l’ambiance sonore des chansons aurait moins dérangé que d’être titillé de la sorte.

Hormis cette petite anicroche qui ne saura décourager que les faux amateurs, «United Slayers» repose sur des bases assez solides. Tout d’abord, le vocal cadre très bien dans ce qu’est la définition d’un Métal siégeant entre le Death et le Trash. JF œuvre dans un registre relativement grave, ce qui accentue la pesanteur des mélodies et la touche «jeans crasse» unique au Trash Métal qu’il vient ajouter en rendant les paroles scandées bien compréhensibles donne un résultat intéressant. Une petite composante Viking/Drinking Métal peut même se faire entendre au cours de la pièce nommée «Heretic» où les bouteilles de bière sonnent à travers des chants. En ce qui concerne la guitare, elle est lourde à souhait et crée parfois des mélodies complexes valant la peine d’être mentionnées sans parler des quelques solos qui ajoutent une légère touche de technicalité aux morceaux. Par contre, sa vélocité est beaucoup moins impressionnante si on compare au successeur de l’EP dont il est présentement question. Le même phénomène est aussi remarqué pour la batterie, ce qui ralentit considérablement la vitesse de croisière de l’album. Pour ce qui est de la basse, elle se fait remarquer à plusieurs moments au cours de l’écoute et est toujours bien présente. Elle prend la place qui lui est réservée et même un peu plus, ce qui est très plaisant pour l’oreille.

En résumé, Hammer on Faith offre à toute la communauté Métal un EP qui saura se faire apprécier par les amateurs du genre sans pourtant épater la galerie et faire d’eux la révélation de l’année. Néanmoins, il reste un groupe qui, à mon humble avis, a le talent pour se frayer un chemin à travers la brousse qu’est l’industrie de la musique. N’eut été de la qualité douteuse de la production, «United Slayers» aurait vraiment pu créer une onde de choc sur la scène Death/Trash québécoise. Par contre, cette sortie est venue le mettre sur la carte et préparer le terrain pour le futur qui, si je me fie au nouveau démo, s’annonce prometteur.


  Note de MU : 7/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau