Recherche MU :
Groupes: 1310
Critiques CD: 2489
Nouvelles: 4146
Entrevues: 129
Critiques en Vrak
Groupe: Cradle of Filth
Album: Thornography
On connait plusieurs cas de groupes qui veulent expérimenter de nouveaux sons et de nouveaux styles pour agrandir leur base de fans et rafraîchir leur musique. Cette stratégie a donné des chefs...
Groupe: Adrenechrome
Album: Hideous Appetites
En lisant la bio du groupe, j’ai pu voir qu’Adrenechrome avait ouvert pour Corrosion of Conformity sur quelques concerts. Et je peux comprendre que les promoteurs...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Primordial
 Album: To The Nameless Dead (2007)
Note:
9.5/10
Style : Black Metal

Compagnie : Metal Blade Records

Format : CD

Liste des pistes :

01. Empire Falls
02. Gallows Hymn
03. As Rome Burns
04. Failures Burden
05. Heathen Tribes
06. The Rising Tide
07. Traitors Gate
08. No Nation On This Earth
MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Martin Mongeau
 
Les maîtres irlandais du black metal, Primordial, ont impressionnés tout le monde de par leur style et la profondeur de leurs textes et musiques et ce, dès leur début, il ya 15 ans. Album après album, la formation a toujours été accueillie avec enthousiasme par les fans et les critiques. « To The Nameless Dead », sorti en 2007 ne fait pas exception à leur cheminement sans fautes.

Contrairement à son prédécesseur « The Gathering Wilderness » qui était sombre et difficile d’accès, « To The Nameless Dead » est épique et grandiose. Des chansons telles que « Empire Falls » et « As Rome Burns » rappellent une combativité que nous n’avons pas vu chez Primordial depuis l’album « Storm Before Calm ». Fidèles à leur style, le groupe continue de créer des pièces lourdes et riches en émotions. La mélancolie, l’espoir, la détresse, l’abandon, la fierté, voilà quelques exemples des sentiments explorés à travers la musique de cet album.

Cette musique, bien qu’elle ait ses racines dans le black metal, est vraiment unique au groupe. Fortement influencé par les groupes de la première vague de black norvégien et également par la musique celtique mais, presque entièrement dénuée d’instruments traditionnels et n’utilisant aucun clavier, les membres de Primordial jouent un black quasi-atmosphérique aux accents folkloriques qui les démarques de la masse et leur donne couleur vraiment unique. C’est définitivement l’un des groupes à la musique la plus distincte dans l’univers du métal. Ce style n’a pas changé pour le dernier album, tout ce que les fans connaissent de Primordial se retrouve dans celui-ci : les blast-beats intenses, les mélodies lourdes et envoûtantes, les harmonies celtiques, la voix passionnée et cruelle de Nemtheanga. Encore une fois, le groupe réussit à conserver tout les traits qui le distingue du reste du black metal sans donner la moindre impression de redondance ou de stagnation.

« To The Nameles Dead » fait honneur à leur réputation en tout point. Les musiciens sont au sommet de leur art et cela se ressent dans toutes les pièces de l’album. Chaque mélodie, chaque harmonie est exécutée avec brio. Les six ans que le groupe a passé sans changer de membres a permis de former une cellule créatrice de premier niveau et chaque pièce et minutieusement écrite et répétée jusqu’à la perfection. L’atmosphère est fortement celtique, oui, mais il n’y a aucune cornemuse ou flute pour nous le faire ressentir, le rythme des guitares et de la batterie suffisent. Des chansons telles que « Failure’s Burden » et « Heathen Tribes » sont de parfaits exemples de ce style unique.

Un autre aspect, probablement le plus remarquable de l’album, c’est la performance d’Alan Averill, le chanteur du groupe, qui porte le nom de scène Nemtheanga. Sa voix, unique et collant parfaitement au style du groupe, brille ici plus fort que jamais. Après un parcours de plus de 15 ans d’apprentissages et d’améliorations, Alan Averill offre une performance digne de passer à l’histoire. Capable du pur cri black comme d’un superbe chant clair, mais toujours avec intensité et passion, il chante principalement d’une voix qui se retrouve à mi-chemin entre ces deux styles fortement opposés. Sur « To The Nameless Dead » on se voit offrir une performance aussi passionnée et intense que sur « Journey’s End » sorti 9 ans plus tôt, mais couplée à toute l’expérience accumulée au long de sa carrière. Le résultat est digne du temple de la renommée des chanteurs de métal…si ça existait.

Les paroles, encore une fois fidèles à leur style, sont excellentes. Nemtheanga, pour cet album, a exploré encore une fois les thèmes de la nationalité et de l’attachement à la terre mais aussi du courage, de la fierté et en opposition, de la faiblesse et du doute de soi. Chaque pièce mérite réflexions, du moins pour les auditeurs qui prennent le temps de lire les paroles, évidemment…

« To The Nameless Dead » n’est rien de plus ni de moins que le plus récent album de Primordial. C’est un album pour ceux qui recherche une musique pure, puissante et difficile. C’est aussi, selon moi, un opus qui nous rappelle que le métal n’est pas mort et qu’il existe encore des groupes fidèles à leurs convictions et à leurs inspirations.

Comme l’a déjà dit Alan Averill :

« No compromise. Not then. Not now. Not ever. »


  Note de MU : 9.5/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau