Recherche MU :
Groupes: 1308
Critiques CD: 2465
Nouvelles: 27667
Entrevues: 113
Critiques en Vrak
Groupe: Candlemass
Album: Psalms for the Dead
Toujours aussi pertinent, Candlemass profite de 2012 pour offrir un nouvel album (et dernier à vie ???) sur une toute nouvelle étiquette, Napalm Records. Avec les...
Groupe: Brought By Pain
Album: The Dreamer's Will
Le genre du Technical Death Metal, que beaucoup voyaient comme un simple prétexte pour accumuler arpèges et blast-beats à haute vitesse, a littéralement explosé dans la dernière décennie, donnant...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Burst
 Album: Origo (2005)
Note:
8.0/10
Style : MetalCore

Compagnie : Relapse Records

Format : CD

Liste des pistes :

01. Where The Wave Broke
02. Sever
03. The Immateria
04. Slave Emotion
05. Flight's End
06. Homebound
07. It Comes Into View
08. Storm Wielder
09. Mercy Liberation
MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Martin Mongeau
 
Burst, groupe originaire de la Suède, existe déjà de puis 15 ans mais il est encore fortement méconnu dans l’univers du métal. Pourquoi? Au départ, la formation offrait une musique grindcore assez traditionnelle, rien de trop impressionnant dans le fond, ce qui peut expliquer leur statut de « j’en ais jamais entendu parler ». Ce n’est qu’en 2003 que le groupe commence à faire sentir sa présence sur la scène avec la sortie de l’album « Prey on Life », dans lequel la musique présentait des éléments plus progressifs et hors du communs. Puis, deux ans plus tard, nous arrive le monstre « Origo ».

Dernière sortie du groupe, « Origo » est leur premier album complètement mature. Cette fois, les musiciens on découvert leur style et n’ont plus de retenue. Ils s’abandonnent complètement à l’expérimentation, à l’innovation et à la création. L’album dure 46 minutes. 46 minutes de pure démence et 46 minute de vastes panoramas et de relaxation. Oui, vous l’aurez deviné, c’est un album d’atmosphères aux contrastes violents, un mélange explosif de la rage du grind et du psychédélisme du sludge (une certaine ressemblance avec Isis peut être notée, mais il ne faut pas exagérer). Dès la première chanson, « Where the Wave Broke », nous, pauvres auditeurs, sommes confrontés à une musique éclectique, sautant de rythmes effrénés à des rythmes lents, quasi-atmosphériques. En gros, vous prenez Agathocles et Neurosis, vous les fichez ensemble dans un mixeur, vous mélangez le tout pendant quelques minutes et vous aurez une idée générale du monde musical de Burst. Il ne faut toutefois pas les considérer comme du prog traditionnel (Dream Theater, Opeth etc..)! Burst n’offre que très peu de musique acoustique et leur chansons durent en moyenne 5 ou 6 minutes, mettant l’accent plutôt sur l’ambiance que la durée et la progression. En bref, ces Suédois offrent un style très condensé; lent et intense à la fois. Du stoner metal sur le « fast-forward »!

Musicalement, la force de Burst réside dans l’ambiance créée plutôt que la technique. Ne cherchez pas de solos à la Laiho sur cet album, vous n’en trouverez pas. Les musiciens s’efforcent plutôt à former une sphère musicale dans laquelle l’auditeur se fait absorber et guider à travers un univers bien à eux. L’album s’écoute bien en morceaux séparé mais le véritable effet se fait ressentir lorsqu’on l’écoute d’un bout à l’autre, sans pauses commerciales, et que l’on s’abandonne complètement à la musique.

Le vocal est divisé entre Linus Jägerskog qui offre un cri enragé ainsi que Jesper Liveröd et Robert Reinholdz qui eut offrent un chant clair. Les trois sont très présents sur l’album, avec toutefois une certaine prévalence du cri de Jägerskog. Ces trois vocalistes sont les premiers à mettre l’auditeur au défi car ils ne suivent pas la formule classique du « quand la musique est plus relax, on chante clair et quand la musique est intense, on gueule ». Bien au contraire ils passent du cri au chant constamment, peu importe le rythme, ce qui crée des effets absolument merveilleux et inattendus.

En ce qui concerne les instruments, la grande utilisation de la distorsion des deux guitares, de pair avec une basse très présente, couplé à des percussions tout à fait grandioses donne un résultat très enveloppant et défoulant à la fois. Les membres de Burst sont des musiciens accomplis, qui se complètent parfaitement. À noter : le batteur, Patrick Hultin, est tout à fait extraordinaire de par sa précision et sa technique aux influences parfois jazz (voir la chanson « Flight’s End »… ou l’album au complet, dans le fond…)

Définitivement, le groupe n’a pas eu peur de sortir des sentiers battus et jongle constamment avec les différentes émotions explorées dans chaque pièces. « Homebound », « the Immateria » et « Mercy Liberation » en sont probablement les exemples les plus accomplis. Je place également une mention honorable pour la merveille instrumentale de l’album, intitulée « It Comes into View ». C’est une véritable perle de musique atmosphérique, carrément digne de Pink Floyd.

Personnellement, je trouve cet album excellent mais ce n’est pas encore la perfection. Bien que le groupe ait développé un son vraiment unique, toutes leurs chansons ne sont pas encore complètement réussies et certaines d’entres elles on tendance à passer inaperçue. C’est le cas de « Slave Emotion », une chanson que je ne trouve ni particulièrement mauvaises, ni particulièrement intéressantes. À noter également que parfois les éléments grind présents dans la musique peuvent produire un effet d’abrutissement, ce qui à tendance à briser l’atmosphère de certaines chansons. Outre ces quelques acrostiches, le groupe nous offre un opus riche et prometteur. J’attends avec impatience la sortie de leur prochain album, « Lazarus Bird », prévue pour le mois de Septembre.


  Note de MU : 8/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau