Recherche MU :
Groupes: 1308
Critiques CD: 2476
Nouvelles: 27667
Entrevues: 117
Critiques en Vrak
Groupe: Nocturnal Rites
Album: Shadowland
"Shadowland" est le cinquième album de la formation Nocturnal Rites. Au fil des années, nous avons pu remarquer une amélioration toujours aussi frappante en terme de qualité chez ce groupe suèdois....
Groupe: Vader
Album: Welcome to the Morbid Reich
Comment ne pas tomber, encore une fois, sous le charme d’un album de cette formation polonaise? Après tout, le groupe a toujours été fidèle à lui-même, régulier, homogène, irréprochable mais sans...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Scanner
 Album: Terminal Earth (1989)
Note:
8.4/10
Style : Power Metal

Compagnie : Noise Records

Format : CD

Liste des pistes :

01. The law 
02. Not alone 
03. Wonder 
04. Buy or die 
05. Telemania 
06. Touch the light 
07. Terminal Earth 
08. From the dust of ages 
09. The Challenge 
10. L.A.D.Y (Bonus track CD) 
 
MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Nexorak
 
Scanner, le groupe concept d’explorateurs de l’univers est de retour avec leur second album intitulé « Terminal Earth ». Pourquoi « Terminal » ? Probablement, c’est le sort que l’on réserve aux pauvres extra-terrestres qui auront le malheur d’atterrir ici, et qui finiront par se faire disséquer ou mourir dans une guerre quelconque. Malgré des paroles plus ou moins intéressantes, c’est selon votre avis, le groupe Allemand nous revient en force avec du speed métal mélodique qui ressemble de beaucoup aux premiers albums d’Helloween. Toutefois, ce n’est pas une copie conforme de leurs compatriotes.


Sur cet album, il y a encore des refrains accrocheurs comme le premier album de la formation mais l’aspect des chansons sont plus rapides que mélodiques. Je ne dis pas qu’il n’y a pas de mélodies, au contraire, ils ont mis tout simplement plus d’emphase sur les portions speed comparativement au premier. Ce qui donne un ensemble fort intéressant. De plus, un nouveau chanteur est arrivé dans le groupe, S.L. Coe. Il reprend le flambeau de son prédécesseur en ayant lui aussi, les mêmes intonations dans sa voix que Kai Hansen (Helloween). Décidément, on apprécie ce type de vocal.


On y retrouve de tous les clichés du Power, drum rapide, solos en harmonie, des bons refrains. La production sonore est de meilleure qualité que son prédécesseur et les chansons, selon moi, sont plus entraînantes. Cependant, les chansons comme « Telemania », « Wonder » et « L.A.DY. » sont d’un ennui total. Mes chansons préférées de l’album sont « Terminal Earth » une bonne chanson rapide au picking alterné, la longue complainte de « From the Dust of Ages » avec ses multiples changements de tempo et aussi, le refrain accrocheur. « The Challenge. » Je dois souligner une chanson particulière qui m’amuse par sa force, c’est « Buy or Die! ». En lisant les paroles, je me suis mis à rire puisqu’il raconte la folie furieuse du magasinage que nos chères concubines ont parfois. (Désolé, mesdames!). On dirait que cette folie est à l’échelle planétaire. Hahaha!


Je recommande cet album pour tous les amateurs de Power qui aimeraient renouer avec les racines du speed métal mélodique au tout début de son ascension vers la popularité actuelle que nous connaissons aujourd’hui. Pour les fans Canadiens, cet album est encore disponible sur le marché Nord Américain (2004).


  Note de MU : 8.4/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau