Recherche MU :


The Black Keys
[Blues/Rock]
SKATERS
[Punk Rock]
Beck
[Rock / Indy]
Young The Giant
[Rock / Indy]
>>Voir liste
BARF
Anonymus
Stitched Up Heart
Spirit Adrift
>>Voir liste
Groupes: 1308
Critiques CD: 2466
Nouvelles: 27667
Entrevues: 115
Critiques en Vrak
Groupe: Chroming Rose
Album: Garden Of Eden
Chroming Rose nous revient avec un second album qui contient la même recette musicale que le premier mais, oh combien, efficace. Ce groupe d’origine allemande aux influences très « Helloweenesque »...
Groupe: Sonata Arctica
Album: Stones Grow Her Name
Oh mon dieu! Puisque Sonata Arctica m'a fait connaître le metal mélodique au début des années 2000, mon opinion a varié assez souvent. Il est assez clair que les fans de speed metal devront...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Ceremonial Castings
 Album: Salem 1692 (2008)
Note:
8.7/10
Style : Black Metal

Compagnie : Dark Forest Productions

Format : CD

Liste des pistes :

01. Beneath the Sabbath Moon
02. Where the Witches Waltz
03. The Devil in Salem
04. Obsidian Spells of Hysteria
05. The Dreamstalk Masquerade
06. The Crucible and the Cross
07. Damned Be Those of the Craft
08. Onwards to Gallows Hill
09. Stones Upon the Warlock
10. When Winter Spectres Come
11. The Search for Tranquility
MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Maxime Lecavalier
 
Salem, 1692. Suite à la folie d’une superstition exacerbée par la religion catholique et l’intolérance puritaine, un grand procès se tient. Accusation : sorcellerie. Le magistrat Hathorne préside l’audience. 19 personnes seront mises à mort. Voilà la base du concept de l’album Salem 1692, de Ceremonial Castings, groupe de ‘’deathphonic black metal’’ états-unien.

Avec son mélange de haut niveau de death metal, de black metal et d’atmosphères symphoniques ritualistes, doublé d’une puissance de feu ravageuse et ponctué de portions ambiantes, ce nouvel opus de Ceremonial Castings m’a carrément conquis. Le groupe voulait bâtir un album avec cette vision historique, depuis ses débuts en ’96. Après deux années d’efforts, on peut dire que la partie est gagnée! L’enregistrement ayant été cauchemardesque (malaises physiques, perte de données, symptômes étranges, etc.), les membres ont payé de leur sang l’achèvement du produit final… Sachant que deux des membres sont des descendants directs de la ligné du juge Hathorne et qu’une légendaire malédiction fut jetée à son égard… Enfin, croyez-vous à la sorcellerie?...

L’album débute avec ‘’Beneath the Sabbath Moon’’. Un prologue instrumental pose une atmosphère occulte puis la puissance musicale se déferle, sans compromis. Le texte parle d’une cérémonie ancestrale de sorcières. Danse initiatique sous la lune autour d’un chaudron où mijotent des éléments de magie secrète. Puis, la préparation du sacrifice en l’honneur des forces obscures… Vocaux hurlés alternent avec une voix grave en retrait, tels les esprits des damnés qui déclament leurs histoires… Et le synthétiseur, mi-moderne, mi-baroque, marque la cadence insondable.

Puis vient ‘’Where the witches Waltz’’. Encore une fois, les mélodies se conjuguent avec la puissance des ténèbres. Le vocal hurlé est particulièrement prenant. L’histoire continue : suite au rituel, le pouvoir occulte commence à prendre le contrôle des participantes. La réalité s’effrite, la danse hypnotique s’intensifie…

Ensuite vient ‘’The Devil in Salem’’. L’intensité ne s’adoucit aucunement. Le vocal se fait plus death, le climat sonore est de plus en plus inquiétant. Un chant féminin vient soudainement changer la donne. À la force, s’ajoute de la finesse… Avant de reprendre son agressivité. Un hymne païen qui pulvérise les acquis.


En quatrième, ‘’Obsidian Spells Of Hysteria’’. La pièce la plus atmosphérique de l’album et aussi la plus pure, avec des chuchotements lyriques et un piano attentionné. Elle met en scène un spectateur de la célébration magique, qui semble totalement ensorcelé par le pouvoir qui en émane… Mais qui ne peut supporter le plaisir que cela lui procure et décide de dénoncer. Le morceau s’achève sur une sorte de mantra, une phrase répétée comme pour hypnotiser l’auditeur…

En cinquième, ‘’The Crucible & The Cross’’, commence par une intro instrumentale cosmique et mystérieuse. Puis, la violence reprend son cours. On sent ici une colère certaine. Le morceau dénonce clairement le jugement aveugle des puritains face aux agissements hérétiques des sorcières. Une des pièces les plus lourdes (de sens et d’atmosphère) de l’album.

Puis vient ‘’Damned Be Those Of The Craft’’, la pièce la plus envoûtante. Le texte démontre la fierté des condamnés, qui ne veulent pas mourir pour rien, et laisseront agir leurs pouvoirs vengeurs même lorsqu’ils seront dans l’autre monde : la malédiction aura toute la puissance de leur haine…

Septièmement, ‘’Onwards To Gallows Hill’’, plonge dans l’exécution par pendaison des châtiées et explique en métaphores l’énergie qui s’en dégage… L’erreur ultime que font les bourreaux en provoquant le malin par excès d’orgueil et d’arrogance. Ce morceau est plus épique, mais demeure agressif.

Puis, ‘’Stones Upon The Warlock’’ une pièce très douce avec un chant féminin affligé, une sorte d’interlude. Un des rares accusés males qui, sous la torture, n’a jamais voulu admettre un crime qu’il n’avait pas commis… ‘’More and more he cried! Lay upon me with your stones… I will never damn my soul! More and more until I die, I soon to heaven will fly…’’

Neuvièmement, ‘’When Winter Specters Come’’ se fait la voix des sacrifiés qui ne laisseront jamais Salem en paix… La pièce la plus intense de l’album.

Pour terminer, ‘’The Search For Tranquility’’, est une postface instrumentale mélancolique qui termine merveilleusement l’album…

Une production impeccable, un concept soudé, des textes poétiques et poignants, un métal racé mêlant puissance et finesse … bref, cet ouvrage frôle le chef d’œuvre!


  Note de MU : 8.7/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau