Recherche MU :


The Black Keys
[Blues/Rock]
SKATERS
[Punk Rock]
Beck
[Rock / Indy]
Young The Giant
[Rock / Indy]
>>Voir liste
Spirit Adrift
Lamb of God
Ensiferum
Sirenia
>>Voir liste
Groupes: 1308
Critiques CD: 2455
Nouvelles: 27667
Entrevues: 112
Critiques en Vrak
Groupe: Blind Guardian
Album: Battalions of Fear
L’album « Battalions of Fear » ne fut pas ma première approche avec le groupe Blind Guardian. En fait, je l’ai acheté après la sortie de « Tales from the twilight world », question de l’avoir dans ma...
Groupe: Foo Fighters
Album: Back and Forth
Complément idéal pour tout amateur du groupe, pour l’inconditionnel du grunge ou le collectionneur des items en relation avec Nirvana, ce DVD est essentiel à posséder. Ce film de...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Elvira Madigan
 Album: Regent Sie - Shedevils Of Demonlore - Of Blood, Crosses And Biblewars (2008)
Note:
6.0/10
Style : Black Symphonique

Compagnie : Black Lodge

Format : CD

Liste des pistes :

01. Mortal Man and the King
02. Silfer Tounged
03. Solstice and Sleepwal King
04. My Blood
05. Wit
06. Simeons Monologue
07. Lamb Mendtations
08. Sister Fairytale
09. Spell Of Six and Tears Of Three
10. Missfortune
11. Ribbons
12. The Harkencraft and the Witch of Marbeled Halls
13. Murder of Kroues
14. Severed
15. Vow of FeebleMan
16. SoulSearchKing
17. RekindleSelf
18. Liars in Wait
19. Crosses And Biblewars
20. BattleLost
21. Hell Hath No Fury Like a Woodwoman Scorned
22. The True Worth of the Lie
23. Regency
MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Karyn Bellamy-Dagneau
 
Karyn Bellamy-Dagneau
Marcus H. Madigan, l'homme derrière Elvira Madigan (pas la vraie qui a vécu au 19e siècle, ni le film produit en 1967, mais le projet personnel musical qui a émergé en Suède vers 1997), nous arrive avec son quatrième album « Regent sie - shedevils of demonlore - of blood, crosses and biblewars » à la couverture dessinée par le très reconnaissable Royo. Elvira Madigan se veut un mélange de plusieurs styles de musique, en fait, il ne se veut pas autre chose que ce qui plait profondément à son créateur. Tout cela pour dire que les morceaux sont plus orientés vers le black, le gothic, le progressif. L'album se compose de 15 titres officiels divisés en quelques parties jusqu'à un total de 23, d'une longueur rarement plus grande que trois minutes malgré trois chansons d'environ sept à neuf minutes; le tout donnant une somme de 74 minutes.

« Mortal Man and the King » est la première chanson et aussi la plus longue. Dès que la voix « clean » laisse place à celle « black », la ressemblance avec le vieux Cradle of Filth est évidente jusqu'à ce qu'on se rende compte que tout le côté atmosphérique lourd de ce dernier groupe (c'est qui fait son charme à vrai dire) est absent ici. La musique à un côté plus aléatoire, si j'ose dire, moins sombre sans pour autant être complètement positif. Il y a une mélodie presque omniprésente commune à tout l'album. Celui-ci se poursuit avec des titres courts, mais qui, j'ai l'impression, ne le sont pas encore assez… « Simeons Monologue » et « Sister Fairytale » sont des monologues narrant une histoire tragique et fantastique; essentiellement, ces morceaux mettent l'accent sur l'aspect théâtral déjà très présent inhérent au style voulu ici.

Musicalement, chaque instrument est bien joué, même si on se demande parfois s'ils ne sont pas tous numériquement arrangés ou mécaniques à un moment ou un autre –, et ce, malgré le message contraire sur le site officiel. Rien n'est essentiellement original, aucun titre ne ressort mieux que les autres, c'est une suite presque ininterrompue. La batterie gagnerait peut-être à plus de présence et les claviers et les guitares à s'espacer un peu; mais serais-je en train de complètement détruire ce que le style demande? Eh bien, s'il le faut! Si vous voulez un bon album de ce genre, allez plutôt voir du côté du nouveau de Tiamat « Amanethes » ou revenez à vos racines (Anorexia Nervosa, Lacrimosa, Graveworm, Theatre of Tragedy, Théâtre des Vampires, etc). Non pas que Regent Sie soit une complète perte de temps, il faut lui donner sa chance, mais si vous avez déjà découvert vos idoles dans ce genre musical, l'intérêt risque d'être plus lent à s'installer.


  Note de MU : 6/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau