Recherche MU :


The Black Keys
[Blues/Rock]
SKATERS
[Punk Rock]
Beck
[Rock / Indy]
Young The Giant
[Rock / Indy]
>>Voir liste
Lamb of God
Ensiferum
Sirenia
Seven Kingdoms
>>Voir liste
Groupes: 1308
Critiques CD: 2453
Nouvelles: 27667
Entrevues: 111
Critiques en Vrak
Groupe: Arch Enemy
Album: Rise Of The Tyrant
Arch Enemy est un de ces groupes toujours grossissants (en terme de popularité) qui porte le flambeau du « Gothenburg Sound », pour la ville qui a vu naître des groupes comme At The Gates, In Flames,...
Groupe: Courthouse
Album: Supreme Prophecies
Nous voici en présence maintenant d'une toute jeune formation de Slovakie du nom de Courthouse. Le groupe se compose au chant de Katka Kurucová et de Pavol Kubaò, de Peter Luha à la guitare, de...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Mar De Grises
 Album: Draining The Waterheart (2008)
Note:
9.2/10
Style : Doom Metal

Compagnie : Firebox

Format : CD

Liste des pistes :

01. Sleep Just One Dawn
02. Kilómetros de Nada
03. Deep-Seeded Hope Avant-Garde
04. Fantasía
05. Wooden Woodpecker Conversion
06. One Possessed
07. Summon Me
08. Liturgia
MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Nicolas Crépeault
 
Nicolas Crépeault
Mar de Grises est un groupe récent venant du Chili et pourtant, malgré son vécu jusque-là relativement court, le groupe a rapidement fait parler de lui et a su susciter l’enthousiasme auprès les fans de Doom Metal. Son premier album a tôt fait de lui avoir bâti une solide réputation et il nous revient ici avec la suite, Draining the Waterheart.

On retrouve sur ce second opus tout ce qu’il y avait sur le premier pour créer tant d’engouement et plus encore. Leur style marie principalement des influences de Death Metal mélodique à une ambiance et un rythme bien Doom Metal. La rythmique est lourde et dissonante, mais également mélodique, variée et accrocheuse. Le tout est soutenu par une batterie qui en fait juste suffisamment, mais surtout pas trop. Un lead de guitare à la fois mélodique et mélancolique flotte bien souvent au-dessus du tout. Les vocaux sont placés légèrement à l’arrière-plan et cela crée une impression que ces cris rauques nous parviennent en écho, presque d’outre-tombe. Sans cesse, la musique alterne entre les instants de pesanteur, une pesanteur qui nous écrase les épaules, et une accalmie plus atmosphérique guidée par la guitare acoustique et le clavier ambiant. C’est au travers de ces moments que le groupe pousse plus loin son expérimentation.

Cependant, le véritable tour de force que le groupe réussit à créer est cet incroyable éventail d’atmosphère et de puissantes émotions par lesquelles il nous fait passer. Nous sommes guidés ici à la fois par la lourdeur de la guitare et les incroyables ambiances de piano et de clavier pour un voyage au royaume de la plus magnifique des tristesses. C’est l’un des rares groupes à ainsi parvenir à nous transmettre une incroyable mélancolie à travers chaque fibre de notre corps, et l’émotion véhiculée par les vocaux ne fait qu’accentuer le tout. Draining the Waterheart, loin d’être un album qui s’écoute, est un album qui se vie. L’apparence que revêtent ces émotions est étonnamment variée, et c’est ce qui accroche l’auditeur jusqu’à la dernière seconde. Que ce soient par un hymne sombre et dépressif interprété à la guitare acoustique et appuyé par des chants clairs ou par une rythmique lourde accompagnée d’un clavier à la fois hypnotique et ambiant, il n’y a rien ici qui ne parvient pas à aller nous chercher le fonds de l’âme, et à nous l’arracher.

Il est également de mise de souligner le somptueux emballage du cd dans son format A5 digipack. L’album en devient aussi plaisant à écouter qu’à regarder et il y a en bonus une pièce ambiante de 15 minutes sur mini-cd au travers de laquelle le groupe n’hésite pas à pousser au maximum l’expérimentation.

Draining the Waterheart est l’un des meilleurs albums Doom Metal de la nouvelle vague. Tous les fans du genre se doivent de lui accorder une écoute, et les fans de Death Mélodique y retrouveront sans doute une porte d’entrée vers une nouvelle gamme d’émotions, car cet album prouve que l’une des plus grandes beautés se trouve dans la tristesse.


  Note de MU : 9.2/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau