Recherche MU :


The Black Keys
[Blues/Rock]
SKATERS
[Punk Rock]
Beck
[Rock / Indy]
Young The Giant
[Rock / Indy]
>>Voir liste
Spirit Adrift
Lamb of God
Ensiferum
Sirenia
>>Voir liste
Groupes: 1308
Critiques CD: 2456
Nouvelles: 27667
Entrevues: 112
Critiques en Vrak
Groupe: Kreator
Album: Enemy of God
Quatre années se sont écoulées depuis le majestueux «Violent Revolution»! L’attente a été longue pour ce nouvel opus de Kreator, et on se demande si le groupe a su livrer un album à la hauteur de son...
Groupe: Eastern Front
Album: Blood On Snow
La Deuxième Guerre mondiale fut un évènement qui a marqué le dernier siècle et qui fait encore partie de notre quotidien. En effet, elle a inspiré et inspire encore maints artistes et le Métal n’en...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: WeltenBrand
 Album: In Gottes Und des Teufels Namen (2001)
Note:
9.5/10
Style : Gothic Metal

Compagnie : MOS Records

Format : CD

Liste des pistes :

01. The Sunken Bath
02. The Ghost Without a Head
03. The Bell Carrying Devil
04. Pine Cone
05. In God's or the Devil's Name
06. The Red Ghost
07. The Pious Man
08. Never Touch a Ghost
09. The White Horse of Lochgass
10. The Fiddle (Cover)
MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Gilles Jero (collaboration spéciale)
 
Weltenbrand nous vient de ce minuscule pays situé entre la Suisse et l’Autriche, à savoir le Liechtenstein, qui veut dire « pierre de lumière » en allemand. Et cet album "In Gottes Oder des Teufels Namen" est en effet un véritable joyau, duquel rayonne une « lumière musicale » riche, sophistiquée et d’une harmonieuse beauté. Cet album n’a rien de metal, pas de grosses guitares saturées, aucun élément rock. Depuis sa création en 1995, Weltenbrand, nous plonge dans un monde ancestral, parsemé de croyances anciennes, de fantômes et de légendes. Synthèse à nouveau très bien réussie sur cet album.


Au delà des paroles traitant de légendes et de revenants ("The Ghost Without a Head", "The Red Ghost" et "Never Touch a Ghost") et celles qui nous font entrer dans un monde obscur et ésotérique ("In God’s or The Devil’s Name"), une vaste panoplie d’instruments contribue à mettre en relief ce trait ancien, passé et traditionnel, alliant le côté mystique et sacré. "The Ghost Without a Head" nous présente cordes, piano, carillons et même orgue, le tout sublimé par la douce et très éthérée voix de Simone Steiner . Cet album nous offre que des instruments classiques qui revisitent une ère oubliée que le groupe désire faire revivre. Chaque instrument, ici, a un rôle bien précis comme un acteur entrant en scène. Par exemple, les cordes au début de "The Bell Carrying Devil" annoncent le caractère angoissant du morceau tout comme à la fin de "Never Touch a Ghost", où elles épousent le crescendo de la chanson, en lui donnant une tonalité sombre et grave. Il ne s’agit que d’un exemple, la liste pourrait être longue.


Le piano lui, adoucit, apaise. Toujours sur "Never Touch a Ghost", il présente le morceau de manière légère et introduit la voix de Simone. Si l’on se fie au début du morceau , rien ne laisse penser qu’il va s’orienter vers une dimension plus tragique suggérée par les violons. Ainsi, l’instrumentation reste pour Weltenbrand un membre du groupe à part entière. Elle n’a pas uniquement une fonction de remplissage, mais s’apparente vraiment à un comédien, devenant plus lointaine lorsque le chant se veut doux, ou au contraire, s’amplifiant pour souligner le tragique vocal.


A noter, l’emploi d’un instrument très rare sur "The Sunken Bath". Le clavecin, instrument produisant un son pincé et qui confère une atmosphère très archaïque et moyenâgeuse. En effet, rares sont les groupes qui ont accordé une place à cet instrument. On pourrait cependant citer deux autres groupes phares de la musique néoclassique gothique qui laissent au clavecin une chance de s’exprimer : Stoa et Ophelia’s Dream .


Voyons à présent ce qu’il en est des voix. Ici, nous en avons deux; l’une féminine et angélique, l’autre, masculine et profonde. Deux voix qui se complètent à merveille, Ritchie Wenaweser sait moduler son timbre en fonction de la voix de Simone pour de pas l’écraser. Toujours dans "The Sunken Bath", nous avons un exemple parfait; Ritchie et Simone chantent en même temps, et sont parfaitement audibles. Lorsque le chant éthéré s’arrête, Ritchie renforce sa tonalité vocale afin de lui donner plus de puissance et de présence. Cette même technique est utilisée sur "The White Horse of Lochgass" et se répète pratiquement sur toutes les chansons de l’album.

En général, de nombreux groupes de metal gothique cette fois appartenant à la tradition "The Beauty and the Beast" comme Tristania, Theatre of Tragedy, Elis ou encore Epica, ont recours au doublet vocal masculin/féminin. Néanmoins, ils font successivement alterner ce doublet, comme si l’ange (la voix éthérée féminine) répond au démon (la voix grave masculine). Même si Weltenbrand s’inspire de ce trait, le groupe innove et se démarque puisque les voix se superposent plus qu’elles ne s’alternent. Un équilibre réussi et parfait est crée.


Nous avons donc ici un album qui rend hommage aux sonorités classiques qui elles-mêmes donnent vie aux thèmes abordés dans chaque chanson, où les spectres qu’ils soient bons ou mauvais, dansent ensemble dans une symbiose parfaite, d’où le titre "In Gottes Oder des Teufels Namen" (Au nom de Dieu ou du Diable en français) si évocateur et qui trace le fil conducteur de l’album.


Ajoutons aussi qu’une surprise rompt avec la continuité néoclassique de l’album. La dernière chanson est en effet un cover/remix par Spiritual Cramp du morceau "The Fiddler", qui apparaît sur un des précédents albums de Weltenbrand, "Der Untergang von Trisona" sorti en 1999. Ici, le classique laisse place à l’élèctro-dark qui permet de montrer que ce groupe néoclassique n’est pas réfractaire à une touche de modernité même si elle reste brève.


  Note de MU : 9.5/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau