Recherche MU :


The Black Keys
[Blues/Rock]
SKATERS
[Punk Rock]
Beck
[Rock / Indy]
Young The Giant
[Rock / Indy]
>>Voir liste
BARF
Anonymus
Stitched Up Heart
Spirit Adrift
>>Voir liste
Groupes: 1308
Critiques CD: 2469
Nouvelles: 27667
Entrevues: 115
Critiques en Vrak
Groupe: Doro
Album: Fear No evil
Doro n’a plus besoin de présentation puisqu’elle est LA voix féminine du métal depuis 25 ans. Ce n’est pas sans raison qu’elle est surnommée la ‘Metal Queen’. Pour cet album, on retrouve le même...
Groupe: All Shall Perish
Album: This Is Where It Ends
Protecteur d’un genre qui irrite bien des gens, All Shall Perish semble s’en éloigner de plus en plus, surtout avec ce disque qui demeure très death métal pour une formation habitué...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Artefact
 Album: Ruins (2008)
Note:
9.2/10
Style : Black Metal

Compagnie : Rupture Music

Format : CD

Liste des pistes :

01. Their Cave
02. Gargoyles Unleashing
03. Medieval Ancestry
04. Catharian Ruins
05. Reverence
06. Fountain Of The Enchantress
07. My Inner Sanctum
08. Curse Of The Wizard
09. Finale
10. Gargoyles Rest
MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Stéphan Lévesque
 
Artefact est un groupe français fondé en 2000 par entre autre Guillaume surnommé Aldébaran qui est guitariste et compositeur pour le groupe. Depuis sa formation, le groupe a subi quelques changements de line up qui est maintenant plus stable depuis l’album parut en 2006 sous le nom de « Magic Spellcraft ». Aujourd’hui, en 2008, il nous propose un troisième disque intitulé « Ruins ». J’avais été surpris en 2006 par la sortie de « Magic Spellcraft » qui a été un des meilleurs albums black métal à se pointer cette année là. Le groupe a toujours progressé au fil des années et le nouvel album ne fait pas exception, il est grandiose. On peut catégoriser la musique d’Artefact par du black métal à la tendance progressive et mélodique. Le vocal se situe entre le growl death métal et le scream black métal traditionnel ce qui donne un résultat très appréciable.

Parlons plus particulièrement de l’opus traité ici. Après une intro plutôt douce, la première véritable chanson « Gargoyles Unleashing » démarre avec fracas et intensité. Les riffs black métal rapides sont au rendez-vous et très bien enchaînés le tout supporté par de solides « blast beat ». La chanson progresse et laisse place à une formule que l’on a vue assez fréquemment sur l’album précédent et c’est la double mélodie, donc 2 mélodies différentes superposées qui s’emboîtent à merveille en donnant du même coup beaucoup de richesse au passage. Ensuite, un bref retour au thème brutal du début pour faire place à un riff plus old school black métal ou les guitaristes jouent leurs accords cordes à cordes tout en les laissant bien résonner ce qui donne un effet plus crasseux si je peux me permettre l’expression. D’ailleurs, ce genre de riff me fait toujours penser à « Avec Tristesse », un groupe brésilien qui a plusieurs similitudes avec Artefact. Pour boucler la boucle, un très bon solo embarque par-dessus afin d’ajouter à l’agrément déjà évident.

La chanson qui suit « Medieval Ancestry » est parsemée de bouts acoustiques très bien construits sans pour autant faire perdre l’intensité gagnée jusqu’ici. J’adore la manière que l’on présente le riff principal de la chanson (vers 1 min. 45 sec.) en laissant la guitare en arrière-plan pendant que le batteur plaque du base drum de façon assez saccadé, mais très droit à la fois ce qui donne beaucoup de punch à l’entrée de ce riff qui sera ensuite appuyé fortement par un blast beat. Ce morceau est sans contredit un de mes meilleurs dans le style tout groupe confondu. L’album se poursuit un peu sur cette lancée jusqu’au milieu de ce dernier ou on a droit à une chanson un peu moins agressive et davantage mélodique avant de passer à l’instrumentale « My Inner Sanctum » qui est superbe. L’agressivité est ensuite de retour pour les 3 pièces suivantes qui sont tout aussi intéressantes en particulier « Finale ». La conclusion est donné par « Gargoyles Rest » qui est une chanson instrumentale constituée uniquement de piano ce qui calme les ardeurs de façon drastique je dirais, c’est un peu ma seule déception je dois l’avouer.

En somme, c’est un album qui frôle la perfection que vient de nous sortir ces Français j’en suit encore étonné. Sans aucun doute Artefact va faire son nom avec « Ruins » et ce sera que bien mérité. Espérons maintenant les voir au Québec bientôt.

Les incontournables : « Gargoyles Unleashing », Medieval Ancestry », « My Inner Sanctum », « Finale »


  Note de MU : 9.2/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau