Recherche MU :


The Black Keys
[Blues/Rock]
SKATERS
[Punk Rock]
Beck
[Rock / Indy]
Young The Giant
[Rock / Indy]
>>Voir liste
BARF
Anonymus
Stitched Up Heart
Spirit Adrift
>>Voir liste
Groupes: 1308
Critiques CD: 2465
Nouvelles: 27667
Entrevues: 115
Critiques en Vrak
Groupe:
Album:
Groupe: Evocation
Album: Illusions Of Grandeur
Evocation était perçu comme un groupe majeur au début des années 90 sur la scène suédoise de death métal. Lançant des démos par ici et par là de façon plutôt régulière, le groupe se...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Satan's Host
 Album: Burning The Born Again... (A New Philosophy) (2007)
Note:
8.5/10
Style : Black Metal

Compagnie : Moribund Cult

Format : CD

Liste des pistes :

01. Sulfuric Stardust
02. Ecliptic Equinox
03. Sinners in Sanctuary
04. H.E.L.L.
05. A Darkmoon Gathering
06. A New Philosophy
07. Burning the Born Again
08. The Unholy Sabbath
09. Satanic Magistrerium
10. Inner-Voice Gem
11. Inverted Jesus
12. Crypt
13. Satan's Host
14. Inside the Castle of Euphoric Blasphemy
15. Luciferian Law Evoked
MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Katy Maloney
 
Réédition sur Moribund Cult d’un album paru en 2004, Burning The Born Again… (A New Philosophy) de Satan’s Host, groupe du Colorado, donne dans un black/death métal diabolique et poignant. Étonnamment, le groupe a débuté en 1977 en tant qu’unité… power métal! Le groupe se sépare en 1987/88, lorsque leur chanteur Leviathan Thisiren (aka Harry Conklin) quitte la formation, pour se reformer en 1994 avec un nouvel artiste vocal, L.C.F. Eli Elixir, prenant ainsi un nouveau départ, dans une nouvelle direction musicale. Un parcours intéressant, qui donne lieu à un haut niveau d’expérimentation dans les séquences, dans l’ambiance ainsi que dans la production. Burning The Born Again… (A New Philosophy) marque un pas important dans la dynamique de ce groupe de vieux routiers, et incarne la preuve que les années n’ont pas eu raison du feu sacré.

Ce quatrième opus en carrière marque la venue dans la formation d’un nouveau batteur, Pete 3. Wicked. Issu de la scène grindcore, la nouvelle recrue emmène avec lui des influences qui donne au son du groupe quelque chose de plus brutal, plus cru. Au niveau vocal, on alterne entre les sonorités black métal, plus présentes au compte final, à quelques touches death plus gutturales. Les harmonies vocales ambiantes chantées se font aussi remarquer, ainsi que quelques proses parlées, qu’ils décrivent comme des « incantations poétiques traitant de ‘Black Magick’ ». La magie noire et le satanisme, deux thèmes fréquemment abordés dans le répertoire du groupe, forment donc encore la base du registre lyrique du quartet, anti-chrétiens affirmés.

Au niveau musical, on note entre autres le retour des synthétiseurs et claviers, un ajout qui à titre évolutif, donne une dimension plus ‘épique’ au son du groupe. Legs probable de leur époque power, évoluant bien avec leur nouveau style, ces derniers donnent des accents mélodiques et des émotions différentes au produit final. La fureur des séquences de guitares quant à elle, évoque à certains moment des sentiments profondément âpres auprès de l’auditeur, à certains autres une rythmique soutenue, très ‘groovy’, définit le défoulement ultime, et frôle même le thrash métal à certain moments précis. À tout moment, les pistes de drums offrent une symbiose parfaite avec l’ambiance des pièces : d’une exactitude lancinante par moments, se lançant dans de furieux blast beats le moment suivant, jouissant d’un jeu de cymbales et de bass drums d’une qualité impressionnante, le nouveau venu dans la formation et dans les sphères professionnelles se débrouille extrêmement bien. L’utilisation de capteurs de pression (communément appelés « triggers » dans le jargon) sur le bass drums permet aussi une qualité d’enregistrement sans précédent pour le groupe. Le son clean et gras de la basse vient complémenter toutes ces qualités rythmiques.

En somme, la production impeccable de l’album rends justice à la qualité inhérente à la composition, à la recherche effectuée au niveau du son qui donne un nouveau souffle au groupe, et lui rends justice avec leur album le plus solide à date. Pour le mélomane, les influences variées, emmenées par l’expérience diversifiée des membres de la formation américaine, offre un produit intéressant à disséquer. Pas besoin d’être callé en musique par contre pour apprécier la simplicité accrocheuse des séquences qui font la force motrice de cet album. Mes recommandations : « Sinners in Sanctuary », « Burning The Born Again » et « Inverted Jesus », pour le groove l’intensité de la prestation, et “The Unholy Sabbath” pour la recherche au niveau des vocals et des guitares/rythmes.


  Note de MU : 8.5/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau