Recherche MU :


The Black Keys
[Blues/Rock]
SKATERS
[Punk Rock]
Beck
[Rock / Indy]
Young The Giant
[Rock / Indy]
>>Voir liste
Spirit Adrift
Lamb of God
Ensiferum
Sirenia
>>Voir liste
Groupes: 1308
Critiques CD: 2455
Nouvelles: 27667
Entrevues: 112
Critiques en Vrak
Groupe: Kreator
Album: Enemy of God
Quatre années se sont écoulées depuis le majestueux «Violent Revolution»! L’attente a été longue pour ce nouvel opus de Kreator, et on se demande si le groupe a su livrer un album à la hauteur de son...
Groupe: Primordial
Album: To The Nameless Dead
Les maîtres irlandais du black metal, Primordial, ont impressionnés tout le monde de par leur style et la profondeur de leurs textes et musiques et ce, dès leur début, il ya 15 ans. Album après...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Elvenking
 Album: The Scythe (2007)
Note:
9.0/10
Style : Folk Metal

Compagnie : AFM Records

Format : CD

Liste des pistes :

01. The Scythe
02. Lost Hill of Memories
03. Infection
04. Poison Tears
05. A Riddle of Stars
06. Romance & Wrath
07. The Divided Heart
08. Totentanz
09. Death and the Suffering
10. Dominhate
MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Stéphan Lévesque
 
Et oui déjà un nouvel album pour le groupe italien Elvenking qui en est à leur quatrième sortie depuis 2001. Leur dernier effort « The Winter Wake » est paru en 2006 et marquait le retour du chanteur Damnagoras qui avait quitté le groupe pour l’album « Wyrd » en 2004. Mes attentes étaient assez élevées pour le retour de ce dernier puisque le premier album « Heathenreel » était tout simplement un bijou. Donc à peine un an après la sortie de « The Winter Wake », il débarque avec « The Scythe ». Ayant été un peu déçu des 2 derniers albums d’Elvenking en comparaison avec le premier, je me demandais vers quoi il allait se diriger pour celui-ci. En effet, dans les 2 derniers albums j’avais remarqué que le violon dominait beaucoup leur musique avec l’acquisition du violiste Elyphen et également que la départ de Jarpen, le second lead guitariste du groupe, constituait une perte importante notamment dans les portions instrumentales et solos des chansons.

Cela dit, ma première écoute m’a immédiatement convaincu d’en faire une seconde. Ma première impression a été de constater que leur musique a beaucoup progressé en peu de temps. Effectivement, le violon est relégué à un rôle plus secondaire comme sur le premier album. De plus, il y a maintenant beaucoup plus d’agressivité en général dans les pièces avec plusieurs growl vocals qui sont bien placés au moment opportun. Après plusieurs écoutes, je dois avouer que je suis complètement accroché à cet album qui est leur meilleur depuis 2001. Chaque chanson possède sa personnalité. De plus, on retrouve une grande variété dans les riffs ainsi que dans l’utilisation des instruments et des vocaux. Le côté mélodique est encore très présent évidemment, mais le groupe nous fait également découvrir un côté plus sombre qui est soit dit en passant très rafraîchissant. Je crois qu’on parle ici de compositions beaucoup plus matures et découlant d’une progression logique. Les arrangements sont mieux faits et surtout les refrains sont d’une grande qualité. On peut voir qu’ils ont dû mettre beaucoup de temps à perfectionner chacun d’entre eux. Pour en être convaincu écouter les pièces « Infection », « Poison Tears » et « The Scythe » pour ne nommer que celles là.

Nous avons droits également à 2 invités solos de la part de Mike Wead qui est le compatriote d’Andy Larocque à la guitare dans King Diamond. En effet, il joue le premier solo sur « The Scythe » et le deuxième sur « A Riddle Of Stars ». D’autres invités sont présents notamment au vocal comme Laura De Luca qui n’en est pas à sa première visite à un enregistrement du groupe. On peut l’entendre sur « Dominhate » et sur « Romance And Wrath » qui est une pièce vraiment originale qui passe par toutes les gammes d’émotions. C’est dur de déceler les meilleurs morceaux de l’album, car ils sont presque tous aussi bon. Ceux qui me paraissent le plus faible sont le single « The Divided Heart » et l’instrumentale « Totentanz ». Cependant, je ne peux pas qualifier ces chansons de remplissage car elles sont quand même agréables à entendre. En définitive, Elvenking risque d’élargir son auditoire puisque les anciens fans seront très satisfaits et ils risquent d’en attirer plusieurs autres avec leur côté plus sombre et la qualité des refrains.

Les incontournables: The Scythe, Lost Hill of Memories, A Riddle of Stars, Romance and Wrath, Dominhate


  Note de MU : 9/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau