Recherche MU :


The Black Keys
[Blues/Rock]
SKATERS
[Punk Rock]
Beck
[Rock / Indy]
Young The Giant
[Rock / Indy]
>>Voir liste
Lamb of God
Ensiferum
Sirenia
Seven Kingdoms
>>Voir liste
Groupes: 1308
Critiques CD: 2453
Nouvelles: 27667
Entrevues: 111
Critiques en Vrak
Groupe: Rose Tattoo
Album: Blood Brothers
Personnellement, je ne suis pas la personne qui connaît le plus Rose Tattoom mais vous devez savoir qu'il s'agit d'un très gros nom de la scène hard rock. Directement de l'Australie, Rose Tattoo a...
Groupe: Razor
Album: Evil Invaders
En 1985, les "thrashers" de Razor frappait avec un deuxième album des plus sans pitié. Effectivement, ce n’est pas de la musique pour les faibles, mais bien du Thrash Metal sans merci. Le tout débute...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Manticora
 Album: Roots of Eternity (1999)
Note:
7.5/10
Style : Power Metal

Compagnie : Black Lotus Records

Format : CD

Liste des pistes :

01. ... From Far Beyond  
02. When Forever Ends  
03. The Vision  
04. Intoxicated  
05. Beyond The Walls Of Sleep  
06. Nowhere Land  
07. The Flood  
08. Pale Faces  
09. Private Hell  
10. Roots Of Eternity  

 
MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Marc Desgagné
 
Marc Desgagné
Manticora est un groupe du Danemark et il a été créé en 1992. Toutefois, nous avons seulement eu leur premier album, "Roots of Eternity", en 1999. Ils sont assez difficile à décrire. Ils ont un son unique et la voix du chanteur, Lars F. Larsen, est très particulière. Il ne va dans les notes trop hautes, mais il sait garder une voix stable, mais variée. Je ne pourrais pas donner un exemple d'un autre groupe, parce qu'ils sont uniques. Oui, ils utilisent comme plusieurs un son rapide, un mélange de power et speed metal, mais ils ont su avoir leur touche propre. Nous avons droit également à de beaux textes, je pense entre autre à "The Vision".




Avec cet album, vous avez de la musique pour au moins une heure et les enchaînements sont tellement réalisés de façon efficaces que vous allez probablement l'écouter d'un seul coup. Ce qui est vraiment bien de "Roots of Eternity", nous n'avons pas l'impression qu'ils nous donnent un produiit déjà fait. Il y a plusieurs mélangent de style, que nous pouvons remarquer facilement avec la chanson "Intoxicated".




Tout d'abord, l'album commence avec la chanson "...From Far Beyond", un morceau assez étrange de 29 secondes avec plusieurs bruits, qui nous amène tranquillement et en force à la pièce "When Forever Ends". Elle dégage vraiment une très forte énergie, par le son rapide, le rythme du chanteur qui laisse pratiquement glisser sa voix sur la trame et donne un résultat assez incroyable. C'est le genre de chanson qui nous accroche et c'est la porte d'entrée de l'album, elle se doit d'être réussit. Pour être franc, je ne connaissais pas vraiment le groupe autrement que par le nom, l'achat de ce disque a été fait tout d'un coup, sans vraiment m'interroger sur le contenu réel de cet opus.




Par la suite, nous avons droit à la pièce 'The Vision', qui est selon moi la meilleure de l'album. Comme pour 'When Forever Ends', il y a une forte énergie qui se fait sentir, par la voix, le rythme, mais aussi les paroles. Cette chanson semble encore plus travaillée que la précédente, mais avec un son encore meilleur. Elle frôle presque la perfection, elle a tout pour séduire ceux qui aiment moindrement le type de voix non-conventionnel dans le power metal. Ce n'est pas qu'elle est si spécial, mais elle nous fait sortir d'un style de voix seulement aigu. Sans cet ajout de Larsen, Manticora n'aurait pas le même impact, il apporte beaucoup à l'authenticité du groupe.




Nous pouvons entendre par la suite une pièce assez spéciale, 'Intoxicated'. Nous avons l'impression de pratiquement, pour le son, tomber dans un autre groupe. Elle est agressive dans son genre et le mélange de la voix du chanteur et d'un certain débit plus rude dans le refrain en fait une chanson qui a sa place sur l'album, mais qui va en surpendre plusieurs.




Nous sommes maintenant rendu à la première ballade, comme la majorité des groupes power metal, il y en a toujours une qui se glisse sur les albums. 'Beyond the Walls of Sleep' est vraiment bien placée sur 'Roots of Eternity' et après la force de 'Intoxicated', elle peut devenir nécessaire, même essentielle. Il faut avouer qu'il s'agit d'une très belle ballade sur un air quelques fois atmosphériques.
Après ce qu'on peut appeler, ce petit entracte, ils reviennent en force avec les chansons 'Nowhere Land', 'The Flood', 'Pale Faces' et 'Private Hell'.




Pour la finale, nous avons droit à 'Roots of Eternity', une excellente chanson de 11 minutes 45 secondes.




La première partie du disque me semble vraiment supérieur à la deuxième, même si elle est excellente également. Ellle semble avoir un plus grand mordant et les pièces 'When Forever Ends', 'The Vision' et 'Intoxicated' sont uniques et on pourrait avoir de la difficulté à assimiler les autres. Dans l'ensemble, l'album est vraiment excellent, de plus que 'Roots of Eternity' était leur premier album officiel. On peut noter l'expérience dans le son et dans la technique générale du groupe. Ils ont su aussi sortir d'un moule que d'autres groupes ont formé en sortant de la normalité par pratiquement tous les aspects. Je vous conseille quelques écoutent de différentes pièces et si vous aimez, vous allez aimer l'intégralité de cet album.


  Note de MU : 7.5/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau